African American History Month Challenge 2020

Pour tout savoir sur le challenge, cliquez sur le logo

Le mois de février commence et l’African American History Month Challenge aussi et j’ai commencé à le préparer depuis un moment dans mes lectures et autres et j’ai vraiment hâte de découvrir ce que les participants, inscrits ou occasionnels, fidèles (oui, quand arrive la 3e année d’un challenge, on peut dire qu’il y a des habitués!) ou les nouveaux vont présenter!

Je vais essayer de mettre ce billet récapitulatif à jour quotidiennement en fonction de mes possibilités. Pensez juste à m’envoyer vos liens sur le blog en commentaire, même si vous participez sur Instagram ou sur Facebook car sinon je risque de manquer des publications. Si vous n’êtes pas inscrit mais que vous vous rendez-compte que vous avez parlé de quelque chose qui correspond sans être inscrit : n’hésitez pas à m’envoyer votre lien en commentaire! Mon but est plus de faire une sorte de bibliothèque collaborative sur le sujet!

Je rappelle juste que vous pouvez trouver des idées qui correspondent à ce mois :

Archives sur le sujet sur Ennalit (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2018 (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2019 (cliquez)

Des idées compilées par Kathel et d’autres blogueurs :

Conseils de lecture (16) La lutte pour les droits civiques (cliquez)

Si vous voulez des idées de personnalités Afro-Américaines à découvrir voici un lien (en anglais) :

44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (cliquez)

Il y a un groupe Facebook pour échanger en plus des billets de blogs! N’hésitez pas à demander à le rejoindre pour discuter en dehors du mois de février! Et sur Instagram vous pouvez utiliser le #aahmchallengeennalit

Voici les personnes qui se sont inscrites :

Cliquez sur les liens suivants pour arriver sur les articles des participants!

Présentation du challenge / Idées de lectures / Envies de billets :

Enna

Blandine

Pati Vore

1er février :

The Reading Nook Chronicle nous parle d’un livre sur Martin Luther King Jr.

2 février :

The Reading Nook Chronicle nous parle d’un livre sur Michael Jordan illustré par Kadir Nelson

Steph Bookin nous parle du roman « Le chant des revenants » de Jesmyn Ward

3 février :

The Reading Nook Chronicle nous parle d’un livre racontant l’histoire de Molly Williams

4 février :

Enna : je vous parle de « Jubilee » de Margaret Walker (Thématique « Autour de l’esclavage ») en LC avec Manu

The Reading Nook Chronicle nous parle d’un livre sur Rosa Parks à l’occasion de son anniversaire.

Nath Sci nous parle de « Esclaves du passé » de Anne Perry

5 février :

Blandine nous parle de « Break -Volume 1- Une histoire du hip-hop » de Florian Ledoux et Cédric Liano (BD)

6 février :

Enna : je vous parle de « Le nouveau » (« New boy ») de Tracy Chevalier (Thématique « Etre jeune et noir aux Etats-Unis »)

7 février :

Sur le groupe Facebook, Kathel a partagé une émission de France Musique : Christian McBride, portrait de quatre icônes afro-américaine « The Movement Revisited : A Musical Portrait of Four Icons » de Christian McBride fait l’éloge de quatre figures clés du mouvement des droits civiques afro-américains : Martin Luther King Jr., Malcolm X, Rosa Parks et Muhammad Ali.

Kathel nous parle de « Little Rock, 1957 » de Thomas Snégaroff

Sur le groupe Facebook, Blandine a partagé un lien au sujet d’une série doc sur Netflix : “Qui a tué Malcolm X ?”

8 février :

Enna : Je vous propose deux vidéos (en anglais) sur la cuisine Afro Américaine depuis l’esclavage

Enna : Je vous ai cuisiné une recette de Butter Pound Cake

9 février :

Hilde nous a cuisiné un plat « soul food » : Poulet Cajou Cajun

10 février :

Enna : je vous parle de « Le chant des revenants » (« Sing, Unburied, Sing ») de Jesmyn Ward (en LC avec Folavril) (Thématique « une autrice afro-américaine »)

Nath Sci nous parle de « Dorothy Counts Affronter la haine raciale » de Élise Fontenaille

Sur le groupe Facebook, Blandine a partagé un lien au sujet d’une série sur la RTBF sur Nina Simone

11 février :
12 février :

Enna : je vous parles de « Miss Davis -La vie et les combats de Angela Davis » de Sybille Titeux de la Croix et Amazing Améziane (BD)

Blandine nous parle de « Plus fort que la haine »de Pascal Bresson et René Follet (BD)

Pati Vore nous parle de « Luminary, 1 – Canicule » de Brunschwig et Perger (BD)

13 février :
14 février :

Enna : Je vous présente « Ghost » de Jason Reynolds (Thématique « un roman jeunesse »)

Didingc nous parle de « Combien de pas jusqu’à la lune » de  Carole Trébor

15 février :

Valentyne nous parle de « La Couleur des sentiments » de Kathryn Stockett

16 février :

Enna : Je vous parle de « L’allée du sycomore » de John Grisham (lu par Stéphane Ronchewski) (en audio)

Blandine nous présente « M for Melanin. A celebration of the black child » de Tiffany Rose (jeunesse)

Syl a cuisiné un Butter Pound Cake

17 février :

The Reading Nook Chronicle nous parle de la biographie de « Billie Holiday » par Sylvia Fol

18 février :

Nath Sci nous parle de « Les 9 de Little Rock » de Élise Fontenaille

*

J’ai fait un petit logo pour la LC autour de Toni Morrison le 18 février (jour de son anniversaire) mais vous pouvez l’utiliser n’importe quel jour où vous parlez de Toni Morrison!

Enna : Je vous parle de « Délivrances » de Toni Morrison

Sylire nous parle de « L’oeil le plus bleu » de Toni Morrison

Gambadou nous parle de « L’origine des autres » de Toni Morrison

The Reading Nook Chronicle nous livre un hommage à Toni Morrison

The Reading Nook Chronicle nous présente « Sula » de Toni Morrison et d’autres lectures

Alexielle nous parle de « Délivrances » de Toni Morrison

19 février :

Blandine nous parle de « Noire -La vie méconnue de Claudette Colvin » de Emilie Plateau (BD)

Hilde nous parle de « Lomax, Collecteurs de Folk Songs » de Duchazeau (BD)

The Reading Nook Chronicle nous parle d’une nouvelle couverture de « The colour purple » d’Alice Walker,

20 février :

Enna : je vous parle de Norman Rockwell contre le racisme : « The Problem we all live with » et autres (Thématique « art »)

Miss Léo nous parle de « Jubilee » de Margaret Walker

The Reading Nook Chronicle nous parle de Katherine Johnson

21 février :

J’ai fait un petit logo pour la LC autour des droits des Afro-Américains le 21 février (jour de la mort de Malcom X) mais vous pouvez l’utiliser quand vous voulez sur cette thématique!

Nath Sci nous parle de  « Ruby tête haute » de Irène Cohen-Janca et Marc Daniau (jeunesse)

Enna : je vous parle de « Histoire d’un rêve » : Gary Younge (documentaire)

The Reading Nook Chronicle nous parle de « Betty Before X » de Ilyasah Shabazz

22 février :

Enna : je vous parle de « Un autre tambour » de William Melvin Kelley

Miss Léo nous parle de « Qui a peur de la mort ? »de Nnedi Okorafor

Isabelle nous parle de « La voix d’Ella » de Philippe Lechermeier et Amanda Minazio (Album jeunesse)

The Reading Nook Chronicle nous parle de « Carter Reads a Newspaper »

23 février :

Enna : je vous présente deux films « Ali » de Michael Mann et « BlacKkKlansman J’ai infiltré le Ku Klux Klan » de Spike Lee (thématique « cinéma »)

Isabelle nous a cuisiné du pain à la patate douce

Syl nous a cuisiné du pain de maïs, cornbread

The Reading Nook Chronicle nous parle d’un livre sur Oprah Winfrey

Véro nous parle de « Le nouveau » (« New boy ») de Tracy Chevalier

24 février :

Enna : je vous parle de « Une colère noire – Lettre à mon fils » de Ta-Nehisi Coates (un documentaire  pour la thématique « autour du racisme)

Nath Sci nous parle de « Harriet Tubman, La femme qui libéra 300 esclaves » de Anouk Bloch-Henry

The Reading Nook Chronicle nous parle d’un livre sur Frederick Douglass

25 février :

Enna : je vous parle de « Cinq branches de coton noir » de Steve Cuzor et Yves Sente (BD)

Sylire nous parle de « Love in Vain » de Mezo et L.M. Dupont (BD)

Blandine nous parle de « Ils ont tué Leo Franck » de Xavier Betaucourt et Olivier Perret (BD)

Stephie nous parle de « Basquiat » de Voloj & Mosdal (BD)

Jérôme nous parle de « Mojo Hand » de Arnaud Floc’h (BD)

The Reading Nook Chronicle nous parle du livre Hair Love (et personnellement, j’ai adoré le court métrage du même titre qui a gagné un Oscar :

26 février :

The Reading Nook Chronicle nous parle de « The souls of black folk » de W.E.B Du Bois

27 février :
28 février :

Enna : je vous parle de deux livres sur la musique Afro-Américaine « Le Petit livre Black music » de Hervé Bourhis et Brüno (coup de coeur) et « Black Music – 40 artistes de la musique noire » de Olivier Cachin.

Blandine nous parle de « La couleur pourpre » de Alice Walker

Sandrion nous parle de « Le chant des revenants » de Jesmyn Ward

Sharon nous parle de « Meurtres à Atlanta » de James Baldwin

The Reading Nook Chronicle nous parle de « A place to land » 

29 février :

Enna : Je vous parle de « Black Boy » (Concert-spectacle-dessiné) d’après Richard Wright par la Compagnie Théâtre du Mantois (et indirectement d’une personnalité Afro-Américaine pour cette thématique puisque c’est une adaptation d’un texte autobiographique)

Sylire nous parle du film « Green book » de Peter Farrelly

Blandine nous parle du film « La Voie de la Justice » de Destin Daniel Cretton

Valentyne nous parle de  « Le sport des roiz » de C.E Morgan

Didingc nous parle de « La fille du Président » de Barbara Chase Riboud

The Reading Nook Chronicle nous parle de « Fifty Black women who changed America »

En mars (pour finir) :

Isabelle nous parle de « Blue Pearl » de Paula Jacques

Enna : je vous parle du coup de coeur magistral pour la version audio de « Beloved » de Toni Morrison (Lu par Anne Alvaro)

Un peu plus tard encore :

Enna : je vous parle de « La Femme révélée » de Gaëlle Nohant (Lu par Claudia Poulsen)

Enna : je vous parle de « Little Lou » / « Little Lou La route du Sud » / « Little Lou à Paris » de Jean Claverie

Concours pour gagner « Histoire d’un rêve » de Gary Younge

Pendant l’African American History Month challenge, j’ai parlé de « Histoire d’un rêve » de Gary Younge et malgré mon abandon, je sais que ce livre a des qualités et un sujet vraiment intéressant alors j’ai proposé de le faire gagner.

Le tirage au sort a été effectué par Bastien et …

la gagnante est…

Félicitations Blandine!!

Le livre arrivera chez toi très vite (envoie moi ton adresse postale par mail 😉

Bonne découverte!

Cinéma : « Ali » de Michael Mann et « BlacKkKlansman J’ai infiltré le Ku Klux Klan » de Spike Lee 

« Ali » par Michael Mann Avec Will Smith, Jamie Foxx, Jon Voight

Résumé chez Allociné : « En faisant preuve de détermination, d’endurance physique, d’agressivité et d’intelligence, Muhammad Ali est devenu une légende vivante de la boxe américaine. Belinda, son épouse, Angelo Dundee, son entraîneur, Drew Brown, son conseiller, Howard Bingham, son photographe et biographe, et Ferdie Pacheco, son docteur, ont été les témoins privilégiés de sa carrière à la fois brillante et mouvementée que ce soit sur ou en dehors du ring.
L’ascension de Cassius Clay Jr. parmi les grands de la boxe débute en 1960, année durant laquelle il remporte une médaille d’or aux Jeux Olympiques. Débordant d’ambition, il passe professionnel et vise le titre mondial. Ses chances de gagner contre Sonny Liston, le tenant du titre, sont toutefois maigres. En effet, ce dernier n’a jamais perdu un combat. »

*

Ce biopic sur le fameux boxer n’est pas seulement l’histoire d’un sportif mais aussi celle d’un homme engagé dans la cause des Afro-Américains ancrée dans l’histoire des Etats-Unis (on croise d’ailleurs Malcom X.) Il refuse de s’engager au Vietnam et cela aura de graves conséquences sur sa carrière et sa vie privée. Se tournant vers l’Islam, il se sera battu à plus d’un titre dans sa vie. Un homme qui est un vrai personnage!

« BlacKkKlansman J’ai infiltré le Ku Klux Klan »  par Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver.

Résumé chez Allociné : « Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d’en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le « Grand Wizard » du Klan, David Duke, enchanté par l’engagement de Ron en faveur d’une Amérique blanche. Tandis que l’enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman, collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu’une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d’aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre. »

*

Ce film est un savant mélange d’humour et d’histoire américaine très sérieuse avec une mise en lumière de nombreux aspects de la vie d’un homme noir, policier certes, mais pas pour autant respecté pour son statut car la couleur de sa peau est plus importante aux yeux de nombreuses personnes. Bien entendu, il y a le Ku Klux Klan et son racisme institutionnalisé et puis les groupes d’Afro Américains assez radicaux qui défendent les droits de leur communauté. Un très bon film!

*

Même si à priori ces deux films sont très différents, je pense qu’il y a un point commun entre eux et c’est l’importance de l’identité Afro-Américaine et la volonté de la défendre.

Norman Rockwell contre le racisme : « The Problem we all live with » et autres

En septembre je vous avais parlé de l’exceptionnelle exposition des oeuvres de Norman Rockwell qui était à Caen pendant quelques mois.

J’avais gardé pour l’African American History Month Challenge quelques oeuvres qui avaient pour thématique les droits civiques.

L’oeuvre la plus connue sur le sujet est « The problem we all live with » qui montre Ruby Bridges allant à l’école encadrée des US Marshalls car elle était la première petite fille noire à intégrer une école de blancs et qui était accueillie chaque jour par une foule de blancs violents.

Photos de petites filles qui ont posé pour le tableau

La robe du tableau

Etudes du visage

Etude des mouvements

Je ne vous cache pas que j’ai été très émue de voir ce tableau mythique pour de vrai!

D’autres tableaux sur le sujet : voici deux tableaux qui montre l’égalité Noir/Blanc dans la mort :

 

Et ce tableau qui montre le meurtre de militants des droits civiques qui venaient dans le Mississippi

 

Voici des aspects de cet artiste beaucoup plus politiques et j’apprécie vraiment!

Thématique « art »

La cuisine Afro Américaine depuis l’esclavage

Voici une vidéo très intéressante (malheureusement, je n’ai pas trouvé de version en français et les sous-titres ne sont accessibles qu’en anglais) sur la cuisine et les livres de cuisine depuis l’époque de l’esclavage et qui fait des liens avec la littérature.

Dans cette vidéo (en anglais mais ici c’est possible d’activer des sous-titres en français) il est question aussi de l’histoire de la cuisine et la nourriture chez les esclaves et l’héritage apporté aux Afro-Américains.

Les gourmandises en cuisine chez Syl

African American History Month Challenge 2020 : ça commence demain!

Pour tout savoir sur le challenge, cliquez sur le logo

Je rappelle juste que vous pouvez trouver des idées qui correspondent à ce mois :

Archives sur le sujet sur Ennalit (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2018 (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2019 (cliquez)

Des idées compilées par Kathel et d’autres blogueurs :

Conseils de lecture (16) La lutte pour les droits civiques (cliquez)

Si vous voulez des idées de personnalités Afro-Américaines à découvrir voici un lien (en anglais) :

44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (cliquez)

Pour échanger pendant le mois ou pendant l’année et pour trouver d’autres idées :

il y a un groupe Facebook

Sur Instagram vous pouvez préciser #aahmchallengeennalit

Cette année je vous propose des thématiques pour certaines journées mais il n’y a pas d’obligation à les suivre, il y a aussi des journées entièrement libres qui peuvent très bien reprendre une thématique!

Voici mon programme -qui est uniquement indicatif : certains livres sont déjà lus d’autres ne le seront sans doute pas ce mois-ci et d’autres seront peut-être lus en plus mais je ne sais pas encore avec certitude car même en lisant en priorité ma PAL et même en ayant commencé à lire en janvier, j’ai trop de livres à lire et trop d’envies de lectures! Et puis pendant les vacances de février je vais déménager donc je n’aurai pas beaucoup de temps pour lire. Je vais essayer de suivre les thématiques mais cela dépendra du temps (il faut dire que j’ai commencé par un gros roman de presque 500 pages qui a forcément ralenti mes projets 😉

  • Le 4 février : « Autour de l’esclavage » : « Jubilee » de Margaret Walker (LC avec Manu)
  • Le 6 février : « Etre jeune et noir aux Etats-Unis » : « Le nouveau » de Tracy Chevalier
  • Le 8 février : une recette ou quelque chose en lien avec la nourriture Pas encore choisie
  • Le 10 février : Un roman écrit par une femme afro-américaine : « Le chant des revenants » de Jesmyn Ward (LC avec Folavril)
  • Le 12 février : « Miss Davis » de Sybille Titeux de la Croix et Amazing Ameziane (BD de ma PAL tiré au sort au Book Jar)
  • Le 14 février : Un livre pour la jeunesse : « Ghost » de Jason Reynolds (repéré chez Jackie Brown)
  • Le 16 février : Un roman audio : « L’allée du sycomore » de John Grisham
  • Le 18 février : Un roman de Toni Morrison (en l’honneur de son anniversaire) : « Délivrances » de Toni Morrison
  • Le 20 février : « Autour de l’art » : Norman Rockwell contre le racisme : « The Problem we all live with » et autres.
  • Le 21 février : « Autour des Droits Civiques aux Etats-Unis »
  • Le 22 février :
  • Le 23 février : « Autour du cinéma » « Ali » de Michael Mann et « BlacKkKlansman : j’ai infiltré le Ku Klux Klan » de Spike Lee
  • Le 24 février : « Autour du racisme »
  • Le 26 février : Une BD
  • Le 28 février : « Autour de la poésie et de la musique » : « Le Petit livre Black music » de Hervé Bourhis et Brüno et « Black Music : 40 artistes de la musique noire » de Olivier Cachin
  • Le 29 février (on gagne une journée cette année!) : « Autour d’une personnalité afro-américaine » 

*

  • « Une colère noire : Lettre à mon fils » de Ta-Nehisi Coates (à la médiathèque)
  • « Un autre tambour » de William Melvin Kelley (dans ma PAL)
  • « Cinq branches de coton noir » de Yves Sente et Steve Cuzor (à la médiathèque, repéré chez Brize)
  • « Histoire d’un rêve » de Gary Young (dans ma PAL)

African American History Month Challenge 2020 : inscriptions!

En 2018, je vous expliquais que la cause des Afro-Américains, leur histoire, leur place dans la société américaine et dans la littérature est un sujet qui me tient à coeur.

Dans les années 1920, l’historien Carter G. Woodson a fait en sorte que le  « Negro History Week » soit instauré aux Etats-Unis : une semaine pour mettre à l’honneur les Afro-Américains qui n’étaient pas assez reconnus dans l’histoire du pays. En 1976, le président Ford a transformé la semaine en un mois et en 1986, le Congrès a déclaré que le mois de février serait « National Black History Month ».

Cette année encore, je vous propose c’est de profiter du mois de février pour parler des Afro-Américains dans l’histoire ou dans la fiction. Nous pourrons parler de romans écrits par des Afro-Américains ou parlant d’Afro-Américains, qui traitent de l’histoire des Noirs aux Etats-Unis, que ce soit dans l’histoire ancienne avec l’esclavage ou plus récente avec la ségrégation ou de nos jours. Des romans qui mettent en avant la complexité de la vie des Noirs aux Etats-Unis, leurs réussites, leurs combats, leurs difficultés à faire accepter leur place. Ce sera aussi l’occasion de parler de personnalités Noires Américaines, que ce soit dans les arts, dans la politique ou autre.

Si vous souhaitez participer avec moi, vous pouvez vous inscrire sous ce billet et il suffit d’écrire un ou plusieurs billets à votre guise avec le logo.

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici pour des informations, des vidéos et des personnalités ou des événements et ici pour des idées de lectures sur un blog américain.

Voici des idées qui correspondent à ce mois et qui peuvent vous donner des idées :

Archives sur le sujet sur Ennalit (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2018 (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2019 (cliquez)

Des idées compilées par Kathel et d’autres blogueurs :

Conseils de lecture (16) La lutte pour les droits civiques (cliquez)

Si vous voulez des idées de personnalités Afro-Américaines à découvrir voici un lien (en anglais) :

44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (cliquez)

Pour échanger pendant le mois ou pendant l’année et pour trouver d’autres idées :

il y a un groupe Facebook

Sur Instagram vous pouvez préciser #aahmchallengeennalit 

Cette année je vous propose des thématiques pour certaines journées, les autres jours, vous pouvez bien évidemment parler de ces mêmes thématiques ou de tout autre choses! Vous êtes libres de les suivre ou pas, d’ailleurs, le principe de ce challenge c’est de faire des découvertes ou de faire découvrir des choses sur les Afro-Américains dans tous les domaines!

  • Le 4 février : « Autour de l’esclavage »
  • Le 6 février : « Etre jeune et noir aux Etats-Unis »
  • Le 8 février (ou n’importe quel dimanche du mois pour les marmitones de Syl!) : une recette ou quelque chose en lien avec la nourriture.
  • Le 10 février : Un roman écrit par une femme afro-américaine
  • Le 14 février : Un livre pour la jeunesse
  • Le 16 février : Un roman audio
  • Le 18 février : Un roman de Toni Morrison (en l’honneur de son anniversaire)
  • Le 20 février : « Autour de l’art » (Art / Expo / artistes / peinture, photo, sculptures / artistes afro-américains ou artistes qui représentent la vie des Afro-Américains)
  • Le 21 février : « Autour des Droits Civiques aux Etats-Unis » (en l’honneur de la date de l’assassinat de Malcolm X)
  • Le 23 février : « Autour du cinéma » (film / série / acteur / actrice / réalisateur…)
  • Le 24 février : « Autour du racisme »
  • Le 26 février : Une BD
  • Le 28 février : « Autour de la poésie et de la musique » (Poèmes, poètes, chanson(s); chanteur(s), chanteuse(s), groupe(s), style(s) de musique…)
  • Le 29 février (on gagne une journée cette année!) : « Autour d’une personnalité afro-américaine » (acteur/trice, chanteur/se, sportif/ve, auteur/e, personnalité politique…)

Je vous en dirai plus sur mes lectures prévues le 31 janvier (entre ma PAL, et ma LAL qui s’est considérablement agrandie après deux années de découvertes grâce aux participants, j’ai plus de lectures possible que de temps devant moi!).

Vous pouvez déjà vous inscrire dès aujourd’hui si vous souhaitez participer, même avec un seul titre de livre, ou film ou si vous voulez parler d’une personnalité importante… Bref : n’hésitez pas!

Et si vous vous apercevez qu’en février vous avez lu quelque chose qui colle dans le challenge, venez me le dire même si vous ne vous êtes pas « officiellement » inscrits 😉

Voici les personnes qui se sont inscrites :

  1. Enna
  2. Kathel
  3. The Reading Nook Chronicle
  4. Manu
  5. Karine
  6. Isabelle
  7. Blandine
  8. Alexielle
  9. Sylire
  10. Lou
  11. Gambadou
  12. Nath Sci

African American History Month Challenge 2019 : c’est fini!

Pour plus de détails, cliquez sur le logo

Voilà, le mois de février est terminé et l’African American History Month Challenge aussi et j’ai beaucoup apprécié de lire des romans, voir des films, lire des BD et de la jeunesse et même cuisiner (et manger) des recettes en rapport avec l’histoire ancienne ou contemporaine des Afro-Americains et j’ai vraiment aimé voir les découvertes que d’autres blogueuses ont faites dans ce domaine!

Merci beaucoup pour vos participations! Si j’ai oublié un lien ou si vous vous rendez-compte que vous avez parlé de quelque chose qui correspond sans être inscrit : n’hésitez pas à m’envoyer votre lien en commentaire! Mon but est plus de faire une sorte de bibliothèque collaborative sur le sujet!

Cette année j’ai ouvert un un groupe Facebook pour échanger en plus des billets de blogs! N’hésitez pas à demander à le rejoindre pour discuter en dehors du mois de février!

Vous pouvez encore m’envoyer des liens pendant le mois de mars, je les rajouterai au récap’.

Et je peux déjà vous dire que le challenge sera reconduit en 2020… Ce n’est pas de ma faute : j’ai relevé bien trop de titres chez les participants, il va bien falloir que je les lise maintenant! Alors rendez-vous en février 2020 (enfin, j’espère avant aussi 😉

Cliquez sur les liens pour arriver sur les articles des participants!

Archives sur le sujet sur Ennalit (cliquez)
Des découvertes à faire avec le recap’ de l’African American History Month Challenge 2018 (cliquez)

Des idées compilées par Kathel et d’autres blogueurs :

Conseils de lecture (16) La lutte pour les droits civiques (cliquez)

Si vous voulez des idées de personnalités Afro-Américaines à découvrir voici un lien (en anglais) :

44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (cliquez)
Présentation du challenge / Idées de lectures / Envies de billets :

Blandine

Enna

1er février :

Marion évoque Louis Armstrong avec une photo.

Saxaoul : « Martin et Rosa » de Raphaële Frier et Zaü (jeunesse)

Five O’Clock Teach (sur Instagram) évoque le fait qu’elle va parler du Black History Month à ses élèves de collège et nous montre deux couvertures de livres de sa bibliothèque de classe.

2 février :

Marion retourne dans le passé de son blog avec : « Damoclès » de Fatou Ndong

Kathel : « Les moissons funèbres » de Jesmyn Ward

Blandine : « Coton blues » de Régine Joséphine et Oreli Gouel (illustrations) (jeunesse)

3 février :

Marion évoque Barack Obama avec une photo.

4 février :

Enna : « Mille petits riens » (« Small great things ») de Jodi Picoult

Kathel : « Mille petits riens » de Jodi Picoult

Marion retourne dans le passé de son blog avec  « Mille petits riens » (« Small great things ») de Jodi Picoult

5 février :

Marion retourne dans le passé de son blog avec pour parler d’Abraham Lincoln et l’abolition de l’esclavage avec « Lincoln » de Steven Spielberg et « Catfish » de Maurice Pommier

6 février :

Enna : « Reporter T1 -Alabama 1965- Bloody Sunday, Une marche pour la liberté » de Renaud Gareta, Jonathan Granier, Kid Toussaint (BD)

Marion : « Green book » de Peter Farrelly (film)

7 février :

Marion retourne dans le passé de son blog pour évoquer « Moonlight » de Barry Jenkins.

8 février :

Enna aux fourneaux : Des biscuits « Southern tea cakes »

Blandine : « La véritable histoire d’Angela, qui manifesta au côté de Martin Luther King » de Christiane Lavaquerie-Klein et  Laurence Paix-Rusterholtz (jeunesse)

Karine : « Americanah »de Chimamanda Ngozi Adichie

Marion retourne dans le passé de son blog avec pour évoquer « Hidden figures » de Theodore Melfi

Sur le groupe FB du challenge, Kathel a partagé un ancien billet qui regroupe plusieurs titres correspondants au challenge.

 9 février :

Marion retourne dans le passé de son blog avec « La couleur pourpre » de Alice Walker

Titine :  « Le nouveau » de Tracy Chevalier

10 février :

Enna : « Le bus de Rosa » de Fabrizio Silei et Maurizio A.C Quarello (et des informations sur Rosa Parks) (jeunesse)

Enna : « Ruby tête haute »de Irène Cohen-Janca et Marc Daniau (et des informations sur Ruby Bridges) (jeunesse)

Enna : « I have a dream : Martin Luther King » (et son illustrateur Kadir Nelson) (jeunesse)

Blandine :  « I have a dream : Martin Luther King et Kadir Nelson (illustrations) (jeunesse)

Sur le groupe FB du challenge, Marion a partagé un lien sur 44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (en anglais)

Nahe aux fourneaux : Beef’n cheese potatoes

Rosa aux fourneaux : Cobbler aux pêches

11 février :

Marion retourne dans le passé de son blog avec : « Le temps où nous chantions » de Richard Powers

Blandine retourne dans le passé de son blog avec « From black to white » de Stéphane Louis et Clément Baloup (BD)

Nath Sci : « S’il faut mourir » de Junius Edwards 

12 février :

Enna : « Green Book, sur les routes du Sud » de Peter Farrelly (film) (+les Green books et Don Shirley)

Enna : « Mais leurs yeux dardaient sur Dieu ou Une femme noire (Their eyes were watching God) » de Zora Neale Hurston

Kathel : « Effacement » de Percival Everett

Marion retourne dans le passé de son blog avec : le métissage selon Richard Powers

Anne : « Mais leurs yeux dardaient sur Dieu » de Zora Neale Hurston

13 février :

Blandine : « Wake up America, Tome 1, 1940-1960 » de Nate Powell, Andrew Aydin et John Lewis (BD)

Saxaoul :  « Wake up America, Tome 1, 1940-1960 » de Nate Powell, Andrew Aydin et John Lewis

Marion retourne dans le passé de son blog avec : La musique noire américaine selon Richard Powers

15 février :

Sur le groupe FB du challenge, j’ai partagé un lien sur Toni Morrison.

Marion évoque Martin Luther King avec une photo.

16 février :

Enna : « Sur les hauteurs du mont Crève-Coeur » de Thomas H. Cook (lu par Guy Moign)

Sylire : « Sur les hauteurs du mont Crève-Coeur » de Thomas H. Cook (lu par Guy Moign)

Enna : « Léon » de Walter Tillage (lu par Dominique Reymond) (jeunesse)

Isabelle : « Mississippi » de Hillary Jordan

Marion nous fait entendre la voix d’Ella Fitzgerald

Nath Sci : « Martin Luther King – Un rêve d’égalité » de Anne Blanchard & Anastassia Elias (jeunesse)

Nath Sci : « Martin Luther King » de Brigitte Labbé et Michel Puech (jeunesse)

17 février :

Blandine :  « Martin et Rosas, ensemble pour l’égalité » de Raphaële Frier et Zaü

Isabelle aux fourneaux : Cobbler aux pêches

Marion évoque Jean-Michel Basquiat

18 février :

Bidib : Kevin Hart’s Guide to Black History (un programme TV éducatif pour le jeunesse)

Saxaoul :« Le chant des revenants » de Jesmyn Ward

The Autist Reading : « The Blood of Emmett Till » de Timothy B. Tyson et un extrait du texte (en anglais)

19 février :

Isabelle : « Little Lou » de Jean Claverie (jeunesse)

Sur le groupe FB du challenge, Isabelle a partagé le meilleur de Memphis Slim à qui l’album « Little Lou » est dédicacé et dont il a écrit la préface.

Marion évoque quelques auteurs Afro-Américains qu’elle a envie de découvrir.

21 février :

Valentyne : « Les douze tribus d’Hattie » de Ayana Mathis

22 février :

Enna : « Cours! » de Davide Cali et Maurizio A.C.Quarello (Jeunesse)

Enna : « Bluebird » de Tristan Koëgel (Jeunesse)

Nath Sci : « Bluebird » de Tristan Koëgel (Jeunesse)

Blandine : « Green book » de Peter Farrelly (film)

23 février :

Blandine : « Little Lou » de Jean Claverie (jeunesse)

Bidid : « Martin et Rosa » de Raphaële Frier et Zaü (jeunesse)

Nath Sci : « Je suis un homme – Martin Luther King » d’Éric Simard (jeunesse)

Nath Sci : « Martin Luther King » de J-M Billioud et Judith Gueyfier (BD)

24 février :

Enna : « Henry et la liberté » de Ellen Levine et Kadir Nelson (Illustrations) (Jeunesse)

Blandine : « Henry et la liberté » de Ellen Levine et Kadir Nelson (Illustrations) (Jeunesse)

Enna : « Racines (Roots) saison 1 » : série télévisée réalisée par Marvin J. Chomsky, John Erman, Gilbert Moses et David Greene (1977)

Isabelle : « Le pianiste de la nouvelle-Orléans » de Paul Couturier

Nath Sci : « BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan » de Spike Lee (film)

Isabelle aux fourneaux : Gaufres à la patate douce au curry et coriandre

25 février :

FondantGrignote : « L’invention des ailes » de Sue Monk Kidd

Blandine : « Les Figures de l’ombre » (film)

Sur le groupe FB du challenge, Nath Sci  nous a présenté Curtis Mayfield, un auteur compositeur interprète engagé des années 60/70 avec deux chansons « We’re a Winner » et « Diamond in the Back »

26 février :

Enna : « Moonlight » de Barry Jenkins (film)

Enna : « Brown girl dreaming » de Jacqueline Woodson

Blandine : « Le Petit Prince de Harlem » de Mikaël Thévenot (Jeunesse)

Nath Sci : « Little Lou » de Jean Claverie (Jeunesse)

27 février :

Blandine : « Virginia, Tome 1-2-3 » de Séverine Gauthier et Benoît Blary (BD)

Sur le groupe FB du challenge, The Autist Reading a partagé une publication artistique de Combo Culture Kidnapper

Karine : « Joséphine Baker »de Catel et Bocquet (BD)

28 février :

Enna : « The hate U give » (« THUG – La haine qu’on donne ») de Angie Thomas (jeunesse) (+ Black Lives Matter)

Blandine : « The hate U give -La haine qu’on donne » de Angie Thomas (jeunesse)

Enna : « Like a King » de Ben Harper : Rodney King et les émeutes de Los Angeles de 1992

Sur le groupe FB du challenge, The Autist Reading a partagé une publication de Barack Obama sur FB pour parler « My brother’s keeper » une initiative qui a suivi la mort de Trayvon Martin.

En mars (pour finir) :

Isabelle : « Un jour je serai libre » de Sophie Koechlin et Stéphane Koechlin (album jeunesse)

Nath Sci : « Le chant des revenants » de Jesmyn Ward

Nath Sci : « Rockin’Johnny  » de Eric Senabre et  Merlin (Raconté par Dominique Pinon)

Nath Sci : « Le bruissement du papier et des désirs » de Sarah McCoy

Nath Sci : « The hate U give -La haine qu’on donne » de Angie Thomas (jeunesse)

Kathel : « Barracoon » de Zora Neale Hurston

Un peu plus tard encore :

Alexielle : « Tant que je serai noire » de Maya Angelou

 

« Like a King » de Ben Harper : Rodney King et les émeutes de Los Angeles de 1992

Alors que j’étais en train de lire « The Hate U Give« , cette chanson de Ben Harper est passée à la radio et j’ai trouvé que c’était un hasard très intéressant. En effet, c’est une chanson que j’ai utilisée une année avec mes 3e quand je parlais des droits des Noirs aux Etats-Unis et elle colle bien à la thématique du roman et toutes les recherches que j’ai fait es sur les émeutes de Los Angles en 1992 aussi.

Voici les paroles et une traduction :
« Like a King » de Ben Harper

Well Martin’s dream
Has become Rodney’s worst
Nightmare
Can’t walk the streets
To them we are fair game
Our lives don’t mean a thing

Like a king, like a king, like a king
Rodney King, Rodney King, Rodney King
Like a king, like a king, like a king
How I wish you could help us Dr. King

Make sure it’s filmed
Shown on national T.V.
They’ll have no mercy
A legal lynch mob
Like the days strung up from the tree
The L.A.P.D.

Like a king, like a king, like a king
Rodney King, Rodney King, Rodney King
Like a king, like a king, like a king
How I wish you could help us Dr. King

So if you catch yourself
Thinking it has changed for the best
You better second guess
Cause Martin’s dream
Has become Rodney’s worst
Nightmare

Like a king, like a king, like a king
Rodney King, Rodney King, Rodney King
Like a king, like a king, like a king
How I wish you could help us Dr. King

*

Like A King (Comme Un Roi… ou comme un « King » (Martin ou Rodney)

Et bien le rêve de Martin
Est devenu le pire cauchemar de Rodney.
Impossible de marcher dans la rue,
Pour eux nous sommes des proies,
Nos vies ne signifient rien.

Comme un roi, comme un roi, comme un roi.
Rodney King, Rodney King, Rodney King
Comme un roi, comme un roi, comme un roi.
Comme j’aimerais que vous puissiez nous aider Docteur King.

Assurez-vous que ce soit filmé,
Montré à la télévision nationale.
Ils n’auront aucune pitié.
Un lynchage légal organisé,
Like the days strung up from the tree
Comme aux jours où l’on était pendus aux arbres
La police de Los Angeles.

Comme un roi, comme un roi, comme un roi.
Rodney King, Rodney King, Rodney King
Comme un roi, comme un roi, comme un roi.
Comme j’aimerais que vous puissiez nous aider Docteur King.

Si vous vous prenez
à penser que la situation s’est améliorée,
Vous feriez mieux d’y penser à deux fois
Parce que le rêve de Martin
Est devenu le pire cauchemar de Rodney.

Comme un roi, comme un roi, comme un roi.
Rodney King, Rodney King, Rodney King
Comme un roi, comme un roi, comme un roi.
Comme j’aimerais que vous puissiez nous aider Docteur King.

La chanson parle de Rodney King et des émeutes raciales et sociales de Los Angeles en 1992.

Voici un extrait d’un article qui explique la situation : « Le 3 mars 1991, Rodney King était arrêté en état d’ivresse après une course poursuite à plus de 160 km/h. Les quatre policiers font alors preuve d’une violence inouïe pour le maîtriser, lui assénant plus de cinquante coups de matraque et de coups de pied. […] ce jour-là, la scène est enregistrée. Un plombier, vidéaste amateur, alerté par le bruit, filme pendant dix minutes l’arrestation plus que musclée. Et apporte la cassette à une télévision locale. La vidéo est ensuite reprise par les grandes chaînes et scandalise l’opinion publique. Pour la première fois le pays entier se retrouve témoin du délit. Le procès est inévitable. […] Le jury est composé de dix Blancs, un Asiatique et un Hispanique. Rodney King, toxicomane, déjà condamné pour braquage, ne fait pas le poids. Les quatre policiers sont blanchis. »

Dans cet article du National Geographic, on peut lire : « Acquittés. La sentence résonne comme l’injustice de trop. Rodney King est devenu le symbole de la lutte contre les violences policières et la discrimination. Combien faudra-t-il encore de Rodney King pour que les Noirs soient traités avec le même respect que les autres citoyens ? Los Angeles s’embrase, les émeutes crient l’exaspération de la communauté afro-américaine. L’état d’urgence est déclaré. Les bâtiments sont détruits par le feu et les explosions, les coups sont rendus un à un, les forces de l’ordre prises à partie, tenues pour responsables. Le déchaînement de violence ne faiblit pas pendant six jours et se propage à Seattle, Oakland, San Francisco, Las Vegas, San Diego, New York, Philadelphie et Atlanta. Mais rien n’atteint la gravité des émeutes de Los Angeles. Trop de ressentiment, de frustration et d’espoirs meurtris ne peuvent être contenus. »

Voici la bande annonce d’un documentaire National Geographic intitulé « L.A 92 » (en cliquant sur le lien vous pourrez trouver le documentaire complet sur Youtube) constitué uniquement d’images d’archives et de documents authentiques de cette période. La bande annonce est doublée en français dans cet article du National Geographic. Je dois dire que rien que la bande annonce est impressionnante…

Il y a aussi le documentaire « Let It Fall : LA 1982-1992 », réalisé par John Ridley (le réalisateur de « Twelve years a slave) :

Et j’ai découvert le film « Kings »  de Deniz Gamze Ergüven qui se situe à Los Angles en plein dans cette période et qui a l’air très fort aussi :

The hate U give (THUG – La haine qu’on donne) : Angie Thomas (+ Black Lives Matter)

Un Book face!

Résumé de l’édition française (chez Nathan Traduction Nathalie Bru) : « Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête. »

Le résumé est très bon, je ne vais pas chercher à en faire un autre mais plutôt tout de suite vous donner mon avis à chaud car j’écris ce billet après avoir dévoré le roman.

C’est un roman ado mais il peut sans complexe être lu par des adultes car il est loin d’être simpliste. La vie de Starr est loin d’être manichéenne. Elle est tiraillée entre la Starr du quartier où elle a grandi, la Starr Noire et la Starr qui est éduquée dans un lycée huppé, la Starr -certes toujours Noire mais pas du « ghetto »… C’est compliqué pour elle car elle a des amis dans les deux parties de sa vie mais elle ne peut pas les rassembler…

Son père, gangster réformé est très fidèle au quartier pour des raisons idéologiques et sa mère, elle, souhaite surtout protéger ses enfants de la violence toujours latente de l’endroit où ils vivent. Starr, elle, se partage, ne voulant pas choisir…

Tout bascule lors d’un drame à la fois terrible et pourtant assez ordinaire : un policier blanc tire sur un jeune noir, sans raison, et Starr, qui était là, peut témoigner… Mais sa parole aura-t-elle assez de force pour dépasser les stéréotypes et faire passer le message qu’être jeune, Noir et vivre dans un ghetto ne sont pas des raisons suffisantes pour être assassiné par la police?

Dans ce roman, on ne fait pas l’impasse sur la violence du quartier dans le quel Starr et sa famille vivent, on n’édulcore pas la place des gangs, l’importance de la drogue et la difficulté à s’élever de sa condition sociale quand on vient de ce genre de quartier. De même, le racisme sous-jacent et souvent lié à l’ignorance est aussi évoqué et j’ai aussi trouvé cela intéressant. En effet les relations amicales et amoureuses de Starr avec les jeunes qui ne sont pas de son milieu sont aussi l’occasion pour le lecteur blanc de s’interroger sur sa vision de la situation et c’est important aussi.

J’ai beaucoup aimé ce roman, j’ai trouvé qu’il sonnait juste et qu’il était aussi instructif sur certains aspects de la vie des Afro-Américains tout en étant contrebalancé par beaucoup d’amour (dans une famille qui se serre les coudes et qui fait tout pour dépasser les difficultés et les préjugés) et aussi de l’humour. Mais surtout qui développe une certaine conscience politique/activiste.

Un très bon roman jeunesse.

Un film tiré du livre vient de sortir (je vais attendre un peu avant de le voir, mais j’essaierai de le voir pour février 2020 😉 mais d’après la bande annonce, il semble fidèle au livre.)

Dès le deuxième chapitre, Starr évoque le fait que ses parents l’ont prévenue de faire attention si elle était arrêtée par la police, d’obéir, de ne pas bouger etc… J’ai immédiatement pensé à la vidéo qui suit, qui montre des parents noirs qui parlent à leurs enfants pour les encourager à avoir confiance en eux sans se préoccuper de ce les gens disent d’eux en raison de la couleur de leur peau ou pour les mettre en garde contre des dangers propres aux Noirs aux Etats-Unis et je trouve que cette vidéo a sa place dans ce challenge :

Cette version est plus courte mais elle est sous-titrée en français :

*

« THUG » : la définition de Tupack qui est au coeur du roman est expliquée ici :

*

Ce roman fait évidemment tout de suite penser au mouvement « Black lives matter » et si vous ne savez pas ce que c’est, voici une vidéo qui vous en parle :

A la fin du roman, Starr fait une liste de noms qui sont concernés par son engagement et ces noms, on les retrouve aussi dans cet article qui explique aussi de façon très claire ce qu’est le mouvement Black Lives Matter :

Le mouvement Black Lives Matter expliqué en trois minutes

*

Pour rester dans la thématique des émeutes raciales et des injustices liées à la police -car ce n’est pas nouveau aux Etats-Unis- j’ai préparé un billet qui revient sur Rodney King et  les émeutes de Los Angeles de 1992.

 chez Antigone

 avec Blandine et Nath Sci 

catégorie «gros mot» pour ma ligne jeunesse