Simple : Marie-Aude Murail (Billet avec Bastien)

Simple, à beau être le grand frère de Kléber, c’est surtout un enfant de 3 ans dans le corps d’un adulte et Kléber, qui n’est que lycéen, a pris la décision de retirer son frère de l’institution « Malicroix » (contre l’avis de leur père), car il ne supportait pas de voir son frère y dépérir.

Pas facile quand on a 17 ans de s’occuper d’un frère déficient mental (et de son lapin en peluche Monsieur Pinpin toujours prêt à entraîner Simple dans les bêtises!). Il se retrouve dans une colocation avec Simple et des étudiants : un couple et deux garçons et la vie commune va être compliquée au début mais ils vont tous apprendre à vivre ensemble.

Kleber qui est aussi un jeune homme ordinaire va aussi se chercher auprès de deux jeunes filles de sa classe.

Tous ensemble, ils vont évoluer, grandir, apprendre et la différence qui au début les sépare va finalement les rapprocher. Ils vont tous apprendre à se connaitre : les uns les autres mais aussi eux-mêmes.

Une jolie histoire de tolérance avec aussi de l’amitié, de l’amour… C’est écrit dans une langue tout à fait réaliste pour des jeunes d’aujourd’hui et qui traite à la fois de sujets du quotidien de jeunes adultes (avec des sous-entendus sur la sexualité aussi, mais pour l’avoir lu avec Bastien en lecture du soir, ça n’est pas choquant du tout, même pour un lecteur de 12 ans et demi) et des sujets plus sérieux et touchants. Un savant mélange d’humour et d’émotion, comme toujours avec Marie-Aude Murail!

VOICI L’AVIS DE BASTIEN (12 ANS ET DEMI) TAPÉ TOUT SEUL SANS QUE JE NE CHANGE UN MOT (ET SANS QU’IL AIT EU CONNAISSANCE DE MON AVIS) :

J’ai vraiment aimé ce livre, même si au début, on est exaspéré par Simple, on finit par s’en prendre d’affection. Ce livre est très drôle, chaque personnage à son propre caractère, sa propre histoire.

Ce livre permet aussi de mieux comprendre les personnes « i-di-otes », comme le dirait Simple lui même.

Jolie dédicace pour Bastien qui aime lire et écrire.

*

Marie-Aude Murail est une autrice que j’aime beaucoup et que j’ai déjà pas mal lue :

Et Bastien a lu et adoré Angie !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLV-1ir0qgYLAPlpDJFuo6ICLhbeZgqrLu2-X65DYMtqdiVeidwsiHoIdIQRur-C2kVcSDcyz5FpHXEHItuInRoigxwa4Z1bow-cpn4nAH9tG4BjW4K2o0OFTD5mepocUrjse3p5KDOkC1JLqZxK04LpGg=s500-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Le printemps d’Aubaka : Didier Jean & Zad, Pierre Cezard et Caroline Taconet

La maison d’édition m’a proposé cet album car ils avaient aimé mon avis sur « Paris Paradis » et je suis toujours curieuse de voir des album jeunesse pour les plus grands.

Dans un royaume plutôt paisible, le nouveau roi veut augmenter l’impôt pour agrandir l’armée. La population refuse mais plus tard, on annonce qu’un soldat a été tué à l’extérieur du village par des barbares. Il est alors demandé aux habitants de protéger leurs maisons pour éviter le danger et tout le monde suit les recommandations. Puis, on leur dit que les barbares sont aux portes du village alors les hommes vont construire une forteresse pour se protéger… Et ils évitent de plus en plus de sortir du village par peur…

Puis un jour, Milann, un jeune homme du village revient de voyage et il ne comprend pas ce qui s’est passé en son absence. Et lui ne se plie pas à toutes les nouvelles règles qui se sont imposées aux autres villageois petit à petit. Il profite de la campagne et informe les autres qu’il n’y aucun danger à l’extérieur…

J’ai lu cet album entre les deux tours des élections présidentielles et je ne parlerai pas politique mais cette histoire m’a vraiment fait penser à ces partis politiques qui attisent la peur des gens et même qui créent des peurs, la peur de l’autre, la peur de l’étranger et qui font que même des gens qui n’ont jamais rencontrés ces autres en aient malgré tout peur… Et donc, je pense que cet album est très intéressant pour illustrer auprès de plus jeunes cette manipulation tellement fréquente.

Merci aux Editions Utopique!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLV-1ir0qgYLAPlpDJFuo6ICLhbeZgqrLu2-X65DYMtqdiVeidwsiHoIdIQRur-C2kVcSDcyz5FpHXEHItuInRoigxwa4Z1bow-cpn4nAH9tG4BjW4K2o0OFTD5mepocUrjse3p5KDOkC1JLqZxK04LpGg=s500-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Simon & Louise : Max Radiguès

Le nom de l’auteur et les dessins me rappelaient quelque chose et j’ai vu sur le blog que j’avais déjà lu « 520 km » et en relisant mon billet de 2014, j’ai réalisé que « Simon et Louise » est en fait un intégral qui rassemble « 520 km » et « Un été en apnée » (que je n’ai pas lu). Pour être tout à fait honnête, quand j’ai lu cette BD, je ne m’en suis absolument pas souvenue! C’est donc en partie une relecture mais j’ai beaucoup aimé cet intégrale!

Dans la première partie, Simon découvre que sa petite amie Louise a changé son statut facebook à « célibataire »? Quand il lui demande ce qui se passe, elle lui dit que c’est son père qui lui a dit qu’elle était trop jeune pour avoir un petit ami et elle ne veut plus qu’il la contacte.

Simon est malheureux et il va faire une fugue pour la rejoindre dans le sud où elle se trouve pour la persuader de rester avec lui. En route, en faisant du stop, il fait de bonnes et de moins bonnes rencontres.

Malheureusement, une fois arrivé à Montpellier, c’est la douche froide pour lui.

Dans le deuxième partie, on a la même histoire mais du point de vue de Louise et on découvre alors un éclairage différent et on verra qu’elle n’a pas vraiment vécu les choses comme on le pensait et c’est intéressant de voir que les apparences sont parfois trompeuses.

C’est une très jolie histoire d’adolescents. Cet été sera vraiment pour les deux personnages un moment où ils vont grandir, chacun de leur côté, ils vont apprendre à se connaître eux-mêmes, s’affirmer et cela leur permettra de se retrouver.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3dceDdyr24wWTT1-h0jVixB2RCgFNK_P66IUcrsOYwHeXpmWARFhArCP-mo7cwqq68s9oBCERa-p6kEGTcsSoRvuGvvB8tcsm-eejGBehzHhni2VY3X2KkeSXggPV3Q_0fIogGqoP6pc75pL5v_n2Qz=w381-h506-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3diKyfe7tWxwsc0kBqnd0r7L5cIp9QDAss4yoTaogA1_0XqQQqn0iUC8pM2mxEHdTdk15R7oaInwZzuJrzDCvN47X-aX-N_ve50LHJkmW1xfWHNLbCLIPSjzglOMOCnUvqctjHdg78JHkmlzvwhZD22=s778-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d9N8H6f6BLbKJNjT8NBSfYVkR60gbfm8TXk-odi-eETxd7ThIaXUaFPf-muNsdxtlE_sgnLl0Y_MPV4Gho_ilcYc-UZ-cO86aH39DfHs1AZcTowvg_ng8LT-rrsuR4HxhsGAPNj6dsf63IzHLAeukldQ=w250-h289-no
Pour le mois Belge chez Anne

Fullmetal Alchemist : Hiromu Arakawa (Billet écrit par Bastien)

Nouveau rendez-vous! Bastien m’a demandé s’il pouvait écrire des billets de blog sur des livres qu’il avait lus tout seul et bien entendu, j’étais ravie! Le 18 de chaque mois étant son jour sur le blog, il vous parlera sans doute régulièrement de ses lectures!

Billet écrit par Bastien (12 ans et demi)

Fullmetal Alchemist, c’est un super manga, que j’ai adoré autant pour l’histoire que pour les personnages. En effet, même s’ils sont nombreux, tous les protagonistes ont leur personnalité, leur spécialité, et leur histoire. Cette série marie très bien humour et action, et même quand on a fini le livre, on peut rire avec les mini BD bonus de la fin.

Edward Elric est un alchimiste de talent, alchimiste d’état même. L’alchimie, c’est le fait de transformer quelque chose en quelque chose d’autre. Je m’explique : si Edward veut une épée d’une certaine masse, il doit sacrifier la même masse du même matériau, donc ici du métal. Il grave un cercle de transmutation, et le tour est joué ! C’est le principe d’équivalence. Edward est accompagné de son frère Alphonse, qui vit dans une armure. Mais vraiment dans l’armure, il n’a pas de vrai corps. Edward, lui, est équipé d’un bras et d’une jambe robotique. Les deux frères vont donc partir à la recherche de leur vrai corps.

Seulement, il faut bien que des gens se mettent en travers de leur route : les homonculus, des humains artificiels aux pouvoirs énormes, ne comptent pas laisser les frères Elric mettre la main sur la pierre philosophale qui donne des pouvoirs incroyables…

Bastien et ses positions de lectures improbables partout dans la maison!
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3diKyfe7tWxwsc0kBqnd0r7L5cIp9QDAss4yoTaogA1_0XqQQqn0iUC8pM2mxEHdTdk15R7oaInwZzuJrzDCvN47X-aX-N_ve50LHJkmW1xfWHNLbCLIPSjzglOMOCnUvqctjHdg78JHkmlzvwhZD22=s778-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Le petit prince de Harlem : Mikaël Thévenot

A Harlem dans les années 1920, il y a beaucoup de pauvreté parmi la population noire. La mère de Sonny l’élève seule depuis la mort de son père qui a été tué d’un crime raciste quelques années auparavant. Sa mère travaille dur dans une usine de patisserie dont les farines la rendent malade.

Sonny ne veut plus aller à l’école et quand il découvre que son oncle traficote dans le « bolito » un système de paris illégaux tenu par Madame Saint Clair, une femme à la tête de le « mafia » noire de Harlem, il pense que c’est une bonne solution pour gagner de l’argent facilement et aider sa mère.

En parallèle, il a hérité du saxophone de son père et un voisin lui donne des cours. Sonny devient très bon et c’est d’ailleurs auprès ce jazzman talentueux qu’il va réellement s’en sortir, par la musique.

C’est une histoire très bien menée, qui mêle aventures, histoire, problèmes sociaux et musique. Il y a aussi beaucoup de solidarité dans ce quartier où les enfants comme les adultes se serrent les coudes.

A découvrir à partir de 10 ans je pense.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie lieu pour ma ligne jeunesse
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cKnU9Tv_EAlys2i5Ezyw3g8cTEp1eUkZzIK9eGl68jcg4Aj9TlHeS8A93qDollTTO7Ioi1cbcQ585K4TQTvtIB0YpyWcYzCWu0jGTw_jaewqLCr3YtkDtF3luWLHH9fGFQOAt_Zm9KKTIdBspqjoN6=w960-h480-no

Joséphine – Joséphine Baker, la danse, la Résistance et les enfants : Patricia Hruby Powell et Christian Robinson

Résumé del’éditeur : « Son histoire est celle d’un volcan ! Qu’elle danse, enfant, dans les rues de Saint Louis, aux Etats-Unis, ou qu’elle triomphe plus tard sur les scènes parisiennes, Joséphine Baker explose d’énergie. Une énergie qu’elle mettra au service de la lutte contre le racisme et de la Résistance française face à l’Allemagne nazie. Joséphine, c’est aussi une femme débordant de générosité, qui adoptera douze enfants venus des quatre coins du monde : sa tribu arc-en-ciel.« 

*

J’ai déjà découvert Joséphine Baker grâce à la BD de Catel et Bocquet (vous trouverez plein de vidéos sur ce billet) et j’avais trouvé sa vie fascinante et quand je suis tombée sur cet album qui avait été lu par Petite Noisette pour le challenge l’an dernier, je n’ai pas hésité!

Je ne vais pas raconter grand chose car c’est une biographie alors on revient sur la jeunesse, sa découverte de sa passion de la musique et la danse et de son arrivée en France où elle connait la gloire.

On parle ensuite de sa participation à la Résistance pendant la 2e guerre mondiale.

Et enfin sa vie de mère avec ses nombreux enfants adoptés et sa fin de vie dans une certaine pauvreté.

Les illustrations un peu retro vont très bien avec la période à laquelle Joséphine Baker a vécu et rendent bien la personnalité de l’artiste et de la femme hors du commun.

Cet album avec beaucoup de texte pourrait être lu à partir de 9-10 ans je pense.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie ponctuation pour ma ligne jeunesse
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cKnU9Tv_EAlys2i5Ezyw3g8cTEp1eUkZzIK9eGl68jcg4Aj9TlHeS8A93qDollTTO7Ioi1cbcQ585K4TQTvtIB0YpyWcYzCWu0jGTw_jaewqLCr3YtkDtF3luWLHH9fGFQOAt_Zm9KKTIdBspqjoN6=w960-h480-no

Francie : Karen English

Francie est une petite fille noire qui vit dans le Sud des Etats-Unis dans les années 1940. Elle vit avec sa mère et son frère et son oncle et sa tante et son cousin vivent juste à coté de chez eux. Mais son père n’est plus là car il est parti pour gagner de l’argent à Chicago dans les chemins de fer et s’il a promis de revenir les chercher, cette attente est bien longue…

Francie est une élève studieuse qui adore lire et la maitresse de l’école réservée aux Noirs où elle va l’encourage et lui donne même des livres quand Francie et sa mère viennent faire le ménage dans la pension où elle vit. Quand elle aide sa mère à faire le ménage dans les familles blanches, elle doit supporter le racisme quotidien et les petites brimades insupportables (même le chat d’une patronne est méchant 😉 ).

A l’école, Jessie, un nouvel élève est arrivé en cours d’année sans savoir lire alors Francie va lui apprendre et se lier d’amitié avec lui. Mais quand il a des ennuis avec la loi, elle va l’aider quand il sera en fuite, ce qui va lui causer bien des problèmes.

C’est une histoire intéressante car dans un style simple et avec le point de vue d’une enfant assez mature qui regarde la société dans laquelle elle vit avec du recul et une certaine innocence aussi.

Je conseillerai ce roman à partir de 10 ans.

Repéré chez Mistikrak

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie Prénom pour ma ligne jeunesse
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cKnU9Tv_EAlys2i5Ezyw3g8cTEp1eUkZzIK9eGl68jcg4Aj9TlHeS8A93qDollTTO7Ioi1cbcQ585K4TQTvtIB0YpyWcYzCWu0jGTw_jaewqLCr3YtkDtF3luWLHH9fGFQOAt_Zm9KKTIdBspqjoN6=w960-h480-no

Bergères guerrières (Tome 4) L’abîme : Jonathan Garnier et Amélie Fléchais (Billet avec Bastien)

Comme toujours quand on arrive à la fin d’une série, je pense qu’il ne faut pas trop en dire pour ne pas gâcher les premiers tomes. En tout cas, je vous conseille vraiment de lire les 4 tomes car c’est une belle série tant par l’histoire que par les dessins.

Je ne vais donc pas rentrer dans les détails mais ce tome est celui qui clôt la série. Les personnages que l’on a suivi jusqu’ici et tout en cherchant un remède pour les personnages malades, ils vont tout faire pour savoir si les hommes du village partis à la guerre sont encore en vie et essayer de trouver une solution pour stopper la cause de la guerre et protéger les habitants des dangers qui les entourent.

C’est un album à la fois plein d’espoir et triste aussi. Une conclusion réussie car elle garde le cpoté aventureux tout en développant l’émotionnel.

Voici l’avis de Bastien (12 ans) tapé tout seul sans que je ne change un mot (et sans qu’il ait eu connaissance de mon avis) :

Le dernier tome de cette super série révèle la fin, peut être un peu rapide, mais bien faite. On découvre le frère de Liam, Adam, le destin du père du Molly, la vraie raison de la guerre et plein d’autres choses. Une bonne aventure finale pour, malheureusement, clore cette super série…

Pour voir des extraits!

Une émission de Popopop sur France Inter avec les deux auteurs.

Nos avis sur le Tome 1 / le Tome 2 / le Tome 3

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3diKyfe7tWxwsc0kBqnd0r7L5cIp9QDAss4yoTaogA1_0XqQQqn0iUC8pM2mxEHdTdk15R7oaInwZzuJrzDCvN47X-aX-N_ve50LHJkmW1xfWHNLbCLIPSjzglOMOCnUvqctjHdg78JHkmlzvwhZD22=s778-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fjCAfpcfeZeHPP61PKAXNevMGY3c5grcOvidBcodGSH3VsEAaYbJ_HVL-eq74Q79IKPfx7_HKBhbdHVv54K1WED7DOMG4cDEfvFerokpPRM2oicMgsXi2O5uF7aDGP_Vy3S_upr60KOqy7dziWGa_K-A=w406-h454-no

La brigade des cauchemars (T5 Léonard) : Franck Thilliez, Yomgui Dumont et Drac

En janvier dernier Bastien et moi avions parlé des tomes 1 à 4 de cette série de BD jeunesse que nous avions bien aimée. Nous avons donc poursuivi avec le tome 5 qui semble être le dernier au moins pour cette partie de l’histoire.

Pas facile de parler d’un tome 5 sans en dire trop alors je vais juste dire que l’équipe de la brigade des cauchemars va essayer de retrouver la mère de Tristan qui a disparu dans les cauchemars de Léonard des années auparavant.

Au même moment, le passé du Professeur Angus, le père de Tristan et du laboratoire est en train de refaire surface au risque de mettre en danger les trois amis en mission. Et eux, doivent faire face aux souvenirs de Léonard qui les mettent également en danger.

Encore une fois un album plein de rebondissements et d’actions et de mystères!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3diKyfe7tWxwsc0kBqnd0r7L5cIp9QDAss4yoTaogA1_0XqQQqn0iUC8pM2mxEHdTdk15R7oaInwZzuJrzDCvN47X-aX-N_ve50LHJkmW1xfWHNLbCLIPSjzglOMOCnUvqctjHdg78JHkmlzvwhZD22=s778-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

La passe-miroir T 1 Les fiancés de l’hiver : Christelle Dabos

Résumé de l’éditeur : « Le premier livre d’une grande saga fantastique, qui a révélé le talent exceptionnel d’un nouvel auteur. Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. »

*

L’éditeur parle du « livre au million de lecteurs » et il m’a été prêté et recommandé par ma copine Florence après qu’elle l’ait dévoré et que d’autres collègues aient aussi adoré… Je savais que ce roman avait un succès fou et j’ai donc tenté la lecture de ce pavé de plus de 550 pages… Mais je dois dire que je ne fais pas partie des enthousiastes…

J’avais commencé à le lire en septembre mais je l’avais mis de côté car je n’arrivais pas à entrer dans l’histoire et j’avais mis ça sur le compte de la rentrée scolaire. Mais quand je l’ai repris pendant mon arrêt maladie en ayant beaucoup de temps pour le lire, même si j’ai bien réussi à le lire sans problème, je dois dire que je n’ai pas été emballée et en le refermant, je n’ai pas du tout eu envie de lire la suite alors que tout le monde m’avait dit qu’il fallait absolument avoir le 2e sous la main.

Tout d’abord, il faut dire que je ne suis pas forcément le bon public pour les histoires qui se passent dans un monde imaginaire et en plus j’ai trouvé celui-ci compliqué à suivre. Ensuite, j’ai trouvé le début très lent et les personnages pas vraiment bien définis. J’ai trouvé que les aventures étaient à la fois très compliquées et que malgré ça les personnages s’en sortaient trop facilement.

Et puis, sur le fond, j’ai été assez gênée par certains aspects que j’ai trouvé assez misogynes… J’ai été assez mal à l’aise avec cette toute jeune fille envoyée par son « clan » se marier avec un parfait inconnu sans qu’elle n’ait son mot à dire et qui ensuite doit être maintenu au secret comme une prisonnière. Pour cela, elle doit se faire passer pour une domestique et obéir au doigt et à l’oeil de la tante de son fiancé (soit disant pour sa propre protection) et être exploitée. Elle est même battue et subit des violences et même la suggestion qu’elle pourrait être déflorée par un manipulateur avant son mariage… Ca m’a particulièrement gênée de voir ça dans un roman jeunesse. Ophélie se rebelle un peu dans les 100 dernières pages mais sur 566 pages c’est trop peu trop tard pour moi.

En plus de tout cela, je me suis surtout un peu ennuyée…

Je compte sur ceux qui ont aimé pour dire pourquoi et donner envie aux autres et aussi à ceux qui n’ont pas aimé plus ça, comme moi, de me le dire pour que je me sente moins seule 😉

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fhpD91oVu8DxcNteNlndYaeakSrcL6hOqDvO7E0giRHJkfA--gJGZ7lvg-LCqi-lO-zlFlwBijcrql3K9L1RZZ6Inc4sMiAaw8mpHpK-hNF8NT5dnGU120FqhaCXUfZV4UDRFCo21XBiD-mBPI9qc2mw=w223-h226-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3e1EgtkIAKa7-53jjHJIU6-sFYmWH8ml6PG8EGz5wm7Omixny1idKPLH0ZeUC_MoOoe2I4pJ709Rf7yMQzzs3Yi1lzyKQ1d3t5ekX3waobymwfp3EhhxZxnF6dUecK1aZ3QMHyNJ2YJO3GKwGaU_vss=w550-h363-no
par ma copine Florence
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no