Novembre thématique : Québec en Novembre et le Mois Celte!

Au mois de novembre, sur le blog, à part pour deux lectures, je vais suivre les rendez-vous


chez Karine:) et Yueyin et le

chez Cryssilda.

Voici mon programme pour les lectures québécoises :

Le 4 novembre : « Le libraire » de Gérard Bessette et « Les filles bleues de l’été » de Mikella Nicol (EC avec Sylire) (les deux en audio pour un rendez-vous « audio »)

Le 6 novembre : « Les nombrils T1 » de Delaf et Dubuc (LC avec Maelly et Adely) et « Paul à la campagne » de Michel Rabagliati (2 BD pour un rendez-vous BD)

Le 10 novembre : « Bondrée » de Andrée A Michaud (en audio) LC avec Sylire et Valentyne et BlueGrey (Pour un rendez-vous « polar »)

Le 14 novembre : « Wenjack » de Joseph Boyden et « Jeu blanc » de Richard Wagamese (coup de coeur) (Pour un rendez-vous « Canadien non Québécois »)

Le 16 novembre : « Nikolski » de Nicolas Dickner (en audio) LC avec Sylire et Isabelle (Pour un rendez-vous autour de l’auteur) et « La petite patrie » de Julie Rocheleau et Gregoire Normand (BD)

Le 22 novembre : « La Petite Poule d’Eau » de Gabrielle Roy (en audio) LC avec Sylire.

Le 24 novembre : « Une berceuse en chiffons -La vie tissée de Louise Bourgeois » : Amy Novesky et Isabelle Arsenault (Album coup de cœur) (Pour un rendez-vous « jeunesse »)

Le 26 novembre : « L’orangeraie » de Larry Tremblay (un coup de coeur)

Voici mon programme pour les lectures celtes :

Le 12 novembre : « Quand tu es parti » de Maggie O’Farrel (Irlande du Nord et Ecosse)

Le 30 novembre : « Trois étoiles et un meurtre » de Peter May (Ecosse)

*

Je ferai aussi une recette le 8 novembre mais à l’heure qu’il est je n’ai pas encore décidé ce que ça sera ni si elle sera québécoise ou celte (Je sais, je sais, ça va être juste 😉

*

Et vous? Vous lirez Québécois et/ou Celte en novembre?

Le mois américain va commencer!

Le mois de septembre c’est   chez Titine (cliquez pour pour tout savoir). il y a aussi un groupe Facebook et une page Instagram dédiés au mois américain! Des lectures communes autour de thématiques ou d’auteurs sont proposées mais elles ne sont pas obligatoires!

Le principe du mois c’est de lire des livres écrits par des auteurs américains ou des livres qui se déroulent aux Etats-Unis. On peut aussi parler de musique, de films, de voyages, de cuisine… Bref, tout ce qui concerne la culture américaine!

Je vais publier uniquement des billets lectures américains ce mois-ci et j’ai déjà prévu celles-ci (si vous voulez me rejoindre  n’hésitez pas!) :

Mardi 3 septembre : je vous parlerai de l’artiste Norman Rockwell et de l’expo qui a lieu en ce moment à Caen.

Mercredi 4 septembre : pour le rendez-vous de la BD de la semaine, je vous parlerai des tomes 1 et 2 de « Giant » de Mikaël

Vendredi 6 septembre : La thématique proposée par Titine est « Document /Récit » alors je vous parlerai de « Indian Creek » de Pete Fromm.

Dimanche 8 septembre : une recette de « New York lemon squares ».

Mardi 10 septembre :  « Rapt de nuit » de Patricia Macdonald pour le rendez-vous audio de Sylire

Jeudi 12 septembre : deux romans de Laura Kasischke : « La couronne verte » et « Eden Springs »

Samedi 14 septembre : « La saison des feux » de Céléste Ng pour le rendez-vous audio de Sylire et en EC avec elle 😉

Lundi 16 septembre : « Quitter le monde » de Douglas Kennedy en LC avec Nath Sci pour le rendez-vous audio de Sylire

Vendredi 20 septembre : « Lumière noire » de Lisa Gardner pour le rendez-vous audio de Sylire

Dimanche 22 septembre  : « Dans les angles morts » de Elizabeth Brundage

Mardi 24 septembre : deux BD  « Gramercy Park » et « Blacksad » 

Jeudi 26 septembre : « Le couple d’à côté » de Shari Lapena pour le rendez-vous audio de Sylire et en EC avec elle 😉

Samedi 28 septembre, « Une femme entre nous » de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen  encore pour le rendez-vous audio de Sylire

Dimanche 30 septembre : La thématique proposée par Titine est « Roman féministe ou écrit par une femme » alors je vous parlerai de « Dans la forêt » de Jean Hegland

Etant donné que j’ai fait beaucoup de peinture dans la nouvelle maison cet été et que la lecture audio est un très bon moyen de rendre de longs moments pas drôles plus agréables, j’ai pu faire le plein de lectures américaines dès cet été et j’ai consacré une parties de mes lectures papier de l’été à ce mois alors je suis à jour (même si tous les billets ne sont pas encore tapés 😉

Et vous? Vous allez lire américain en septembre? N’hésitez pas à me rejoindre pour une de ces lectures!

Le mois anglais 2019

C’est la 8ème année consécutive que je participe au mois anglais et j’ai commencé à lire depuis mai (et même avant car j’ai gardé certains billets pour ce mois de juin!)!

De quoi s’agit-il ? Il faut parler sur son blog de tout ce qui concerne l’Angleterre (attention, on a bien dit mois « ANGLAIS », pas « Britannique » !) : en littérature, on peut lire des livres écrits PAR des auteurs anglais ou qui se situent EN Angleterre. On peut aussi parler de la culture anglaise : musique, films, séries et art sous toutes ses formes et on peut aussi faire voyager en Angleterre et manger de la cuisine anglaise !

Si vous voulez, vous pouvez piocher des idées de lecture communes dans les billets suivants chez Lou et Titine et même en proposer. Il y a aussi un groupe facebook si vous voulez échanger encore plus. Et cette année, Mélanie a aussi ouvert un compte Instagram « Le mois anglais » pour partager nos lectures en images avec le #lemoisanglais!

      chez Lou et Titine.

De mon côté, voici mon programme, non définitif concernant les dates, bien sûr, mais par contre, presque tout est déjà lu!

Vous pourrez trouver mes avis sur :

« Notre Jack » de Michael Morpurgo (jeunesse) : le 4 juin
*
« Une mer si froide » de Linda Huber (audio) : le 6 juin)
*
« Brexit romance » de Clémentine Beauvais (jeunesse) : le 10 juin
*
« Kaspar Le chat du Grand Hotel » de Michael Morpurgo (Jeunesse) Billet avec Bastien : le 10 juin
*
« Miss Marple au club du mardi » et « Le club du mardi continue » de Agatha Christie : le 12 juin
*
« Le mystère de Lucy Lost » de Michael Morpurgo (jeunesse) : le 14 juin Lecture Commune avec Bastien et Alexielle
*
« Raison et sentiments » de Jane Austen : le 16 juin
*

La série de BD jeunesse « Hilda » de Luke Pearson (5 tomes) : le 20 juin

*

« Te laisser partir » de Clare Mackintosh (audio) : le 22 juin
*
« Tableaux d’une exposition » de Patrick Gale : le 24 juin
*
« Courtes distances » de Joff Winterhart (BD) : le 26 juin
*
« Cassandra Drake » de Posy Simmonds (BD) : le 26 juin
*

Je vous emmènerai aussi en voyage en photos dans les rues de Londres le 29 juin.

*

Et pour reprendre des forces je vous proposerai une recette anglaise (le choix n’est pas arrêté et je n’ai encore rien testé alors ça reste hypothétique!)   avec  les gourmandises en cuisine chez Syl

Voilà un mois qui devrait être bien sympa comme d’habitude! Si vous souhaitez me proposer des lectures communes, n’hésitez pas!

African American History Month Challenge 2019

L’an dernier, je vous expliquais que la cause des Afro-Américains, leur histoire, leur place dans la société américaine et dans la littérature est un sujet qui me tient à coeur.

Dans les années 1920, l’historien Carter G. Woodson a fait en sorte que le  « Negro History Week » soit instauré aux Etats-Unis : une semaine pour mettre à l’honneur les Afro-Américains qui n’étaient pas assez reconnus dans l’histoire du pays. En 1976, le président Ford a transformé la semaine en un mois et en 1986, le Congrès a déclaré que le mois de février serait « National Black History Month ».

Cette année encore, je vous propose c’est de profiter du mois de février pour parler des Afro-Américains dans l’histoire ou dans la fiction. Nous pourrons parler de romans écrits par des Afro-Américains ou parlant d’Afro-Américains, qui traitent de l’histoire des Noirs aux Etats-Unis, que ce soit dans l’histoire ancienne avec l’esclavage ou plus récente avec la ségrégation ou de nos jours. Des romans qui mettent en avant la complexité de la vie des Noirs aux Etats-Unis, leurs réussites, leurs combats, leurs difficultés à faire accepter leur place. Ce sera aussi l’occasion de parler de personnalités Noires Américaines, que ce soit dans les arts, dans la politique ou autre.

Si vous souhaitez participer avec moi, vous pouvez vous inscrire sous ce billet et il suffit d’écrire un ou plusieurs billets à votre guise avec le logo. Si vous voulez, on peut aussi mettre en place des thématiques. N’hésitez pas à me donner vos idées : je suis très ouverte!

Par exemple : « Autour de l’esclavage », « Autour de la ségrégation », « Conditions de vie des Noirs aux Etats-Unis », « Poésie », « Cinéma », « Music », « Autobiogrphie/ Biographie », « Jeunesse », « BD »…

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici pour des informations, des vidéos et des personnalités ou des événements.

Ici des idées de lectures sur un blog américain.

Voici des idées qui correspondent à ce mois et qui peuvent vous donner des idées :

Archives sur le sujet sur Ennalit (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2018 (cliquez)

Des idées compilées par Kathel et d’autres blogueurs :

Conseils de lecture (16) La lutte pour les droits civiques (cliquez)

Si vous voulez des idées de personnalités Afro-Américaines à découvrir voici un lien (en anglais) :

44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (cliquez)
Le recap de cette année : Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2019 (cliquez)
EDIT du 6 février : il y a un groupe Facebook!

Et de mon côté, en ce mois de février j’ai déjà prévu de vous parler de livres que j’ai lu il y a quelques temps : 

Ruby tête haute de Irène Cohen-Janca et Marc Daniau (album jeunesse)

I have a dream : Martin Luther King (Illustré par Kadir Neslon)

Mille petits riens : Jodie Picoult

J’ai aussi prévu de piocher parmi des livres qui sont dans ma PAL :

I am not your negro : James Baldwin

Sur les hauteurs du Mont Crève-Coeur : Thomas H. Cook (lu par Guy Moign)

Their Eyes Were Watching God (« Une femme noire » / « Mais leurs yeux dardaient sur Dieu ») : Zora Neale Hurston

Tar Baby : Toni Morrison

The hate U give : Angie Thomas

Léon  : Walter Tillage (lu par Christophe Reymond)

Confessions : Nat Turner

Brown girl dreaming : Jacqueline Woodson

Et j’ai repéré les titres suivants à la médiathèque (mais je ne lirai pas tout évidemment… Le mois de février est trop court!) : 

Adulte :

Les suprêmes : Edward Kesley Moore

Une colère noire : Lettre à mon fils  : Ta-Nehisi Coates

Rien de plus précieux que le repos :  Yamina Benahmed Daho

BD :

Josephine Baker : Catel et Boquet

O’Boys 1 le sang du Mississippi : Thirault Cuz

Bluesman : Vollmer / Callejo

Billie Holiday  : Munoz / Sampayo

Hate Jazz : Gonzales / Altuna

Le rêve de Méteor Slim : Duchazeau

Marshal Bass (1) Black & white : Macan Darko

Jeunesse :

Cours! : Davide Cali

Francie : Karen English

Je vous en dirai plus le 1er février mais vous pouvez déjà vous inscrire dès aujourd’hui si vous souhaitez participer, même avec un seul titre de livre, ou film ou si vous voulez parler d’une personnalité importante… Bref : n’hésitez pas!

Et si vous vous apercevez qu’en février vous avez lu quelque chose qui colle dans le challenge, venez me le dire même si vous ne vous êtes pas « officiellement » inscrits 😉

Voici les personnes qui se sont inscrites :

  1. Alexielle
  2. Anne
  3. Bidib
  4. Blandine
  5. Didingc
  6. Enna
  7. Five O’Clock Teach
  8. Kathel
  9. Makuahine
  10. Marion
  11. Nath Sci
  12. Saxaoul
  13. Sylire
  14. Valentyne
  15. Valou

Noël en avance entre marmitonnes : cadeau entre blogueuses-cuisinières!

Syl mène une bande de marmitonnes qui échangent autour de recettes de cuisine chaque dimanche pour certaines (plus ou moins régulièrement pour moi) en suivant ou non des thématiques. Pour fêter Noël, elle nous a proposé de nous envoyer un petit cadeau par binôme et aujourd’hui c’est le jour où nous révélons nos surprises, comme un avant-goût de Noël.

C’est donc un échange avec Sharon que je vous présente et ce binôme me fait bien plaisir car comme je vous le disais dans un billet : nous nous sommes parlé au festival America sans savoir qui nous étions alors que nous échangeons régulièrement sur nos blogs depuis un moment 😉

Sharon m’avait prévenue qu’elle avait des problèmes pour aller jusqu’à la Poste et que ce n’était pas toujours un service parfait en partant de chez elle mais hier, j’ai eu la joie de recevoir son paquet! Pile à temps pour le billet commun!

Une jolie carte et deux paquets :

Et deux livres : un pour réfléchir et un pour se lécher les babines!

Merci beaucoup Sharon (cliquez pour voir ce que je lui ai envoyé) pour ces belles surprises! Je suis ravie!

A bientôt autour des livres et/ou de la gourmandise! 🙂

Et merci encore Syl (cliquez pour voir les autres échanges de cadeaux et les recettes de la semaine) pour ton organisation et ta gentillesse!

La bête à sa mère : David Goudreault (lu par l’auteur)

Alors attention, âmes sensible soyez prêtes, car ce roman est loin d’être tendre! Il est trash et glauque et noir mais en même temps, ce cynisme est souvent drôle (humour noir, hein!) et aussi plutôt triste au fond car c’est un constat d’échec de notre société.

Voici la quatrième de couverture qui est en réalité le début du roman :

« Ma mère se suicidait souvent. Elle a commencé toute jeune, en amatrice. Très vite, maman a su obtenir la reconnaissance des psychiatres et les égards réservés aux grands malades. Pendant que je collectionnais des cartes de hockey, elle accumulait les diagnostics. »

Le personnage principal commence sa vie dans un environnement tellement peu propice qu’il est placé de famille d’accueil en famille d’accueil… car n’étant pas un garçon simple ou facile à vivre, il ne reste jamais longtemps… Alcool, drogues, jeux vidéos, rap, petits larcins, et maltraitance sur animaux (il ne fait pas bon être un chat en sa présence)… Il grandit pour devenir une petite frappe désabusée, déviant et totalement en dehors de la société…

Un jour, il pense avoir retrouvé sa mère et sa quête pour entrer en contact avec elle est à la fois drôle et pathétique, désespérée et dramatique…

Je ne veux pas en dire plus mais si vous aimez les anti-héros, l’humour noir et les sujets de société traités de manière décalée, ce roman devrait vous plaire. Moi je l’ai trouvé jubilatoire mais vraiment je ne pense pas qu’il soit pour tout le monde (j’insiste sur le fait que les chats prennent cher!)

Je l’ai lu en audio, lu par l’auteur et c’était vraiment un gros plus car l’accent québécois marié à l’écriture du québécois m’a vraiment fait voyagé, mais même si vous le lisez en version papier, vous retrouverez la langue québécois dans les tournures de phrases et vous pourrez voyager aussi!

 Chez Sylire

Grâce à ICI-Radio-Canada qui propose (gratuitement) des livres québécois enregistrés par des québécois

  chez Karine:) et  Yueyin

Âmes Graphiques – Carte blanche estivale-

 

Sabine du Petit Carré Jaune nous propose tous les mois ou presque de coller des images sur un mot ou des mots sur une image avec le rendez-vous « Âmes graphiques » :

Ma participation en trois photos vous montrera mon entrée dans l’été avec mon premier pique nique en famille, mon premier bain de mer et ma première lecture à la plage en maillot de bain et ma foi, on est pas mal en Normandie!

 

 

Et pour finir voici deux citations qui viennent d’une BD coup de coeur (« Etunwan Celui qui regarde ») dont je parlerai en juillet et qui m’ont fait penser à l’esprit des âmes graphiques : 

Âmes Graphiques – Livre-

 

Sabine du Petit Carré Jaune a rendu son rendez-vous photographique « Âme graphique » nomade en le faisant voyager de blog en blog. Ce mois-ci, elle a confié les clés à Camille (qui est hébergée chez Sabine) et donc aujourd’hui, dernier jeudi du mois je vous attends avec vos photos inspirées par le mot « LIVRE« !

De mon côté,étant donné que c’est Bastien qui a choisi le mot du mois, il me parait naturel de vous le montrer en train de lire! Je vous présente donc la dernière position de lecture improbable que mon petit lecteur compulsif a adopté pour dévoré son livre du moment (« Les royames de feu » : il vient de finir le tome 4 et il adore!)

A bientôt!

Âmes Graphiques – Pluie- Les participants

 

Sabine du Petit Carré Jaune a rendu son rendez-vous photographique « Âme graphique » nomade en le faisant voyager de blog en blog. Ce mois-ci, elle m’a confié les clés et donc jeudi dernier  je vous attendais avec vos photos inspirées par le mot « PLUIE »!

Personnellement, j’ai été inspirée par  la pluie qui dansait sur le pare-brise du  car qui me ramenait de Londres : c’était  très beau! Vous ne voyez pas en photo le mouvement du vent sur les gouttes transformait cet inconvénient météorologique en un très joli et poétique ballet

*

Christine nous propose une pluie de pétales et c’est d’une grande douceur! 

« La pluie est un phénomène naturel par lequel parfois, des pétales tombent des arbres vers le sol… »

*

Sabine  nous raconte avec beaucoup de poésie sa quête de la pluie absente (Cliquez sur son nom pour voir son article)  :

« PLUIE d’un soir, PLUIE d’un regard.Petite musique d’un clapotis jazzy. Un petit coin de parapluie pour un coin de paradis. Souvenir d’un soir giboulées douarnenistes ensoleillées. »

*

Céline, ellea été gâtée par la pluie! (Cliquez sur son nom pour voir son article) 

 «  La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment dansersous la pluie. » Sénèque

*

Martine qui a préféré écouter la pluie au lieu de la photographier s’est trouvée dépourvue quand le soleil s’est installé  mais heureusement, elle a mis son fils à contribution car il faisait trop beau pour elle 😉 (Cliquez sur son nom pour voir son article)  :

 « Il y a des pluies de printemps, délicieuses, où le ciel a l’air de pleurer de joie. » Paul-Jean Toulet 

*

Gaelle nous offre un triptique de (non) pluie :

« Il n’y a pas de pluie par ici cette semaine. 
Le bleu azur a investi le ciel. 
Pour Michel Leiris, azur et pluie ne sont pas si éloignés…
Voici en 3 temps mon interprétation pluvieuse azurée! »

*

Lucie nous ouvre une page de pluie avec un extrait pluvieux de la BD « Les gens honnêtes » 

*

Manika déplore que les giboulées n’aient pas été si nombreuses en mars mais elle quand même trouvé la pluie tout en restant à l’abri ! (Cliquez sur son nom pour voir son article)  :

*

Marion rêvait d’un arc en ciel pour ce mot « pluie » sans trop y croire mais un chat mouillé et un garçon au manteau sec lui ont fait comprendre que la pluie de printemps lui avait apporté ce cadeau « superbe, coloré, magique »! (Cliquez sur son nom pour voir son article) :

*

Clodine nous présente le Koh Lanta de la poésie 🙂 Et la pluie qui a été l’inspiration des jeunes poètes a aussi permis une une photo pleine de poésie!

« Ce jour là on devait écrire des haïkus sur le Printemps. 
C’était en mars, le jour du printemps.
Pluie et froid.
Le car nous avait déposés, nous étions entre haïku et land-art.
Ecrire coûte que coûte.
Des sacs poubelles pour s’asseoir, deux des enfants en ont trouvé un autre usage.
Autant dire que les haïkus ont été orientés ! 
Sensations froid et mouillé ont été beaucoup partagées.
Dommage je ne sais plus où sont ces créations. 
Ecole Adrien
Tigeot« 

Au passage Clodine a un très joli projet à défendre : allez donc faire un tour ici 

FEUILLETER LA FRANCE AVEC VOUS

PARTIR à la RENCONTRE De CEUX QUI FONT LE LIVRE et de CEUX QUI LE FONT VIVRE ! DECOUVRIR & ECRIRE LA VIE DES LIVRES en AMONT et en AVAL de l’imprimerie. *** Derrière chaque livre, des hommes et des …

https://fr.ulule.com

*

Chez Aude, la pluie sur les velux peut à la fois être un monstre ou une berceuse (Cliquez sur son nom pour voir son article)  : 

*

Laetitia nous prouve que la pluie est bien plus jolie en couleur : 

*

Dites moi si je vous ai oublié!

Sabine a chargé Bastien de choisir le nouveau mot pour le jeudi  25 mai (attention exceptionnellement pas d’Âmes graphiques en avril!!). Vu ses préoccupations du moment, on a eu la chance d’échapper à « Pokemon » mais le premier mot qui lui est venu à l’esprit quand je lui ai expliqué le jeu a été « LIVRE » et comme on dit : « La vérité sortde la bouche des enfants » (et aussi « les chiens ne font pas des chats »!)

Je vous dirais plus tard chez qui nous serons réunis par Camille dans un billet chez Sabine!

Âmes Graphiques – Pluie-

 

Sabine du Petit Carré Jaune a rendu son rendez-vous photographique « Âme graphique » nomade en le faisant voyager de blog en blog. Ce mois-ci, elle m’a confié les clés et donc aujourd’hui, dernier jeudi du mois je vous attends avec vos photos inspirées par le mot « PLUIE »!

De mon côté, en tant que Normande qui prépare un marathon (pour une bonne cause je vous le rappelle!), j’aurais pu vous montrer des photos de sorties sous la pluie battante où je travaille parfois à la fois l’endurance et le mental et vous montrer ma motivation 😉

Marathon de Paris solidaire avec l’UNICEF – Enna lit, Enna vit!

ENCORE un Marathon pour moi… ENCORE un appel à la solidarité pour vous! Après avoir préparé 5 marathons et en avoir terminé 4, je…

http://ennalit.canalblog.com

Mais après avoir passé une belle semaine à Londres, sous le soleil, (ou quand il n’y en avait pas, au moins nous sommes restés au sec), nous sommes rentrés en France sous la pluie.

J’ai tout de suite pensé à l’âme graphique du mois : tout d’abord en me disant que cette pluie qui nous accueillait allait sans doute casser quelques préjugés sur l’Angleterre auprès de mes élèves mais surtout parce que voir la pluie sur le pare-brise d’un car : c’est très beau! Vous ne voyez pas en photo le mouvement du vent sur les gouttes transformait cet inconvénient météorologique en un très joli et poétique ballet

Si vous avez participé n’oubliez pas de me donner votre interprétation photographique du mot « PLUIE » par commentaire sur ce blogpar mail à ennalit@gmail.com ou sur la page Facebook des âmes graphiques.

A bientôt!