Au Québec avec mes copines québécoises et quelques expressions québécoises (avec une vidéo de Karine et moi dedans!!)

Voici mon premier billet pour    chez Karine:) et  Yueyin. C’est un billet plein d’amitié!

Cet été, je suis allée au Québec et ce n’était pas que du tourisme (même si on a vu des choses formidables et je vous prépare quelques billets de photos de mon voyage au fil du mois), c’était surtout l’occasion de rencontrer Jules et Karine deux blogueuses amies que je connais depuis 8 ou 9 ans virtuellement et que j’apprécie beaucoup.

Vous trouverez les billets de photos le 13 novembre et le 25 novembre!

A Québec avec Jules, j’ai fêté mon anniversaire avec nos deux familles réunies (nos garçons ont presque le même âge et se sont super bien entendus!), nous avons fait du tourisme et surtout nous avons passé de bons moments exactement comme si nous nous étions déjà vu avant!

Et puis Karine est venue nous chercher et j’ai eu le privilège de voir mes deux amies ensemble et cela a confirmé mon impression qu’on se connaissait toutes depuis des années!

Avec Karine, nous sommes allés à La Baie dans le Saguenay et nous avons fait du tourisme (on a vu des baleines!) et un jogging mais aussi vécu une aventure « à la Karine » : sa voiture est tombée en panne loin de chez elle et nous avons pu constater que la police québécoise était très serviable et aimable (Bastien et moi avons rejoint le garage dans la voiture de police et le policier a même mis la sirène pour Bastien 😉

 

Et puis comme Karine a une chaîne YouTube,  nous avons profité de la dernière soirée pour faire une petite vidéo sur les expressions québécoises! On s’est beaucoup amusées à faire cette vidéo (et j’ai encore rigolé en la regardant quand Karine me l’a envoyée!) J’espère que ça vous plaira 😉

Voici l’envers du décors,  le making of en quelque sorte 😉

Et j’ai eu l’immense honneur de voir « en vrai » le tableau qui a servi pour faire un des logos de Québec en Novembre (avec les deux romans que j’ai achetés sur place 😉 )

Et pour finir sur les expressions québécoises, voici quelques photos que j’ai prises pendant mon séjour :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 ans de blog!

9 ans DEJA??? 

J’ai du mal à croire que mon blog a déjà 9 ans!!

La grande nouveauté en cet anniversaire c’est que j’ai offert un nouvel espace à mon cher blog. On se sentait à l’étroit chez canalblog, ou plus exactement, on se sentait un peu pris en otage des problèmes techniques, des bugs et des maintenances et comme je tiens énormément à lui, j’ai préféré partir plutôt que de tout perdre et regretter! D’ailleurs, en relisant le message écrit l’an dernier pour l’anniversaire du blog,  je parlais de mon envie de partir et de ma peur de migrer mais encouragée par des copines qui sont parties avant moi, et assistée d’une blogueuse solidaire que je remercierai jamais assez (merci Sophie!) : j’ai osé sauter le pas et petit à petit les articles vont arriver ici! J’espère avoir tout fini pour le prochain anniversaire!

J’espère que mes anciens lecteurs me suivront ici car c’est ce que je préfère dans le blog : vous parler de ce que je lis ou vous parler de moi et en parler avec vous dans les commentaires après! Je vais d’ailleurs essayer de commenter plus chez les blogocopains cette année!

Je continue exactement comme avant : des lectures, des challenges de lecture coopératifs, des challenges pour jouer avec les titres de nos lectures avec le Petit Bac, des rendez-vous photographiques… Bref autant d’occasion d’échanger et bavarder ensemble!

Je suis d’ailleurs assez présente (ah ah! doux euphémisme!)  sur ma page Facebook et ma page Instagram!

9 ans… Et je ne me lasse pas! Et même, en me plongeant dans ce nouveau blog, j’étais contente de changer les meubles de place et passer un coup de peinture mais pas question d’arrêter 😉

Joyeux anniversaire cher petit blog (et à vous mes lecteurs amis car je sais que certains e suivent depuis le début 😉

 

Et comme depuis le début je vous propose un petit  rendez-vous mensuel tous les 8 du mois, je vous propose de découvrir le nouveau rendez-vous en cliquant sur mon logo :

 

Déménagement

mailboxes.jpgCela va faire 9 ans que je blogue, j’étais chez Canalblog car à l’époque c’était la plateforme la plus jolie à mon goût et elle était très simple… Et puis depuis quelques années, cette plateforme devenait de plus en plus capricieuse… pannes et bugs à répétition, maintenances longues et fréquentes… Et cet été pendant ma pause, j’ai vu chez mes copines blogueuses que cela empirait… Cela a été la goutte d’eau…

L’idée de partir qui me trottait dans la tête depuis que ma copine Saxaoul avait déménagé chez WordPress s’est confirmée quand Antigone, elle aussi lassée de canalblog, a sauté le pas…

Alors me voilà sur WordPress, je vais bidouiller pendant quelques temps pour la présentation et je vais faire de mon mieux (ou du mieux d’une tierce personne qui va faire le boulot pour moi) pour rapatrier mon ancien blog ici car j’y tiens beaucoup. Pour l’instant, peut-être que les billets apparaîtront en double chez canalblog et ici, le temps que je maîtrise bien tout car j’ai déjà pas mal de billets programmés sur mon ancien chez moi… Et puis, il faut aussi que je prévienne les participants de mes challenges du changement…

Mais vous pouvez dès aujourd’hui enregistrer cette adresse : ennalit.wordpress.com

A bientôt!

Festival Rue des Livres 2016 à Rennes et rencontres des « Blogueurs de l’Ouest »!

Samedi 12 mars, j’étais à Rennes pour le Festival Rue des livres, un salon du livre gratuit et à taille humaine où j’ai retrouvé le traditionnel groupe des  « Blogueurs de l’Ouest » grâce à l’organisation toujours parfaite de Gambadou. Vous pouvez lire mes compte-rendus de 2011 2012 et 2014 

Après avoir roulé dans un brouillard à couper au couteau, je suis arrivée à Rennes sous le soleil et j’ai d’abord retrouvé Sandrine à 11h. Puis nous avons été rejointes par Canel et son mari et Géraldine. Peu de temps après, Gambadou est arrivée avec le groupe de voyageurs en train:  SylireClaireYvon et sa femme.

Nous avons fait une petit tour dans le salon : j’en ai profité pour aller saluer Sorj Chalandon et faire dédicacer son dernier livre. La discussion a été sympathique mais il faut que je me rende à l’évidence : il ne se souvenait pas de moi 😉

*

Pour être honnête, notre premier petit tour dans le salon a surtout été une excuse pour nous arrêter toutes les 5 minutes pour bavarder entre nous de tout et de rien et beaucoup des livres que nous voyions sur les stands (heureusement que nous n’avons pas acheté tous les livres recommandés par les unes et les autres 😉

Je suis allée faire un tour du côté des stands de littérature jeunesse et j’ai acheté un livre pour Bastien au titre qui me paraissait parfait pour cette journée sans Homme ni enfant : « Papa qui lit ». Charles Dutertre, l’illustrateur a fait une chouette dédicace et m’a dit que ce livre était une commande qu’il avait acceptée avec plaisir car lui-même étant papa de trois enfants, le sujet du papa qui lit l’histoire du soir lui parlait bien. Je lui ai fait remarquer que ses enfants avaient de la chance d’avoir un papa qui faisait des livres et il m’a dit que sa série « Louison Mignon » était basée sur sa propre fille qui est surnommée ainsi chez eux 😉

*

Nous nous sommes ensuite retrouvés avec Antigone que je rencontrai pour la première fois (et avec grand plaisir car je la suis depuis très longtemps sur la blogo) et Yaneck que j’avais déjà rencontré en 2014.

Nous avons mangé ensemble dans une pizzeria non sans avoir papoté tout le long du chemin, de tout et de rien mais beaucoup de livres et de blogs 😉

*

Un petit groupe est parti en avance pour aller écouter Sorj Chalandon parler de son dernier roman « Profession du père ».

Il a expliqué que dans ses romans il essayait de prendre de la distance car pour lui le roman a plus d’élégance que la réalité. Il a listé les choses dans le roman qui ne correspondaient pas à sa réalité, expliquant notamment que le personnage de l’enfant, Emile, était un mélange de son frère et lui. Il a dit qu’en étant Emile, il prenait une distance pour être « je » sans être tout à fait lui. Il se réappropriait Sorj.

Il a aussi parlé de son style aux phrases souvent courtes et a expliqué que ce n’était pas un « effet » mais une conséquence de son bégayement de l’enfance qui l’a toujours obligé à aller vers l’épure dans le langage. Un besoin d’aller là où le mot est le plus cru, le plus vrai. Un besoin que dans une phrase il y ait un monde entier. L’oralité et l’écrit passent pour lui par des phrases courtes et des points pour garder le sens du mot, pour ne pas trahir ses mots.

Quand il a parlé du sujet de son roman, il a expliqué que s’il avait pleuré en l’écrivant, il ne voulait pas pour autant qu’il y ait de larmes dans le texte. Il voulait qu’on puisse y trouver l’effroi qui empêche de respirer mais pas de larmes. Il voulait raconter l’épouvante pour qu’elle soit ressentie.

Il a aussi dit que pour lui, la violence physique était annexe, que ce qui était plus grave c’était que l’home qui portait les coups s’invente des vies et entraîne son enfant dans ces vies et que l’enfant devenait le véhicule des mensonges du père, tout le monde croyant que c’était l’enfant qui mentait, qui était dingue,  personne ne pouvant imaginer qu’il y avait un adulte derrière. Enfant, il croyait jouer aux cow-boys et aux indiens mais à aucun moment le père ne disait qu’il « jouait », car lui « vivait » ces situations. Il a fait remarquer d’ailleurs au sujet du mensonge que son frère est devenu détective privé et lui journaliste : deux métiers qui recherchent la vérité.

Il a aussi parlé de sa famille. Expliquant qu’il avait déjà écrit sur son père (« La légende de nos pères ») mais que ce dernier après l’avoir lu n’avait absolument pas compris qu’il s’agissait de lui. Il a écrit « Profession du père » après la mort de son père, commençant littéralement à prendre des notes le jour de l’inhumation. Avant que le roman ne sorte, il l’a fait lire à sa mère et à son frère. Sa mère lui a juste dit qu’elle l’avait lu et qu’elle proposait qu’ils n’en reparlent plus jamais. Il a aussi raconté qu’après la mort du père, il pensait pouvoir atteindre sa mère mais elle restait ancrée dans l’image de son mari, ne semblant pas pouvoir lui faire le moindre reproche. Quant à son frère, il lui a dit qu’il avait beaucoup ri en le lisant. Récemment, son frère lui a avoué que lui, enfant, n’avait jamais cru les histoires du père et quand Sorj lui a demandé pourquoi  lui le croyait, son frère a répondu « Parce que toi, tu l’aimais ». D’ailleurs, il dit que jusqu’au bout il a attendu quelque chose de son père et regretté aussi que sa mère ne lui fasse pas comprendre une seule fois que quoi qu’il se passe elle était là pour lui.

Cette entretien était assez drôle, beaucoup plus léger que les autres fois où j’ai assisté à des rencontres. Il a raconté avec beaucoup d’humour les vraies situations vécues avec son père, comme des histoires d’enfances ordinaires. Il a aussi plaisanté sur le fait qu’à chaque fois qu’il allait dans des salons ou des rencontres, il y a des psys qui lui donnaient leur carte en s’inquiétant de son étant mental actuel 😉 Il était plus drôle et léger mais il bégayait un peu vers la fin quand il parlait de sa mère, ce qui montrait quand même son émotion.

Et enfin, il a dit que concernant son écriture, il en avait fini avec la guerre, que l’Irlande était retournée dans la sphère privée car c’était maintenant uniquement en lien avec un pays et des gens qu’il aimait et qu’il avait fait le deuil du père. Il n’a écrit à ce jour qu’un seul roman complètement imaginaire (« Une promesse ») qui ne soit pas lié à des blessures personnelles et comme il ne se souhaitait pas d’autres malheurs, il y avait donc deux solutions maintenant : soit il arrêtait d’écrire complètement, soit il passait en fiction pure en quittant les blessures intimes.

*

Après cette rencontre très intéressante, je suis allée voir Jeff Sourdin, un auteur que je voulais rencontrer depuis longtemps mais que je connaissais déjà pourtant… Il avait été prof stagiaire dans mon collège il y a très longtemps et je savais qu’il était aussi auteur mais je n’avais pas encore eu l’occasion ni de le lire ni de le voir depuis. Ce qui est très amusant c’est qu’il m’a tout de suite reconnue (alors qu’on ne s’était pas vus depuis plus de 10 ans !) J’ai beaucoup apprécié de discuter avec lui. Déjà, j’avais oublié que « Sourdin » était son vrai nom de famille (ben oui, on ne s’appelle pas M. Truc et Mme Machin en salle des profs, alors j’avais juste retenu son prénom) et j’étais persuadée que « Sourdin » était un pseudo car c’est le nom des habitants de la ville où nous travaillions à l’époque ! J’ai acheté son premier roman « Ripeur » dont Midola avait parlé chez elle et que j’avais envie de lire depuis très longtemps et son dernier « Pays retrouvé » pour lequel Midola a aussi eu un coup de cœur ! Nous avons parlé du collège, des anciens collègues, de nos vies actuelles et de la maison d’édition « La part commune » maison Rennaise qui fait de très beaux objets livres.

 *

Après avoir fait une petite pause avec mes copines blogueuses et reparlé de la rencontre avec Sorj Chalandon, j’ai été tentée par l’achat qu’Antigone avait fait d’un roman de l’auteur jeunesse Hubert Ben Kemoun, me rappelant que j’avais beaucoup aimé « La gazelle » et que comme je « collectionne » un peu les romans en lien avec la course à pied je voulais l’acheter. Cette rencontre a été très drôle ! Quand nous sommes arrivées avec Antigone, il était sur le point de partir. Mais je lui ai dit que je voulais acheter « La Gazelle » car je l’avais déjà  lu et que j’avais aimé. Il m’a répondu que c’était un roman que lui aimait beaucoup mais qu’en général les gens n’aimaient pas car il ne s’y passait rien ! Je lui ai dit que moi qui courais, je trouvais au contraire c’était un roman très réaliste car quand on court de longues distances notre esprit vagabonde tout à fait comme ça. Il a dit qu’il était tout à fait d’accord avec moi et que seules les bonnes lectrices le voyaient (tout ça avec humour bien sûr !) Après il m’a demandé pourquoi je voulais acheter si je l’avais déjà lu. Alors je lui ai demandé lequel il me conseillait et il m’a dit « Lisez celui là ! » en montrant son dernier roman « La fille quelques heures avant l’impact » (qu’Aproposdelivres venait de lire justement et avait aimé). Il était encore pressé de partir et m’a dit faussement bourru « Je suppose vous voulez une dédicace ? » J’ai dit oui et il m’a dit : « C’est bien parce que j’ai repéré vos collants Mona Lisa » (Oui, j’avais des collants avec Mona Lisa dessus… tiens, tiens, comment a-t-il pu les repérer ? 😉  La conversation était vraiment drôle et plein de sous-entendus, j’ai adoré cette rencontre ! Nous avons pris une photo et je crois que ça se voit 😉 Juste avant de partir, il y avait un petit garçon qu’il semblait connaître pour qui il n’avait plus le temps de faire une dédicace (à cause de moi 😦 ) et il lui a dit très gentiment « Tu sais, ce n’est pas important la dédicace, ce qui est important ce sont les histoires du livres et puis, il faut que tu arrêtes de ruiner ta maman : emprunte les à la médiathèque » (et j’ai beaucoup aimé cette petite phrase !)

*

Avant de rejoindre les autres, Antigone et moi avons craqué sur une petite revue « Pop Corn : La revue qui se fait des films » sur Star Wars pour nos fils réspectifs, dédicacée par Pauline Payen.

*

Juste au moment où Sandrine et moi allions repartir, nous avons croisé Midola qui était venue avec son fils et j’étais vraiment très contente de la revoir !

Inutile de vous dire que j’ai adoré cette journée ! Elle tombait parfaitement à pic : après deux semaines d’arrêt maladie, j’avais un peu le moral en berne car je me suis sentie un peu isolée chez moi alors voir plein de têtes connues ou faire de nouvelles rencontres, papoter de livres et autres, rire et plaisanter m’ont fait beaucoup de bien ! Merci à tous pour votre bonne humeur et la passion des livres qui nous réunit!

 *

Je vous laisse avec des photos de groupe où nous montrons à quel point les blogueurs de l’Ouest sont sérieux (ou pas 😉

Cette année, il y avait (par ordre alphabétique et non d’apparition sur les photos) :  Antigone (son billet sur la journée est ici)Aproposdelivres (son billet sur la journée est ici)Canel (qui est notre photographe) (son billet sur la journée est ici)Gambadou (son billet sur la journée est ici)Géraldine Sandrine (son billet sur la journée est ici)SylireYaneck (qui n’était pas là au moment des photos), Yvon (et son épouse Nicole).

*

Et un petit clin d’oeil, le festival proposait de coller un post it avec un coup de coeur de lecture : moi j’ai noté mon dernier coup de coeur en date « Les gens dans l’enveloppe » de Isabelle Monnin.


Commentaires laissés à l’époque sur canalblog :
  • Super journée ! c’est toujours très sympa ces rencontres avec les blogueuses et les auteurs. Sorj qui ne t’a pas reconnue, tu vas t’en remettre ?? 
Posté par aifelle1dimanche 20 mars 2016
  • oh oui, une super journée! Oh tu sais, je joue un peu la « groupie » : je ne me faisais aucune illusion sur mon lien avec Sorj Chalandon  Ce que

j’aime vraiment ce sont ses mots (à l’écrit mais aussi à l’oral)  Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016 |

  •  Ton compte rendu est très complet. Oui, une chouette journée. J’ai vu moins d’auteurs que toi mais je me suis rattrapée le lendemain au salon de Quintin. Vivement l’an prochain ! Posté par syliredimanche 20 mars 2016
  • Bavarde un jour, bavarde toujours  Tu as de la chance d’avoir plein de petits salons à taille humaine près de chez toi. Le salon du livre de Paris ne me fait pas du tout envie! Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • Quelle chouette journée. Je n’ai jamais eu la chance de rencontrer Sorj Chalandon mais avec ce petit compte-rendu, c’est un peu comme si j’y étais ! Merci ! Posté par Saxaouldimanche 20 mars 2016
  • Je suis ravie de te faire participer indirectement à cette rencontre  et j’espère qu’un jour on pourra faire une rencontre de blogueurs avec toi! Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • Un compte rendu exhaustif et sympa! Sorj ne se rappelait pas de toi ? Mais quel mufle!  Posté par Gwenaëlledimanche 20 mars 2016
  •  Je ne peux même pas lui en vouloir : il voit tant de monde et je ne suis pas la seule à l’aimer  J’ai en tout cas passé un super moment entre blogueurs (et je serai venue pour LES voir même si Sorj n’avait pas été là  Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • C’est sympa ! J’attends le festival du livre de Nice avec impatience   Je vois que tu as fais quelques petits achats, histoire de faire monter un peu ta PAL  Posté par Chapitre Onzedimanche 20 mars 2016
  • Difficile de résister! par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • et bin didonc toute une bien belle journee didonc…et surtout le meilleure que de chouettes rencontres…j’adore didonc…j’adore…. Posté par racheldimanche 20 mars 2016
  • Oh oui, des retrouvailles de blogueurs, une rencontre avec Antigone et des auteurs très sympas : j’ai passé une excellente journée! Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • yesss…c reparti pour les coms…lol….ouiiii vraiment une journee toute bonne pour recharger les piles…que du bonheur…. Posté par rachellundi 21 mars 2016 |
  • oui, c’est exactement ça : du bonheur! Posté par ennapapillon, mardi 22 mars 2016
  • Oui, c’était une super journée !! Nous nous sommes bien amusées. Et puis je me suis sentie tout de suite à l’aise, bien que « petite nouvelle »… il faut dire que nous nous connaissons depuis des années. Je lirai le Chalandon, très certainement, son discours était très marquant. Posté par Antigone1dimanche 20 mars 2016
  • Je n’ai pas du tout eu l’impression que tu étais une « petite nouvelle », j’avais ml’impression qu’on se connaissait déjà (vive les blogs, ils ne sont pas si virtuels que ça!) J’espère qu’on pourra se revoir vite! Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • Merci de partager ce moment avec nous. Posté par manikadimanche 20 mars 2016
  • Je ne peux que te souhaiter de faire de chouette rencontres comme ça!  Posté par ennapapillonmardi 22 mars 2016
  • Tu me fais rire quand tu dis de Jeff Sourdin que tu avais envie de lui    si si tu l’as dit  Posté par Sandrine(SD49)dimanche 20 mars 2016
  • J’ai dit ça ?? Non?? A lui?? Roh… Je ne m’en souviens pas (Sorj Chalandon peut me donner les cartes des psy qu’il aura reçu ce jour là car c’était inconscient pour le coup !! Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • Tu le dis dans ton billet  Posté par Sandrine(SD49)dimanche 20 mars 2016
  • et depuis très longtemps en plus  Posté par Sandrine(SD49)dimanche 20 mars 2016
  • Non??? Je me suis relue pourtant, je n’avais pas vu ça… Je vais me relire! Posté par ennapapillon, dimanche 20 mars 2016
  • Ça fait plaisir de relire un compte rendu de cette journée, comme ça j’ai l’impression de la revivre une deuxième fois ! Cool !Posté par Gambadou, dimanche 20 mars 2016
  • ça passe trop vite ce genre de journée! Merci encore d’avoir organisé ça avec ta bonne humeur habituelle! J’espère pouvoir revenir l’année prochaine!  Posté par ennapapillon, mardi 22 mars 2016
  • Super ce concept de rencontre des globeuses de l’Ouest, l’année prochaine j’essaye d’en être… Posté par Joëlledimanche 20 mars 2016
  • N’hésite pas : c’est très convivial! C’est toujours au mois de mars et Gambadou organise ça de main de maître  Posté par ennapapillon, mardi 22 mars 2016
  • A chaque fois que je lis les compte-rendus je me dis qu’il faudrait vraiment que j’y aille, il a l’air très sympa ce salon, et les blogueurs aussi  Posté par Tiphanielundi 21 mars 2016
  • ça fait peut-être un peu loin pour toi  mais je serai vraiment contente de te rencontrer enfin!  Posté par ennapapillon, mardi 22 mars 2016
  • J’irai peut-être l’année prochaine, après tout moi aussi je suis une blogueuse de l’ouest ! Posté par Arianelundi 21 mars 2016
  • Bonne idée! C’est en mars et Gambadou se charge de rassembler tout le monde! On s »y verra peut-être! Posté par ennapapillon, mardi 22 mars 2016 |