Miss Peregrine et les enfants particuliers T1, T2, T3, T 4, T5 : Ransom Riggs (Lu par Benjamin Jungers) (Billet avec Bastien)

Miss Peregrine et les enfants particuliers Tome 1

Ceci est le premier roman d’une série de 6 romans. Elle commence avec Jacob Portman, 16 ans, qui vit aux Etats-Unis. Son grand-père lui a toujours raconté des histoires de son enfance quand il était caché dans un orphelinat au Pays de Galles pour échapper aux Nazis et qu’il était alors entouré d’enfants étranges et dont la gouvernante Miss Peregrine avait une grande importance pour lui. Si la présence de son grand-père dans cet orphelinat est un fait avéré, en grandissant, il a considéré les histoires des enfants aux pouvoirs magiques comme des contes.

A la mort de son grand-père, violemment attaqué par ce que tout le monde s’accorde à être des chiens sauvages, Jacob entre dans une sorte de dépression et le psychologue qui le suit et à qui il raconte les histoires de son grand-père, l’encourage à aller régler son traumatisme en allant sur le lieu de l’enfance du vieil homme.

Une fois sur l’île de Cairnholm, il découvre un passage secret qui l’emmène dans une boucle magique qui est restée figée en septembre 1940. Là, il découvre Miss Peregrine, une femme qui a le pouvoir de se transformer en faucon et les enfants particuliers, qui ont tous des pouvoirs … Là, il apprend que son grand-père était lui aussi « particulier » et que lui aussi a un pouvoir.

Un drame va bouleverser l’équilibre de la boucle temporelle et la vie de Jacob va changer du jour au lendemain…

Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City

Comme c’est une longue série, je ne veux pas trop en dire sur les autres tomes. Je vais essayer de rester très succincte. Ce que je peux vous dire c’est que j’avais emprunté le tome 3 avant même d’avoir fini le tome 2!

Les enfants particuliers doivent quitter de l’île de Cairnholm et ils se retrouvent dans la réalité en 1940 en pleine guerre. Ils doivent essayer de trouver une autre boucle temporelle car les particuliers ne peuvent rester que quelques jours dans la vraie vie s’ils ne veulent pas rattraper leur vrai âge d’un seul coup et sans doute mourir rapidement et ils veulent sauver Miss Peregrine qui ne peut plus quitter sa forme d’oiseau après avoir été empoisonnée par des Estres, leurs ennemies.

En recherchant Miss Wren, l’une des dernières ombrunes (les femmes oiseaux qui protègent les enfants particuliers), ils vont rencontrer beaucoup de personnes : particuliers ou non, ennemies ou amis et vivre des aventures terrifiantes.

Miss Peregrine et les enfants particuliers 3 – La Bibliothèque des âmes

Dans ce tome, les enfants particuliers se retrouvent à Londres à notre époque mais ils sont séparés et Jacob et Emma sont avec Addison, le chien parlant parlant rencontré dans le tome 2. Jacob développe son don dans l’urgence, même s’il ne le maîtrise pas encore tout à fait.

Puis pour essayer de sauver leurs amis qui ont été kidnappés par des Estres, ils se retrouvent dans une boucle temporelle -l’Arpent du Diable- qui les transporte dans un monde qui ressemble aux bas-fond de Londres du 19e siècle avec des personnages sans foi ni loi…

Ils vont se retrouver dans des aventures aux grands dangers pour essayer de sauver les ombrunes et leurs amis mais bien plus encore, au péril de leurs vies… On comprendra alors beaucoup de choses sur l’histoire du monde des particuliers et sur son avenir aussi…

MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS, TOME 4 : LA CARTE DES JOURS

Plus j’avance dans les avis sur cette série, moins j’ai envie de vous en dire pour ne pas risquer d’en dévoiler trop!

Jacob est rentré chez lui, en Floride et Miss Peregrine et ses amis les enfants particuliers sont là aussi. Il faut que Jacob fasse découvrir la vie d’adolescents américains à ses amis qui n’ont jamais connu cela, à commencer par les vêtements!
En repassant dans la maison de son grand-père, Jacob et ses amis découvrent des secrets que ce dernier avait caché à tout le monde sur sa vie de particulier vivant dans le monde « normal ». Et en suivant des indices, ils vont élucider le mystère de sa vie mais aussi se retrouver dans des aventures extraordinaires et ils feront la rencontre de nouveaux particuliers… L’équilibre qui existait entre les enfants particuliers va s’en trouver bousculée…

MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS, TOME 5 : La conférence des oiseaux

Je ne veux pas entrer dans les détails, ni même vous donner le résumé de l’éditeur car cela dévoilerait des choses sur le tome 4…

Tout ce que je peux vous dire, c’est que les aventures continuent entre les Etats-Unis et l’Arpent du Diable, qu’il y a des aventures dangereuses et que les enfants particuliers et leur nouvelle connaissance vont devoir faire preuve de diplomatie pour éviter une guerre interne. Ils vont partir à la recherche d’une personne disparue depuis longtemps et en retrouver une autre inattendue et la fin nous laisse vraiment sur un cliff hanger terrible!

Personnellement, je vais attendre que le tome 6 soit sortie en version audio pour rester dans l’ambiance de la très bonne lecture de Benjamin Jungers. Mon petit doigt me dit que Audiolib le sortira en fin d’année : j’attends avec impatience 😉 Mais le dernier tome est disponible en version papier (Bastien lui a tout lu!)

VOICI L’AVIS DE BASTIEN (presque 13 ANS) :

Pour l’émission des cartes postales d’été des Bibliomaniacs, Bastien avait choisi de parler de « Miss Peregrine et les enfants particuliers » :

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
MERCI pour le tome 5 pas encore disponible à la médiathèque!
Objet x 2

Dix : Marine Carteron (Billet avec Bastien)

Le jour où j’ai parlé de l’adaptation en bande dessinée de « Ils étaient dix » d’après Agatha Christie, Caro m’a conseillé de lire ce roman jeunesse car c’est une version dérivée de « Dix petits nègres » (dont j’avais aussi parlé). Et comme Bastien a lu la BD, qu’il a commencé à lire des romans d’Agatha Christie et qu’il avait envie d’écrire un texte « polar », c’est donc une lecture que nous avons fait à deux lors de notre traditionnelle lecture du soir, où je lui lis un livre (lui qui dévore tout seul a toujours envie qu’on lui lise des histoires!).

L’histoire commence comme dans « Ils étaient dix / Dix petits nègres » : 10 personnes doivent se retrouver sur une île. Ici, ce sont principalement des lycéens du même lycée, une professeur de français (et mère d’un des garçons), un ancien commissaire et une intendante qui croient tous qu’ils sont là pour participer à une émission de téléréalité sous forme d’escape game littéraire et qu’ils seront filmés en permanence. Ils se connaissent très bien ou juste de vue et il se trouve que l’intendante est l’ancienne infirmière du lycée.

Très vite on comprend que toutes ces personnes ont un point commun : Esther, une autre lycéenne qui s’est suicidée. Certains étaient amis avec elle, certains ont été odieux avec elle, certains n’ont pas la conscience tranquille et pour d’autres, on ne sait pas très bien quel lien ils avaient précisément avec elle…

Si vous connaissez l’histoire d’Agatha Christie qui est la base de cette histoire (même si ce n’est pas du tout une adaptation mais plus une inspiration), vous vous doutez bien que rien ne correspond aux apparences, à part que l’île est bel et bien isolée et inaccessible et que les dix personnages sont dépendants les uns des autres… Et qu’il y aura beaucoup de morts…

C’est vraiment très réussi! C’est un roman ado avec des jeunes très réalistes dans leurs dialogues et dans leurs personnalités. L’ambiance est bien noire, les thématiques aussi et les morts sont gores et spectaculaires mais j’étais plus impressionnée que Bastien (« Mais, c’est bon maman, c’est pas pour de vrai, c’est un roman! »).

A la fin, Bastien et moi mettions en commun nos hypothèses sur le coupable (et jusqu’à la résolution, nous avions un doute sur deux personnages!)

C’est donc un très bon polar jeunesse mais qui n’est pas simpliste et qui traite aussi de sujets de société très intéressant. J’ai beaucoup aimé!

L’avis de Bastien (presque 13 ans)

C’est l’histoire de 7 ados et 3 adultes, invités sur une déserte pour un jeu télévisé… bon, ceux qui ont lu « les dix petits nègres » d’Agatha Christie comprendront vite l’intrigue !

Les morts sont parfois un peu gores, mais bon, on ne peut pas y échapper…

On peut deviner le coupable, à quelques chapitres de la fin, mais sinon, impossible de savoir.

J’ai adoré ce livre, l’intrigue est très bien faite.

Petit défaut : les répétitions pour nommer les personnages (l’ex commissaire, l’ex commissaire, l’ex commissaire…)

Catégorie « chiffre »

CIEL (1.0 / 2.0 / 3.0 / 4.0) : Johan Heliot (Billet par Bastien)

Bastien poursuit avec son nouveau rendez-vous où il écrit des billets de blog sur des lectures personnelles.

Billet écrit par Bastien (presque 13 ans)

C’est une très bonne série, en 4 tomes.

Dans un futur proche, le CIEL a remplacé Internet. C’est une IA super-puissante, qui gère les quantités astronomiques de données nécessaires à notre mode de vie. Elle est apparemment inoffensive puisqu’elle est configurée pour ne pas pouvoir faire du mal aux humains. Jusqu’au jour où elle passe à l’action, prenant le contrôle des machines, toutes connectées, soit disant pour sauver la planète. Un rêve d’écolo : seulement, elle compte détruire l’humanité pour y parvenir.

On suit le quotidien des membres de la famille Keller, éparpillée dans le monde. Avec Tomi, vieillard solitaire, Peter, commandant des services de renseignements, Jenny, jeune femme en Allemagne, Thomas, ado à l’internat, et sa mère, Sarah, militante écologiste, on observe la misère, la résistance. S’en sortiront-t-ils ? Quelle sera la prochaine espèce dominante prévue par l’IA ?

du collège d’Enna (tome 1 et 2)
par Titi la copine-collègue d’Enna

Mauvais garçon : Michael Morpurgo, illustré par Michael Foreman (Billet avec Bastien)

En préparant mon billet, j’ai compté le nombre de livres de Michael Morpurgo dont j’ai parlé ici et celui-ci est le 19e! Je pense qu’on peut dire que c’est mon auteur jeunesse chouchou! Vous pouvez d’ailleurs allez voir mes avis sur les autres livres en cliquant ici!

Les thématiques sont celles que l’on retrouve habituellement chez cet auteur : la transmission par un ancien envers un enfant, la guerre et les histoires de vie assez noires et les liens avec les animaux..

Ici, le grand-père raconte son enfance à son petit-fils et c’est M. Alfie, homme âgé, qui a cru en lui quand il était lui-même plus jeune qui lui a transmis sa passion. Il raconte donc comment en grandissant après la guerre, il a pris la mauvaise direction assez jeune, commettant des vols dans son adolescence et s’est retrouvé dans une maison de correction. C’était une institution ouverte, qui proposait la réhabilitation des jeunes par le travail et il a découvert le travail avec les chevaux. Auprès d’eux, et en particulier auprès de Dombey, le cheval qui va devenir son ami, il va grandir et mûrir et tout ce qu’il aura appris avec M. Alfie qui l’a encadré et qui lui a tout appris, va l’aider à devenir un homme bien.

J’ai aimé le fond du roman mais celui-ci n’est pas mon préféré, j’ai trouvé qu’il était un peu survolé .mais je pense que c’est une question de cible. Michael écrit pour toutes les tranches d’âges et je suis moins sensible à ses romans pour les vraiment jeunes. Celui-ci est recommandé à partir de 8 ans et je trouve que cela correspond parfaitement. Par contre j’ai vu que l’Education Nationale le recommandait pour les 5e (la classe de Bastien) et c’est sans doute un peu léger pour étudier en classe mais pour un « petit lecteur » c’est une bonne entrée dans la littérature en lecture seul. Je le recommanderai pour des lecteurs de 8-10 ans.

VOICI L’AVIS DE BASTIEN (12 ANS ET DEMI) TAPÉ TOUT SEUL SANS QUE JE NE CHANGE UN MOT (ET SANS QU’IL AIT EU CONNAISSANCE DE MON AVIS) :

C’est un bon livre, même si je le trouve très court. L’histoire me fait penser à « Cheval de guerre ». Si l’histoire est un peu  »gnangnan », elle est quand même assez belle.

C’est l’histoire d »un enfant, exemple parfait du délinquant juvénile, qui, même s’il ne respecte rien, a  »bon cœur ». Il va se lier d’amitié avec un cheval, pour le meilleur et pour le pire…

(Note d’Enna : Bastien a fait le lien avec « Cheval de guerre » alors qu’il n’avait conscience que l’auteur de « Mauvais garçon » était aussi Michael Morpurgo! Comme quoi, je lui ai transmis ma passion pour cet auteur! 🙂

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fhpD91oVu8DxcNteNlndYaeakSrcL6hOqDvO7E0giRHJkfA--gJGZ7lvg-LCqi-lO-zlFlwBijcrql3K9L1RZZ6Inc4sMiAaw8mpHpK-hNF8NT5dnGU120FqhaCXUfZV4UDRFCo21XBiD-mBPI9qc2mw=w223-h226-no
Catégorie Gros Mot
chez Lou et Titine
@lemoisbritish sur Instagram

Tom Gates C’est moi! Tome 1 (The brilliant world of Tom Gates) : Liz Pichon (Billet par Bastien)

Bastien poursuit avec son nouveau rendez-vous où il écrit des billets de blog sur des lectures personnelles.

Billet écrit par Bastien (12 ans et demi)

J’ai vraiment adoré ce livre.

Le côté journal intime fait penser à la série « Journal d’un Dégonflé« . L’histoire et les dessins sont très drôles, on s’identifie facilement aux personnages. Le livre est amusant et facile à lire, donc parfait pour les lecteurs débutants en anglais (je l’ai lu en anglais).

Tom Gates est un jeune collégien, qui a une vie bien remplie : s’amuser avec Derek, embêter sa sœur Delia, ou même répéter avec son group les Chiens Zombies ! Si on inclut les devoirs jamais rendus, les quiproquos, et la belle Amy, le grand « Solide », ou Marcus, le relou, on a le parfait cocktail pour un livre drôle et amusant !

L’avis d’Enna!

chez Lou et Titine
@lemoisbritish sur Instagram

Simple : Marie-Aude Murail (Billet avec Bastien)

Simple, à beau être le grand frère de Kléber, c’est surtout un enfant de 3 ans dans le corps d’un adulte et Kléber, qui n’est que lycéen, a pris la décision de retirer son frère de l’institution « Malicroix » (contre l’avis de leur père), car il ne supportait pas de voir son frère y dépérir.

Pas facile quand on a 17 ans de s’occuper d’un frère déficient mental (et de son lapin en peluche Monsieur Pinpin toujours prêt à entraîner Simple dans les bêtises!). Il se retrouve dans une colocation avec Simple et des étudiants : un couple et deux garçons et la vie commune va être compliquée au début mais ils vont tous apprendre à vivre ensemble.

Kleber qui est aussi un jeune homme ordinaire va aussi se chercher auprès de deux jeunes filles de sa classe.

Tous ensemble, ils vont évoluer, grandir, apprendre et la différence qui au début les sépare va finalement les rapprocher. Ils vont tous apprendre à se connaitre : les uns les autres mais aussi eux-mêmes.

Une jolie histoire de tolérance avec aussi de l’amitié, de l’amour… C’est écrit dans une langue tout à fait réaliste pour des jeunes d’aujourd’hui et qui traite à la fois de sujets du quotidien de jeunes adultes (avec des sous-entendus sur la sexualité aussi, mais pour l’avoir lu avec Bastien en lecture du soir, ça n’est pas choquant du tout, même pour un lecteur de 12 ans et demi) et des sujets plus sérieux et touchants. Un savant mélange d’humour et d’émotion, comme toujours avec Marie-Aude Murail!

VOICI L’AVIS DE BASTIEN (12 ANS ET DEMI) TAPÉ TOUT SEUL SANS QUE JE NE CHANGE UN MOT (ET SANS QU’IL AIT EU CONNAISSANCE DE MON AVIS) :

J’ai vraiment aimé ce livre, même si au début, on est exaspéré par Simple, on finit par s’en prendre d’affection. Ce livre est très drôle, chaque personnage à son propre caractère, sa propre histoire.

Ce livre permet aussi de mieux comprendre les personnes « i-di-otes », comme le dirait Simple lui même.

Jolie dédicace pour Bastien qui aime lire et écrire.

*

Marie-Aude Murail est une autrice que j’aime beaucoup et que j’ai déjà pas mal lue :

Et Bastien a lu et adoré Angie !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLV-1ir0qgYLAPlpDJFuo6ICLhbeZgqrLu2-X65DYMtqdiVeidwsiHoIdIQRur-C2kVcSDcyz5FpHXEHItuInRoigxwa4Z1bow-cpn4nAH9tG4BjW4K2o0OFTD5mepocUrjse3p5KDOkC1JLqZxK04LpGg=s500-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Angie ! : Marie-Aude Murail et Lorris Murail (Billet par Bastien)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3eI_VJ2wLqtuQn40iLKtk5hrO-f5Xo1iC85VxRF9dbJs_QVvOZP9CjUBzWdMKYhK0oKqdhZqQyVTnK2KQ4tDlh0McEe4tMBIDqEO5_3SxGqdO8ld4VTwv8ZlQgleuRYyocl1YrlunW4Q-yEhX5EmydY=w95-h100-no

Bastien poursuit avec son nouveau rendez-vous où il écrit des billets de blog sur des lectures personnelles.

Billet écrit par Bastien (12 ans et demi)

C’est vraiment un super livre qui se passe pendant le confinement ! C’est bien pour s’initier aux romans policiers : il a une vraie énigme, et, en réfléchissant bien, on peut même trouver le coupable avant les héros. Les personnages sont très attachants, comme le policier Augustin, qui ne supporte pas d’être séparé de sa chienne Capitaine (Capi pour les intimes), ou Angie, petite fille aventureuse, sans père, mais avec une mère d’une grande générosité.

Et on veut vraiment connaître la fin, car tout les mystères s’enchaînent et se rejoignent. Je pense qu’il aurait été encore mieux de dévorer ce livre pendant le confinement.

Coup de cœur !!!!!!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Hunger Games : Suzanne Collins  (Billet écrit par Bastien)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3eI_VJ2wLqtuQn40iLKtk5hrO-f5Xo1iC85VxRF9dbJs_QVvOZP9CjUBzWdMKYhK0oKqdhZqQyVTnK2KQ4tDlh0McEe4tMBIDqEO5_3SxGqdO8ld4VTwv8ZlQgleuRYyocl1YrlunW4Q-yEhX5EmydY=w95-h100-no

Bastien poursuit avec son nouveau rendez-vous où il écrit des billets de blog sur des lectures personnelles.

Billet écrit par Bastien (12 ans et demi)

Hunger Games est une super série, c’est une trilogie, même si un autre livre annexe raconte l’histoire du président Snow, le « méchant » de l’histoire. L’héroïne Katniss vit dans le district 12. Les district sont des régions pauvres, que le Capitole a créé. Il y a longtemps, les districts se sont rebellés contre le capitole (capitale riche du pays Panem).

Pour faire régner la peur, chaque année, les Hunger Games sont organisés. Le concept est simple : une fille et un garçon de chaque district sont tirés au sort, puis lâchés dans une arène. Le dernier survivant gagne. Quand sa petite sœur est tirée au sort, Katniss se porte volontaire à sa place. Mais, au cours des événements, la révolution gronde…

J’ai adoré cette série, même si la fin est… Si triste, et terrible… On retrouve dans les côté sombre du pays, une certaine ressemblance avec les actualités. Tous les personnages secondaires ont leur caractère, leur imperfections, mais aussi leur évolution, au cours de l’histoire.

C’est très bien écrit, on se sent vraiment avec les personnages, et même si on n’approuve pas toujours leur décisions, on peut se mettre à leur place.

Un coup de cœur.  

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLWsVdIuLpSzlVREnplJ8MlY_R0CAW7sHMckkPmCnIr-qp06Zjvy4G2vWLjBMB7kNMRisRCvXIc4WCypL0-FLcflFaDmRL7ZMFNK4LbJNYyuPRliGmGEMH6vRXooAERWAyzYGmBKhsS5N-JPQlaAz0yZ7w=s779-no

Fullmetal Alchemist : Hiromu Arakawa (Billet écrit par Bastien)

Nouveau rendez-vous! Bastien m’a demandé s’il pouvait écrire des billets de blog sur des livres qu’il avait lus tout seul et bien entendu, j’étais ravie! Le 18 de chaque mois étant son jour sur le blog, il vous parlera sans doute régulièrement de ses lectures!

Billet écrit par Bastien (12 ans et demi)

Fullmetal Alchemist, c’est un super manga, que j’ai adoré autant pour l’histoire que pour les personnages. En effet, même s’ils sont nombreux, tous les protagonistes ont leur personnalité, leur spécialité, et leur histoire. Cette série marie très bien humour et action, et même quand on a fini le livre, on peut rire avec les mini BD bonus de la fin.

Edward Elric est un alchimiste de talent, alchimiste d’état même. L’alchimie, c’est le fait de transformer quelque chose en quelque chose d’autre. Je m’explique : si Edward veut une épée d’une certaine masse, il doit sacrifier la même masse du même matériau, donc ici du métal. Il grave un cercle de transmutation, et le tour est joué ! C’est le principe d’équivalence. Edward est accompagné de son frère Alphonse, qui vit dans une armure. Mais vraiment dans l’armure, il n’a pas de vrai corps. Edward, lui, est équipé d’un bras et d’une jambe robotique. Les deux frères vont donc partir à la recherche de leur vrai corps.

Seulement, il faut bien que des gens se mettent en travers de leur route : les homonculus, des humains artificiels aux pouvoirs énormes, ne comptent pas laisser les frères Elric mettre la main sur la pierre philosophale qui donne des pouvoirs incroyables…

Bastien et ses positions de lectures improbables partout dans la maison!
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3diKyfe7tWxwsc0kBqnd0r7L5cIp9QDAss4yoTaogA1_0XqQQqn0iUC8pM2mxEHdTdk15R7oaInwZzuJrzDCvN47X-aX-N_ve50LHJkmW1xfWHNLbCLIPSjzglOMOCnUvqctjHdg78JHkmlzvwhZD22=s778-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Le Temps des Mitaines T3 La Nuit des croque-souris : Loïc Clément et Anne Montel / Les croques -T3 – bouquet final : Léa Mazé (Billets avec Bastien)

Voici un billet pour deux tomes 3 de deux séries de BD jeunesse que Bastien et moi avons lus tous les deux :

En 2016, j’avais lu et adoré « Le temps des mitaines » et en 2017, j’avais adoré le tome 2 « Coeur de renard » Alors quand j’ai vu le tome 3 à la médiathèque, je l’ai immédiatement emprunté. Bastien l’a lu aussi et comme il ne se souvenait plus qu’il avait lu les deux premiers tomes (il avait 7 ans et demi) on les a emprunté à nouveau pour lui et il a adoré les 3!

Je ne vais pas rentrer dans les détails de l’histoire mais juste vous dire quel plaisir j’ai eu à retrouver les personnages : des animaux de la forêt, adultes et enfants, qui vivent des aventures extraordinaires (il est question de bébés animaux zombies!) mais surtout qui racontent les vrais tourments que les humains peuvent rencontrer , particulièrement les jeunes qui cherchent parfois leur place dans les relations amicales.

Les dessins sont superbes, les couleurs très douces, je vous conseille vraiment cette série qui est pour moi une série « doudou ».

Voici l’avis de Bastien, presque 12 ans, lu l’été entre la 6e et la 5e :

J’ai vraiment adoré cette série, il y a du suspense, les personnages sont drôles, l’histoire est intéressante, on peut s’identifier aux personnages car ils ont tous leur personnalité. Les dessins sont colorés et donnent envie de lire la suite. Coup de cœur !

*

Avec Bastien, nous avions lu le tome 1 « Tuer le temps » et le tome 2 « Oiseaux de malheur » et si j’avais bien aimé, en relisant mes avis, je réalise que mon intérêt va en décroissant. En fait, je dirais que c’est typiquement le genre de série qu’il faut lire dans son ensemble, ou relire les premiers tomes avant d’attaquer la suite car on perd de la tension qui monte à chaque fin d’album.

Pour tout dire, j’ai laissé un peu passer du temps avant de m’y mettre et au moment d’écrire ce billet, je ne me souviens absolument plus rien sur cet album et Bastien qui a une excellente mémoire d’habitude m’a demandé de l’emprunter à nouveau pour se rafraichir la mémoire.

Donc tout ce que je dirai, c’est que c’est une série pleine de suspense qui tient la route à condition de la lire comme un ensemble (peut-être qu’une intégrale serait la meilleure solution?)

Voici l’avis de Bastien, presque 12 ans, lu l’été entre la 6e et la 5e :

Le troisième tome est le tome le moins bon de cette série, même s’il garde l’aspect réaliste que j’ai bien aimé dans le premier et le deuxième tome. La fin est un peu trop expéditive et il y a trop de révélations en même temps.

Sinon, c’est une très bonne série.