Rencontre avec Eric Simard

Vous avez peut-être remarqué que depuis un an, j’ai beaucoup lu de romans jeunesse écrits par Éric Simard13 en tout (sur les 17 présents au CDI) et c’était en prévision de la venue de l’auteur au collège pour rencontrer des élèves de 6ème, de 6ème SEGPA et ULIS (enseignement adapté) et … le club lecture!

Lors de notre dernière réunion, les membres de l’atelier lecture ont préparé les questions qu’ils voulaient poser à Éric Simard. Je leur ai aussi proposé de lui faire un petit cadeau. Un livret souvenir de sa visite dans lequel nous présentons le club lecture avec une photo de groupe. Puis une compilation de nos avis sur tous les livres présents au CDI (Vive les bêtises et moi-même avons repris nos avis sur nos blogs 😉 et puis j’ai proposé aux volontaires de jouer au jeu « Des titres et un texte » (Mon texte en l’honneur d’Éric Simard est ici) Vive les bêtises et une élève de 4ème ont tenté l’expérience!

Le club lecture était la première rencontre de la journée avec l’auteur. Il a été très sympathique : il a fait installer les chaises pour que tout le monde puisse le voir et qu’il voit tout le monde. Il leur a demandé leurs prénoms et leur a posé des questions sur le fonctionnement de l’atelier lecture. Les élèves ont posé leurs questions, soit sur sa vie, sur sa façon d’écrire ou sur les livres qu’ils avaient lu de lui. C’était un chouette moment d’échanges!

Les élèves du club lecture qui viennent de classes différentes avaient tous été libérés de cours pour cette heure de rencontre (les collègues sont très conciliants quand il s’agit d’actions de ce genre, Eric Simard s’en est même étonné, trouvant cela vraiment positif) et ils étaient vraiment ravis. Ils ont trouvé la rencontre très intéressante et ont découvert plein de choses!

Le reste de la journée, l’auteur a rencontré 2 classes de 6ème et un groupe de 6ème segpa et d’ulis et j’ai assisté à deux de ces rencontres. Ce que j’ai vraiment apprécié, c’est que même si les réponses aux questions des élèves étaient sensiblement les mêmes, il a toujours répondu avec patience et sérieux adaptant son langage aux élèves mais en leur parlant normalement. Il a d’ailleurs répondu à un élève qu’il n’écrivait pas forcément pour un âge précis et qu’il pense que des adultes peuvent aimer des livres « jeunesse » autant que des jeunes et c’est vrai qu’en lisant ses romans je me suis souvent dit que ça pouvait autant plaire aux jeunes qu’aux adultes.

Avec les élèves d’enseignement adapté, il a lu un extrait de son prochain livre qui sortira en août : un peu du début, un peu juste avant la fin et il a fait mouche : les élèves étaient accrochés! Il a aussi parlé de ce que gagnait un auteur sur la vente d’un livre… (Autant dire qu’il vaut mieux les vendre en millions d’exemplaires 😉 Quand ils lui ont demandé un autographe, il a fait une signature en direct que l’on a ensuite photocopiée (à son initiative) pour tout le monde : ils étaient fiers! 

Avec le groupe d’élèves de 6ème que j’ai accompagné, il a aussi répondu à toutes leurs questions. Il a aussi lu un texte avec plein de jeux de mots qui leur a beaucoup plu et ils ont fait un travail d’écriture... Ils en gardent également un très bon souvenir.

Il a parlé des couvertures de ses livres, de sa façon d’écrire, de la part de lui-même qu’il y a dans ses personnages, de ce qui lui a donné envie d’écrire, de son inspiration, de ses voyages…

A tous les groupes, il a montré des manuscrits de ses 3 derniers romans, avec toutes les corrections. Il a expliqué qu’il écrivait beaucoup de brouillons car il était perfectionniste.

Tous les adultes qui l’ont rencontré sont d’accord pour dire qu’il a su s’adapter aux élèves et qu’il était vraiment très intéressant, à l’écoute des élèves, tenant compte de tous. C’est vraiment un homme abordable, passionnant et passionné!

Je suis vraiment contente de cette rencontre! Merci Vive les bêtises d’avoir tant œuvré pour que cette rencontre soit possible et merci M. Simard pour votre gentillesse!

Club lecture : le café littéraire!

Le Club Lecture a repris et après plusieurs réunions, nous tournons autour de 16 membres, dont 1 garçon (qui se sent un peu seul pour l’instant…), des élèves très motivés!

Mais je vais vous parler aujourd’hui d’un évènement qui sort de l’ordinaire! Un café littéraire!

Tout d’abord, rendons à César ce qui est à Vive les bêtises : tout ça vient d’elle et n’a pu voir le jour que grâce à elle! J’ai la grande chance de pouvoir mener le club lecture du collège avec une collègue documentaliste avec qui je m’entends très bien (et accessoirement une blogueuse 😉 ce qui permet de mener des projets vraiment chouettes! (C’est grâce à elle que nous sommes allés au salon du livre jeunesse de Cherbourg l’année dernière, que Eric Simard va venir passer une journée dans notre collège au mois de mai et c’est aussi grâce à elle que nous avons pu organiser notre premier « Café Littéraire »!)

La semaine dernière, mardi midi, à l’heure habituelle de notre réunion, les membres du club étaient bien sûr présents mais aussi d’autres élèves, une prof  (Mrs B) et même le principal (qui a fait une apparition le temps de nous prendre en photo!). En échange de 2 euros (nous essayons de récolter des fonds pour la venue d’Eric Simard), ils ont pu avoir une boisson et une part de gâteau et écouter notre intervenante du jour. Nous avons reçu la responsable jeunesse de la médiathèque de notre ville pour qu’elle présente la médiathèque et des coups de cœur. 

C’est important pour nous, dans une petite ville de campagne, de créer des liens avec un lieu de culture comme la médiathèque et ce n’est pas la première fois que nous travaillons ensemble. D’ailleurs, les membres du club écrivent régulièrement des fiches de lecture qui sont dans un classeur au rayon jeunesse de la médiathèque! Le club lecture du collège a même une carte de la médiathèque ce qui nous permet d’emprunter des livres pour les membres. 

Tout s’est bien passé, les élèves étaient contents de partager ce moment convivial, ils ont été attentifs. Et  tous les livres présentés ce jour ont été pris par des élèves! Et les élèves que j’ai revus après m’ont dit à quel point ils étaient ravis! (« C’était trop bien!« )

Nous sommes d’ailleurs motivées : notre prochain « Café Littéraire » aura lieu en février sur le thème de la Saint Valentin!

 

Pour des raisons de droit à l’image, vous ne verrez pas leurs sourires 😉

 

Club Lecture : c’est reparti!

Mon Club Lecture du collège a repris! Pour la petit histoire, c’est le club que j’anime depuis 2007 sur le temps de midi et pour la 3ème année,  en collaboration avec ma collègue documentaliste, la précieuse Vive les bêtises). Si vous êtes intéressés par l’historique du Club Lecture, vous pouvez aller faire un tour dans la rubrique Club Lecture!

L’année dernière nous étions un petit comité : une poignée de filles de 5ème, un garçon (très surprenant, car il n’avait pas du tout le « profil ») et 3 élèves de 3ème qui venaient même si elles reprenaient à 13h tous les midis! Un petit groupe mais plein d’enthousiasme!  

Cette année, mes « anciennes », en 4ème maintenant, me réclamaient la reprise du club dès la rentrée alors même qu’elles avaient un emploi du temps vraiment tout pourri et très chargé! Elles étaient assez motivées pour venir présenter le club à d’autres élèves. De mon côté, j’ai fait la « pub » aux 6ème. Après une réunion d’information bien morne (mais en concurrence avec les élections de délégués de 6ème et la présence des correspondants allemands), la première « vraie réunion » a eu lieu le mardi 9 octobre.

Nous étions une quinzaine assis autour des tables du CDI10 élèves de 4ème-3ème… qui reprenaient à 13h mais qui sont quand même venues et 4 élèves de 6ème et une de 5ème SEGPA (enseignement adapté) et son éducatrice, qui sont restées après 13h pour discuter en petit comité… (Oui, « féminin pluriel » : il n’y a que des filles mais je ne désespère pas de recruter des garçons 😉 ). La première réaction de mes « petites anciennes » a été « Vous avez vu madame, on est plus nombreux que l’année dernière!! »  

Nous leur avons donné une fiche de lecture type. Je leur ai parlé de la rubrique « Les conseils de lectures de l’Atelier lecture » du site du collège (mais avec Vive les bêtises, on aimerait un blog qui serait plus convivial.).

J’ai présenté les projets du club. Cette année, nous participons à nouveau au Prix des Incorruptibles. Nous allons aussi rencontrer Eric Simard le 16 mai (ce qui explique pourquoi j’ai lu beaucoup de romans de lui ces derniers temps!). Nous aimerions aussi organiser des « cafés littéraires » où on vendrait une boisson et un gâteau et où tout le monde pourrait venir parler de ses lectures.

Puis  j’ai demandé qui voulait parler des livres qu’ils avaient lus et aimés… Et voilà!

C’est reparti pour un tour!

Petite phrase…

A la réunion d’information, une élèves de 6ème se présente. Je lui demande : « Tu lis beaucoup? »  « Non, mais j’aimerai bien aimer lire! »

Club Lecture : le retour !

Cette année le Club Lecture (qui s’appelle « Atelier Lecture » au collège) reprend du service avec la participation motivée de ma collègue documentaliste (Vive les bêtises).

A cause de sombres histoires d’emplois du temps nous avons eu peur de ne pas pouvoir le mettre en place car de nombreuses classes reprenaient à 13h… Finalement, nous avons choisi le vendredi entre 12h30 et 13h30, tous les 15 jours qui permettait d’ouvir le club à un maximum d’élèves. Malheureusement il y a malgré tout une classe de 3ème et de 4ème qui aura du mal à pouvoir venir à cause des horaires et plusieurs anciens membres très motivés de l’année dernière sont dans ces classes 😦

Notre réunion d’information a eu lieu le 30 septembre afin de présenter le club aux nouveaux. Il y avait 10 élèves présents. Autant vous dire que j’étais déçue… d’autant que si je suis honnête, je dois dire que ce n’était pas la crème de la crème… Avec ma collègue, on s’est regardées d’un oeil un peu inquiet… C’était un peu « la lose » mais le club est ouvert à tous et je n’ai jamais refusé personne (sauf s’il se montrait pénible pendant les réunions)… Mais j’ai repris espoir en apprenant que certains « anciens » avaient oublié la réunion, que d’autres estimaient ne pas avoir besoin de venir à la « réunion d’information » vu qu’ils connaissaient déjà.

Notre première « vraie réunion » a eu lieu vendredi dernier et nous avions alors 15 élèves : curieusement, aucun élève de 6ème, 11 élèves de 5ème (dont plusieurs « anciennes »), pas d’élèves de 4ème aujourd’hui, mais 2 étaient là à la 1ère réunion, et 4 élèves de 3ème (particulièrement méritantes car elles reprenaient les cours à 13 heures)… Je suis un peu déçue mais nous sommes en concurrence avec le Club Échecs et le bureau UNSS… et dans la semaine, il y a aussi un atelier Théâtre, un atelier Grec, un atelier journal et une chorale… Il leur faut donc faire des choix… Ah… c’est ça d’être dans un collège actif!

L’organisation de la réunion est très simple, nous étions assis autour des tables du CDI. J’ai donné une fiche de lecture type (après, ils iront la trouver sur ordinateur) en leur expliquant que ça leur servira à garder une trace de leur lecture. Je leur ai expliqué qu’on mettrait nos résumés et appréciations de nos lectures sur le site du collège dans une rubrique « Les conseils de lectures de l’Atelier lecture », nous leur avons parlé du Prix des Incorruptibles, puis  j’ai demandé qui voulait parler des livres qu’ils avaient lus et aimé… Et les doigts se sont levés…

Ça y est … ça a vraiment recommencé! Je suis quand même contente, je l’aime « mon » Club Lecture 😉

Si vous êtes intéressé par l’historique du Club Lecture, vous pouvez aller faire un tour dans la rubrique Club Lecture!

Compte rendu de la rencontre entre le club lecture et Claire Gratias, auteur jeunesse. (2ème partie)

Concernant son métier d’écrivain, elle nous a dit qu’elle avait publié 10 romans et qu’elle en avait écrit 15 (« Il en reste dans les tiroirs ! »). Elle ne préfère pas écrire des petits ou des gros livres : elle trouve que les deux sont intéressants car ce sont des plaisirs différents.
En ce moment, après avoir fini le tome 2 du « Signe de K1 », elle est en phase de préparation avec l’impression qu’elle n’arrivera plus jamais à écrire. Elle se remet à lire et aller au cinéma. Elle prend des notes. Quand on lui a demandé où elle trouvait son inspiration, elle a dit qu’on parlait aussi de « puiser » son inspiration et que c’était une expression qu’elle aimait bien car elle estime que l’on a en soi un puits qui se remplit d’impressions et d’idées accumulées au fil du temps. Avec l’écriture d’un roman, le puits se vidait et qu’il fallait ensuite attendre qu’il se remplisse à nouveau.
Quant à ses projets, elle nous a annoncé qu’elle écrivait un récit fantastique court pour « Je Bouquine ». Elle a aussi un projet d’album (son premier album) avec l’illustratrice Sylvie Serprix. Elle a aussi envie de revenir au polar.
Sur des sujets plus « techniques », elle a expliqué que les auteurs choisissaient leurs titres mais que c’était les éditeurs qui imposaient le choix de la couverture. D’ailleurs, depuis 6 ans qu’elle est chez le même éditeur, elle leur répète sans cesse qu’elle n’aime pas du tout les illustrations de ses couvertures et il a fallut que les libraires informent l’éditeur que « Le signe de K1 » ne se vendait pas bien à cause de la couverture pour qu’elle soit changée. Elle est maintenant plus moderne et lui plait beaucoup !

Compte rendu de la rencontre entre le club lecture et Claire Gratias, auteur jeunesse. (1ère partie)

Lors de leur rencontre avec Claire Gratias au salon du livre de Cherbourg, les élèves ont posé de nombreuses questions. Ce compte rendu reprend les réponses de l’auteur à leurs questions.
Ils ont posés quelques questions personnelles. Nous avons appris que Claire Gratias était son vrai nom et qu’il n’y a qu’une famille en France avec cette orthographe. Son frère est traducteur de romans noirs américains. Au début elle écrivait sous son nom de femme mariée mais à partir de son troisième roman elle a décidé qu’elle ne voulait plus se « cacher » derrière le nom de quelqu’un d’autre et à repris son vrai nom. Aujourd’hui elle est divorcée. Elle n’a pas d’enfant mais considère ses livres comme ses enfants. Elle a été professeur pendant 14 ans mais depuis 2004, elle se consacre entièrement au métier d’écrivain.
Elle a besoin d’écrire devant une fenêtre pour voir le ciel. Pendant des années, elle a vécu en banlieue parisienne et elle ne voyait que du béton par sa fenêtre et elle était malheureuse. Aujourd’hui elle habite dans une grande maison avec beaucoup de ciel et d’arbres et elle est très heureuse.
Elle a expliqué qu’il n’y avait pas d’études spéciales pour devenir écrivain et qu’on pouvait même devenir écrivain à n’importe quel âge. Elle-même a fait des études littéraires et linguistiques (allemand) et eu de bonnes notes en maths au bac !
Elle nous a dit que l’argent ne suffisait pas à être heureux. Elle se moque de gagner beaucoup d’argent. La passion est plus importante car écrire, pour elle, est utile.
Elle a commencé à écrire des histoires dès qu’elle a su écrire en CP. Ça l’a passionné tout de suite, elle pensait même que tous les enfants étaient comme ça. Elle ne peut pas vivre sans les livres, la lecture et l’écriture.
2ème partie
3ème partie

Compte rendu de la rencontre entre le club lecture et Claire Gratias, auteur jeunesse. (3ème… et dernière… partie)

Concernant son écriture, nous lui avons demandé si elle avait des thèmes préférés. Elle a expliqué qu’il y a effectivement des thèmes qui revenaient souvent mais qu’elle ne faisait pas forcément exprès. Par exemple, c’est son éditrice qui lui a fait remarquer qu’il y avait souvent la notion de « porte ». Elle se rend compte qu’il y a souvent l’idée de la « pensée empêchée » dans ses romans. Pour elle, les thèmes sont souvent liés à l’histoire d’une personne, ils viennent malgré l’auteur, ce sont des choses qui sont importante pour lui au plan personnel et émotionnel.
 
Nous lui faisons remarquer qu’il y a souvent des personnages de psychologues dans ses romans. Elle nous explique qu’elle s’intéresse beaucoup à la psychologie et qu’elle a elle-même fait un travail psychologique. Elle trouve que cela aide à comprendre les autres.
 
Le profil psychologique des personnages est pour elle plus important que leur description physique. « Les gens m’intéressent, me passionnent. J’adore observer les gens, les comprendre. Je porte beaucoup d’attention à l’écoute. Mieux comprendre la psychologie humaine permet d’éviter de juger les autres trop vite. »
 
Quand on lui a demandé pour quels types de lecteurs elle écrivait, elle a cité André Gide : « Tant pis pour le lecteur paresseux : j’en veux d’autres. » Elle a expliqué qu’elle faisait le pari d’écrire pour le lecteur persévérant qui ne veut pas renoncer, qui ne se laisse pas décourager. Certains romans sont plus difficiles au début mais ils valent la peine de continuer.
 
Elle nous a aussi parlé des auteurs qui l’ont inspirée. Elle nous a dit qu’elle a eu des périodes de théâtre, poésies, grands romans classiques français, science fiction, romans policiers… Un certain nombre d’auteurs l’ont aidé à apprendre à écrire quand elle lisait des textes vraiment bien écrits elle voyait la différence avec juste une bonne histoire.
 
Elle a cité Émile Zola, Guy de Maupassant, les Contes fantastiques d’Hoffmann, Musset et Jean Anouilh (pour le théâtre), André Gide, Jean-Paul Sartre, Albert Camus, Jean Giono (« Une écriture magnifique, une langue extraordinaire, des personnages forts. »). Il y a aussi « Le seigneurs des anneaux » et Stephen King (qui lui a fait découvrir des auteurs américains comme Nathaniel Hawthorn), Louis Aragon (pour sa poésie)…
 
« J’adore quand un écrivain vous fait découvrir votre propre langue. Grâce à ça, j’ai une grande exigence avec ma langue. Je veux faire une bonne histoire et j’ai une grande exigence au niveau de l’écriture. J’écris avec mes oreilles : ce que j’écris, je me le dis à moi-même pour voir comment ça « sonne ». Je me demande « Est-ce que j’y croirais ? » Tant que ça ne sonne pas juste, je recommence. »
 
En littérature jeunesse, elle aime beaucoup Pierre Boterro et Jean-Claude Mourlevat.
 
Quant à ses propres romans, elle ne peut pas choisir… Mais elle aime beaucoup « Le signe de K1 » et « Breaking the wall ». D’ailleurs très fière car ce dernier vient d’obtenir le prix du roman historique de la ville de Poitiers.
Voilà, j’espère que ça ne vous a pas paru trop long mais j’ai trouvé cette rencontre vraiment passionnante et j’avais envie de la partager. Je n’ai pas trop coupé dans le compte rendu car je voulais garder les idées des questions des élèves.

Le club lecture au Salon du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville – Episode 2

Après 1h45 de car, nous sommes donc arrivés à Cherbourg. Les élèves se sont répartis les questions qu’ils allaient poser à Claire Gratias et après un petit tour dans la tente où les travaux d’élèves étaient exposés (textes et jeux) et où nous avons pu admirer le texte de notre élève de 6ème (qui a reçu un livre en cadeau), nous avons rejoint le collège où la rencontre avait lieu.

Nous avons donné à Claire Gratias le livret (les élèves étaient si nombreux à vouloir le lui donner que j’ai préféré le faire moi-même!); elle a été agréablement surprise que nous ayons lu plusieurs livres d’elle et pas seulement celui de la sélection.

Puis les élèves ont posé leurs questions. Elle leur a répondu avec beaucoup de gentillesse et de naturel. Elle a développé ses réponses et il y a eu un vrai échange. J’ai vraiment apprécié ce moment et les élèves aussi. J’avais déjà aimé ce que j’avais lu d’elle et j’ai aussi beaucoup apprécié la personne.

Après cette rencontre et un pique nique sous un soleil venteux, les élèves (et leurs profs) ont fait le tours des stands de livres (en résistant plus ou moins… Je n’ai rien acheté pour moi,juste un livre pour Baby B!) et un tour dans la tente des jeux réalisés par différentes classes.

C’était donc une belle journée. Les élèves ont vraiment apprécié… si on en croit leur déception quand on leur a dit qu’on ne reviendrait sans doute pas l’année prochaine!  D’ailleurs la plupart sont partant pour recommencer le club  l’année prochaine!

Et la petite phrase qui m’a énormément touchée en cette journée, c’est une des meilleures lectrices du club, celle qui ces derniers temps dévore à vitesse grand V des romans exigeants, qui adore lire et qui encourage ses copines à persévérer dans des livres plus difficiles qui m’a dit qu’avant de commencer le club lecture elle ne lisait jamais… et même au début du club elle ne lisait pas … que c’était « à force d’entendre les autres parler de leurs histoires » qu’elle a eu envie de lire… Et bien là je dois dire que ça a été une grande fierté et un grand plaisir! 

PS : J’ai « joué à la journaliste » et demain je vous livre le compte rendu de la rencontre à partir des réponses de Claire Gratias aux questions des élèves. Vous verrez que ça a été une heure bien remplie!

Le club lecture au Salon du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville – Episode 1

Vendredi 27 mai, 25 membres du Club Lecture (de la 6ème à la 4ème), ma collègue documentaliste et moi sommes allés au .

Toute l’année nous avons proposé aux membres du club des livres issus de la sélection du salon.

Pour pouvoir être invité au salon, quelques élèves ont fait un travail d’écriture sur des thèmes liés à certains livres de la sélection. Petite fierté pour le club : une élève de 6ème a eu le 2ème prix pour son texte dans sa catégorie!

Notre présence nous permettant de rencontrer un auteur nous avons proposé 3 noms d’auteurs ayant écrit pour toutes les tranches d’âges, et quand nous avons appris que nous rencontrerions Claire Gratias, nous avons fait en sorte que le maximum de personnes du club aient lu au moins un de ses livres. Je dois dire qu’entre les adultes et les enfants les avis sont plutôt unanimes : nous avons tous beaucoup aimé ce que nous avons lu d’elle!

Les dernières séances du club ont été consacrées à la préparation de cette rencontre : mise en commun des questions à poser à l’auteur, petit livret cadeau en souvenir de notre rencontre dans lequel nous nous présentons (photo à l’appui) et où nous avons noté nos avis (positifs, sans même se forcer!) sur ses romans et quelques textes écrits avec la contrainte d’utiliser les titres de ses romans (comme mon jeu « des titres et un texte »).

Les élèves avaient l’air contents de préparer tout ça et impatient d’aller à Cherbourg!

Alors? Cette rencontre?

Club Lecture… On s’ouvre sur l’extérieur!

Vous avez peut-être remarqué que je lis plus de livres jeunesse qu’avant… et c’est parce que cette année, j’ai quelques lectures « obligatoires » car je lis aussi POUR « mon » Club Lecture du collège.

En effet nous sommes inscrits au Prix de littérature jeunesse les Incorruptibles et nous allons essayer de participer au Festival de littérature de jeunesse et bande dessinée de Cherbourg-Octeville qui proposent des sélections de livres que les élèves doivent / peuvent lire et que par conséquent que j’essaie aussi de lire (avec ma collègue documentaliste qui a beaucoup d’avance sur moi) pour conseiller, encourager et guider les élèves dans leurs lectures!

Alors de quoi s’agit-il?

Le Prix des Incorruptibles

Des livres ont été sélectionnés selon les tranches de niveau scolaire de la maternelle à la seconde et les jeunes lecteurs (en classe, en médiathèque, dans les centres de loisirs ou dans des clubs lecture) s’engagent à lire les 5 ou 6 livres sélectionnés et à voter (individuellement) pour celui qu’ils ont préféré. Les votes feront ainsi ressortir un Prix des Incorruptibles par niveau.

Les sélections qui concernent le Club Lecture :

Niveau CM2-6ème

Niveau 5ème-4ème

Niveau 3ème-2nde

(cette année nous n’avons pas de membres du club en 3ème mais une élève est partante pour lire les livres de la sélection chez elle et voter)

Le Festival du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville

Cette année le thème c’est « Si on jouait? ». Là aussi, une sélection est proposée par niveau scolaire. Il n’y a pas d’obligation de lecture mais pour pouvoir participer au festival, il faudra qu’au moins un petit groupe de notre club participe à un travail d’écriture sur certains romans proposés. Nous essaierons donc de tous lire ces livres. Nous essaierons aussi de rencontrer des auteurs… Pour l’instant c’est encore hypothétique mais nous avons quand même reçu les livres et commencé à les proposer aux élèves.

Sélection du Cycle 1 à la 3ème

Beaucoup de lectures en perspective pour moi comme pour eux et un bel enthousiasme… J’ai même des élèves de 5ème qui lisent des livres de la sélection 6ème « en attendant que les livres de la sélection 5ème-4ème soient à nouveau disponibles »!

Ce qui est amusant aussi, c’est de voir que quand un livre est proposé par ma collègue ou moi parce que nous l’avons lu, il y a tout de suite plus de volontaires pour l’emprunter!

Et pour finir, une petite anecdote du club lecture… Un auteur ressort du lot dans leurs présentations de lectures « libres » : Roald Dahl est très apprécié, quelque soit le niveau!