Pause Américaine!

Vendredi je vais prendre l’avion pour un grand voyage : nous partons pour 4 semaines en Amérique du Nord! C’est un beau voyage que nous avons préparé depuis plusieurs mois (enfin, surtout L’Homme qui est un merveilleux organisateur de voyage!)

Au programme : 6 jours à New York, une balade du côté de Saratoga Springs pour rencontrer le fils de Paul Calhoun, le parachutiste sauvé en partie grâce à mon grand-père. Puis remontée jusqu’au Canada, ou plus précisément le Québec : Québec pour rencontrer Jules et Saguenay pour rencontrer Karine. Puis nous redescendrons jusqu’à Nashville pour voir l’éclipse solaire totale le 21 août qui est notre motivation première pour ce voyage!

Donc comme vous pouvez le voir sur cette carte on va beaucoup bouger mais on va aussi voir des endroits très différents, vivre une expérience rare et surtout rencontrer des gens super et ça, ça fait le piment des voyages!

Je mets donc le blog en pause à partir d’aujourd’hui (j’ai des sacs à préparer, le plus compact possible car nous voyageons sacs au dos!) et je reviendrai le samedi 26 août avec un billet que j’aurai programmé. Je passerai le 10 août pour vous faire un petit coucou et souhaiter par la même occasion un joyeux anniversaire à mes jumelles et quasi jumelles (je serai à Québec pour mon anniversaire ;-).

Je pense que je laisserai des messages sur la page Facebook du blog et sur Instagram : n’hésitez pas à passer voir ce que je lis pendant le voyage 😉

See you soon!!

 

 

Food in England : A table!

Pendant mes vacances anglaises nous avons mangé pas mal de choses bien typiques :

Tea rooms

 Perfect Tea time cakes!

 

Scones and flapjacks

 

In a caf’ :

 Moi, je mangeais un délicieux coronation chicken sandwich!

 

Pub lunch :

 Bangers and mash (saucisses purée) , fish and chips, pie and gravy

 

Take away

 Fish and chips au bord de la mer

 

Curry house :

 Restaurant Indien : ça fait aussi partie de la culture culinaire anglaise

  

 English sweets

 

 Typiques des lieux touristiques anglais, même au milieu de nulle part on a croisé ces petits vans de vendeurs de glaces

 

Les Supermarkets sont le reflets de ce que l’on mange, non?:

 Rayons géants de « crisps » (les chips)

 Rayons géants de sodas 

 Rayons géants de céréales de petit déjeuner

 Rayon géant de thés, cafés et autres boissons chaudes : Do you want a « cuppa »?

 Rayon de « pain » : le fameux « loaf of bread » anglais, leur fameux pain qui fait les meilleurs toasts mais les sandwiches mous dont on a tous le souvenirs des voyages scolaires 😉

Voyage en Angleterre… Une petite virée chez Agatha Christie!

L’été 2016, je suis allée en Angleterre en famille et j’ai imposé quelques arrêts à ma famille car ils m’intéressaient d’un point de vue littéraire!

J’ai déjà parlé de ces vacances ici (avec plein de photos) mais je vais vous faire visiter un peu mieux Greenway House, la maison de vacances d’Agatha Christie!

Nous avons pris un ferry de Dartmouth,  sur la rivière Dart jusqu’à Greenway House

 

A l’arrivée du débarcadaire, on se croit déjà revenu dans le temps! Une petite balade sur un chemin arboré nous amène à Greenway House : 

 *

Nous  suivons les chemins du parc qui nous approchent de la rivière pour commener notre visite par le « Boat House »:  la petite maison qui a servi de théâtre au roman  « Dead man’s folly » (« Poirot joue le jeu »). C’est comme son nom l’indique une « cabane à bateau » mais aussi une petite pièce où profiter de la rivière. Le téléfilm qui en a été tiré a d’ailleurs été tourné à Greenway House.

 

 Je lisais justement un Agatha Christie au moment de ma visite!

*

 Puis nous avons rejoint la maison elle-même : 

*

Le hall d’entrée et sa collection de canes et de bric à brac :

*

 

Un premier salon :

 Portrait d’Agatha Christie enfant

*

Le salon  familial où les enfants jouaient pendant qu’Agatha Christie et son mari lisaient ou jouaient du piano)

 

 *

La cuisine :

 

*

La salle à manger : 

 

*

Son bureau (elle n’écrivait jamais de romans  à Greenway House mais faisait souvent des relectures et écrivait des lettres )

*

Sa chambre : 

 

*

Son dressing :

 

*

Ses toilettes

 

*

Un couloir

*

Sa bibliothèque  avec la collection de tous ses titres : 

J’ai bouquiné mon Agatha Christie dans la bibliothèque d’Agatha Christie!!!

*

Dehors : croquet, tennis et serres superbes!

 

 

*

Le cimetière des chiens

 

J’ai adoré cette visite dans la maison d’une auteur que j’aime beaucoup et dont j’adore l’atmosphère des livres! J’avais vraiment l’impression d’être dans un roman d’elle! C’était fascinant et même assez émouvant pour tout dire!

Cette viste je l’ai faite grâce à mon amie Mrs B qui avait découvert que Greenway House était ouvert à la visite, car c’est assez récent, depuis 2009 seulement.

Nous avons pris un  ferry et ça donnait vraiment beaucoup de charme à notre arrivée mais Mrs B, elle, avait pris un train à vapeur, car il n’est pas possible d’arriver en voiture. Mais ces modes de transports me semblent parfaits pour faire un bon dans le passé!

Pour tout savoir, vous pouvez aller sur le site du National Trust qui gère Greenway!

Si vous parlez anglais voici un reportage intéressant : 

Poirot’s Dead Man’s Folly filmed at Greenway House in Devon

Poirot fans are eagerly anticipating the next instalment of the hit TV drama which airs on ITV later this week, Dead Man’s Folly will be one of the last starring actor David Suchet. David Suchet went to school in Wellington in Somerset, and filmed his latest scenes at Agatha Christie’s former holiday home in Devon.

http://www.itv.com

  chez Cryssilda et Lou

Une petite pause pour cause de voyage scolaire… à Londres… Mais en échange, je vous emmène à Lyon!

Attention… tous les deux ans je pars à Londres mais  je le répète : JE NE PARS PAS EN VACANCES!

Non, demain,  je prendrai un car vers 5 heures du matin (à 30 mn de chez moi) et je ne reviens que samedi matin (enfin… fin de matinée chez moi…) Je pars avec 3 adultes très sympa mais néanmoins collègues (triés sur le volet, je vous rassure, je m’entends avec tout le monde, il y a même ma Twin, Mrs B, sans qui je n’y arriverai sans doute pas!  😉 et surtout avec 52 collégiens de 4ème et 3ème… Alors, vous imaginez bien que cela va être très fatigant (et surtout c’est une expérience très prenante, des semaines avant).

Bon je ne veux pas non plus faire pleurer dans les chaumières, le séjour sera sans doute aussi super chouette avec plein de visites agréables et de bons moments avec les élèves et les collègues-amis (et on casera même une librairie pendant le « quartier libre »  et un fish and chips-bière un soir, entre adultes 😉

Je vous parlerai de mon petit voyage et des visites au mois de Juin pour le mois anglais!

En attendant, pour vous faire patienter, je vous emmène à Lyon où j’ai passé quelques jours en février!

 Les murs peints aux « Etats-Unis » de Lyon

 Un beau bar dans Lyon

 Le musée des Beaux-Arts by night

 Voir Lyon d’en haut en montant sur la grande roue place Bellecour

 Passer la Saone

 Un jogging dans le Parc de la Tête d’Or

 Sous le musée des confluences

Farniente au soleil sur les « transats » du pont Raymond Barre

 

J’étais à Lyon pour voir ma Best qu je n’avais pas vue depuis cet été et on avait plein de choses à rattraper! On a fait des sorties culturelles (conférence sur le cinéma à l’Institut Lumière, expo Matisse dont je vous ai parlé dans le dernier Oyez! Oyez!), touristiques (le Vieux Lyon, les quais, les ponts, la confluence, le parc de la Tête d’Or) et aussi pas mal de shopping (et oui, on  ne se refait pas!) et on a aussi pas mal mangé et bu! (on avait 6 mois d’apéro à rattraper, je trouve qu’on a été plutôt raisonnables 😉

 

 On a mangé de la très bonne viande au restaurant « Butcher » (30 Rue Lanterne, 1er arrondissement). J’ai mangé de la « pluma de cochon ibérique » : miam! Et le personnel est super sympa!

 Des majoubas (sorte de galettes marocaines fourrées aux légumes et aux épices) d’un stand du marché des Etats-Unis à Lyon

 Assiette « doner » au restaurant Kebab « Zagros II » (43 Avenue des Frères Lumière, 8ème arrondissement) Bon, avec une terrasse en extérieur sur jardin super agréable (on a mangé sans nos manteau au  mois de février!) par contre, le personnel n’est pas forcément super aimable 😉

 

 Un petit moment de luxe et de classe : nous somme allées boire un « Spritz » (ma grande découverte, je sais, je suis en retard sur tout le monde 😉 au bar le « Celest » au 32ème étage de la tour le « Crayon » (129 Rue Servient, 3ème arrondissement) avec une vue panoramique sur Lyon, à couper le souffle!

 

J’adore Lyon! J’ai passé d’excellentes vacances avec ma meilleure amie, sans mes hommes, et même si j’étais contente de les retrouver ça m’a fait du bien de me ressourcer avec elle, et de vivre une petite parenthèse sans contraintes 😉

Holidays, Holi, Holidays… Mes vacances en Angleterre

En cette veille de rentrée j’ai envie de rester un peu en vacances en vous parlant un peu de mes vacances anglaises. Je ne rentrerai pas dans les détails car je pense que je reviendrais plus précisément dessus en juin à l’occasion du mois anglais 2017 (oui, je sais, je sais, certains diront que je suis « très organisée » pour le blog, mais c’est surtout que ça sera l’occasion de faire un billet « voyage » en juin 😉

Nous sommes d’abord allés près de la New Forest. Nous sommes passés à Lyndurst un bourg charmant aux abords duquel il y a des poneys en liberté (comme dans toute la New Forest) mais aussi un concessionnaire Ferrari et Mazeratti 😉 Nous avons fait plusieurs balades très agréables en forêt.  Nous nous sommes aussi baladés à Lymington, Brockenhurst, Milford on Sea (pour voir Hurst Castle), Beaulieu (qui se prononce « biouli ») et Burley.  Pour Bastien nous sommes aussi allés voir des oiseaux de proies et des chouettes. Et bien profité de la piscine de notre logement !

La deuxième partie de notre voyage s’est déroulée sur L’Île de Wight (et j’ai bien cassé les pieds de mes deux hommes en chantant très régulièrement « Wight is Wight, Dylan is Dylan… » …Vous l’avez dans la tête, ça y est ? 😉

Nous avons admiré les falaises de Anum Bay et vu les Needles. Nous avons déjeuné dans un très chouette pub (« The Buddle Inn ») et avons eu notre première après-midi un peu humide du séjour en allant voir Saint Catherine’s Point. Nous avons ensuite visité un musée sur les dinosaures et les fossiles (« Dinosaur Isles ») : très bien fait et très orientés sur les enfants ! L’après-midi à Sandown, une très jolie côte sous le soleil.

Puis nous avons repris le ferry et  la route pour aller jusqu’à Plymouth. En chemin et sous un soleil magnifique, nous nous sommes arretés à West Bay qui se trouve être la petite ville balnéaire où a été tourné la série « Broadchurch » (j’avais repéré le lieu du tournage !)

 

Nous nous sommes aussi arrêtés à Lyme Regis, une autre adorable petite station balnéaire dont je connaissais le nom car c’est là que Marie Anning a fait la découverte de fossiles qui ont changés l’histoire et dont Tracy Chevalier parle dans son très bon roman « Prodigieuses créatures ».

Arrivés à Plymouth, nous avons été assez déçu de notre logement (les deux autres étaient très bien) mais il était très bien situé et nous avons pu profiter de the Hoe, un grand parc et d’une magnifique vue sur le Sound à deux pas de chez nous. Le premier soir, nous avons mangé dans un excellent restaurant indien. Nous avons consacré notre première journée à la découverte de Plymouth sous le soleil avec des jeux pour Bastien, un passage devant les  » Mayflower Steps » et dans la plus ancienne boulangerie de la ville.

Malheureusement, le jour suivant fut une journée de très mauvais temps. Nous sommes allés dans le Dartmoor ce lieu sauvage qui méritait un meilleur temps mais l’office du tourisme, conçu comme un musée nous a permis d’en apprendre plus sur Arthur Conan Doyle et son « chien de Baskerville » qui lui a été inspiré par ses longues marches dans le Dartmoor.

Le lendemain était encore bien morose et humide. Nous sommes restés à Plymouth et après un peu de shopping, nous avons visité le musée municipal : très bien fait et très « kids friendly » avec beaucoup de choses à manipuler et intéressant pour les enfants comme les adultes. Nous avons profité d’une accalmie pour prendre un petit ferry pour faire une balade et nous sommes rentrés en marchant sans subir la pluie !

Le lendemain fut à nouveau une très belle journée et nous sommes allés à Dartmouth qui est un charmant bourg sur la rivière Dart. Nous avons pris un ferry qui nous a emmené jusqu’à Greenway House : la maison de vacances d’Agatha Christie et  autant vous dire que j’ai adoré ! Le jardin et le bois superbes, le « boathouse » : la petite maison qui a servi Agatha Christie dans le roman « Dead man’s folly » (« Poirot joue le jeu »), la maison elle-même, qui m’a ravie : j’avais l’incroyable sensation d’être DANS un roman d’Agatha Christie : sans parler du croquet auquel j’ai joué avec Bastien et du tennis sur lequel Bastien et son père ont tapé quelques balles pendant que je lisais mon roman et aussi les serres… Bref, un vrai bonheur (je pense qu’en juin, je consacrerai un billet sur l’aspect « littéraire » de mes vacances.

Enfin, quand nous avons quitté Portsmouth sous un grand soleil (et du vent) et nous avons pu voir beaucoup de bateaux de guerre (ma mère nous a appris à notre arrivée que c’était d’ailleurs la première fois depuis des années que TOUTE la flotte de guerre était à Portmouth !)

J’ai adoré ces vacances. D’abord, globalement nous avons eu beau temps (nous avons eu deux j0urs de pluie mais nous avons aussi pris des coups de soleil !) et tout m’a semblé « so charming », « so British » (L’Homme se moquant de moi au retour en me faisant remarquer qu’ici tout est « so French » « So Normand » 😉 et Bastien n’en pouvant plus de m’entendre dire que « c’est trop mignon ! ») Je dois dire que ces vacances ont été mes meilleures vacances depuis longtemps (peut-être parce que je me sens plus « en vacances » quand je pars à l’étranger ?)

J’ai aussi aimé manger du « fish and chips » et des « jacket potatoes » (grosses pommes de terre), Bastien a adoré les « Bangers and mash » (saucisses purée) et les « sausage rolls » (feuilletés à la saucisse) et L’Homme a aimé les « pies » (les tourtes salées) et les gâteaux anglais. Ce que j’ai vraiment apprécié personnellement c’est que la réglementation  sur les allergies alimentaires est très bien appliquée, les restaurants proposent tous qu’on leur signale nos allergies (alors on ne se sent pas gênés de le faire) et ils sont capables de dire ce que l’on PEUT manger en leur disant nos allergies car ils ont tous les allergènes de chaque plat dans la boutique ou dans le restaurant !

J’ai aimé aussi les « Charity shops » qui sont des magasins dans lesquels les objets donnés à des associations sont mis en vente exactement comme dans un magasin ordinaire. J’ai fait une super affaire en achetant une jupe « White Stuff » à £6.50 et si j’avais été seule, j’aurai passé beaucoup de temps à regarder les livres (au passage j’ai été TRES raisonnable sur le shopping, notamment de livres… Bon, d’accord, en grande partie parce que je n’avais pas le temps et que je ne voulais pas bloquer les garçons 😉

Dernières petites remarques : on voit quand même que l’alimentation des anglais est très orientée friture (on l’a constaté… Beaucoup de frites 😉  car les tours de tailles sont souvent assez larges et j’ai aussi été impressionnée par le nombre de tatouages ! Je me demande si tout le monde n’est pas tatoué en Angleterre 😉 ET enfin, je dois dire que les anglais sont très civiques : contrairement à nous, français, latins et resquilleurs de nature, les gens paient tous les parkings sans rechigner même dans les endroits isolés ! Ils sont aussi très cools en voiture, je n’ai presque pas entendu klaxonner (et pourtant avec des Frenchies un peu perdus comme nous, ils auraient pu 😉

Bref : d’excellentes vacances !

« Petit escargot, porte sur son dos, sa maisonnette »… Ou comment j’ai fait du camping en camion!

Cet été j’ai fait du camping de façon un peu inhabituelle… Je ne suis pas du tout adepte du camping, d’ailleurs avant cet été, je n’avais campé, en tente, que 4 fois dans ma vie! Cet hiver, L’Homme a commencé à parler de louer un camion aménagé, il m’a même montré des photos et des vidéos, mais personnellement, le mot « camion » associé au mot « camping » ne me faisait pas rêver… Le hasard a voulu que dernièrement  mon petit frère achète d’occasion le fameux Volkswagen California dont me parlait L’Homme et nous propose de l’emprunter quelque jours cet été. Alors on s’est lancés dans « l’aventure » pour 5 jours 😉

Cet article pourrait être sponsorisé par Volkswagen (mais il ne l’est malheureusement pas 😉 car moi, l’anti-camping de base, je suis assez enthousiaste !

 

D’abord, comme le camion appartenait à mon frère, L’Homme a préféré me laisser prendre les risques 😉 et c’est donc moi qui ai conduit tout le temps. Il est hyper maniable et se conduit comme une (grosse) voiture, j’ai même fait des manœuvres et tout ça ! Au niveau de l’installation à l’intérieur, il y une gazinière, un frigidaire et un évier et des placards ainsi qu’une petite table amovible. Les sièges avant se retournent (on n’a retourné que celui du passager) pour manger tous ensemble et les sièges arrières se transforment en couchette assez confortables (bon, pas forcément assez pour moi qui dors très mal mais L’Homme a bien dormi, lui). Le toit se lève pour faire un soufflet, quand personne ne dort dedans, on peut aussi soulever le plafond et se tenir debout et sinon, cela devient une couchette (Bastien a trouvé le matelas un peu dur mais une fois qu’on lui a mis sa couette comme matelas supplémentaire, il a été très bien. Mon frère y a fait dormir ses deux enfants de 7 ans et demi et 4 ans et parfois a dormi en haut avec un des petits. Toutes ces manipulations sont hyper faciles à faire, c’est même moi qui m’en suis chargée ! Il faut juste être organisé et voyager léger (mais ce n’est pas pire qu’en camping « normal »).

 

 

Et le camping dans tout ça ? Ce que je déteste dans le camping c’est la promiscuité et l’hygiène. Les fêtes avec Patrick Sébastien  à fond et les chorées du club : très peu pour moi ! Et l’idée de voir tous mes voisins traverser le camping en pyjama avec le PQ sous le bras c’est au-delà de mes forces… Alors nous avons d’abord dormi une nuit dans un camping 2 étoiles à Royan, assez sommaire, mais c’était uniquement pour dormir et repartir le lendemain. Puis ensuite, nous avons passé trois nuits au camping municipal 4 étoiles de Pauillac (pour environ 20 € la nuit) et j’ai trouvé LE genre de camping qu’il me faut ! Chaque espace de camping est séparé par des haies, c’est un tout petit camping donc il y a assez peu de gens et c’était impossible pour Bastien de se perdre, il y a une petite air de jeux à portée du regard, des vaches dans le champs d’à côté pour voisines et des sanitaires tout proches de tout le monde et absolument nickels (nettoyés au moins deux fois par jour) avec le PQ fourni ! Nos étions au milieu de la nature, au calme, Bastien s’est fait des copines sur l’air de jeux. Tout le monde était content !

 

Alors je n’en suis pas au point d’emprunter de l’argent pour en acheter un mais c’était une expérience vraiment sympa que je referai peut-être ! Merci  encore mille fois Fanfan et Steph de nous avoir confié votre trésor avant même d’avoir vraiment pu l’utiliser 😉

 

Maintenant, je vais profiter de ce billet pour vous donner quelques adresses qui nous ont bien plu en chemin (cliquez sur les noms pour en savoir plus) : 

Sur l’île d’Oléron où nous avons passé la journée, nous avons adoré la visite du site ostréicole de Fort-Royer. Une visite riche et passionnante et à la fin, nous avons pu acheter une assiette d’huîtres et on nous a offert un verre de vin !

A Pauillac, nous avons fait la visite du Château Pontet Canet, un vignoble bio et biodynamique, une visite passionnante (et gratuite) avec la dégustation d’un verre de vin à la fin.

Toujours à Pauillac, nous avons découvert un petit restaurant très sympathique, pas cher et original : cuisine latine et uruguayenne « Montevideo resto »

A Bordeaux, nous avons évidemment passé un long moment sur le miroir d’eau pour le plus grand plaisir de Bastien et nous sommes tombés par hasard sur une sandwicherie très bonne et sympa : Plan B

A Soulac, nous avons trouvé un restaurant vietnamien très bon aussi (pour moi, le meilleur riz cantonnais mangé depuis…toujours !) : Chez Tam.

Et enfin, à La Rochelle, Bastien et L’Homme vous conseillent l’Aquarium qu’ils ont tous les deux beaucoup aimé.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je ne suis pas allée le visiter avec eux ? Et bien, figurez vous que j’avais mieux à faire ! Je rencontrais ENFIN  Saxaoul pour la première fois. Nous nous fréquentons sur les blogs et sur Facebook depuis des années, nous aurions pu nous voir à La Rochelle quand nous y étions en vacances en même temps, mais ça ne s’est jamais produit, nous avons failli nous rencontrer quand nous étions en même temps à Porto… Alors, il était temps ! Et je suis ravie, c’était comme retrouver une vieille copine que je n’avais pas vue depuis longtemps plutôt que de rencontrer une nouvelle personne. Nous avons parlé de tout et de rien et on est d’accord pour dire que c’était trop court ! J’ai été gâtée en plus 😉 J’espère qu’on se reverra bientôt et plus longtemps 😉

 

Je vous emmène chez William Shakespeare

Lors de mon dernier voyage scolaire à Londres, nous avons été sur les traces de William Shakespeare puisque les élèves de 3ème l’avaient découvert en cours.

Nous avons visité le Globe Theatre à Londres.

Il y a une partie musée et le théâtre lui-même : une visite passionnante 

 

 

Et puis nous sommes allés à Stratford Upon Avon, la ville de naissance de Will

Sheep street : cette rue était un marché aux moutons en 1265. Les bâtiments datent entre le 15è siècle et nos jours. N° 40 Shrieve’s house (17ème siècle) était la maison d’un riche commerçant.

 

The Town Hall : l’actuelle mairie. Construite en 1643, reconstruite en 1767. Avant d’être la mairie, c’était  le premier marché couvert. Sur la façade : une statue de Shakespeare.

Au coin de Ely Street : Old Bank (Style Gothique victorien 1883). Des scènes de pièces de Shakespeare sont sculptées sur des frises en terre cuite  au 1er étage.

Au coin de High Street et Ely Street : la maison des Woolmers, une des plus riches familles de l’épqoue (1600)

Dans High Street : « Harvard House » : la maison date de 1596, c’était celle de Thomas Roger, un riche boucher. On y trouve ses initiales et une tête de taureau sculptée. C’est l’ancêtre du fondateur de l’université de Harvard aux États Unis.

La librairie où j’ai fait plein d’achats 😉

Au bout de High Street, cette maison blanche était autrefois une prison avec une cage extérieure pour les prisonniers (à l’ngle). Puis ce fut la maison de Judith, la plus jeune fille de Shakespeare.

 

Au Moyen Âge, ce bâtiment était un vieux marché couvert mais ouverts (sans portes) où les femmes vendaient le beurre et le fromage.

Henley street : Rue piétonne dans laquelle se situe la maison de naissance de William Shakespeare. Certaines maisons datent de l’époque de Shakespeare.

  Au bout de la rue, Jester’s statue : ‘Touchstone’ (= le bouffon Pierre de Touche) de la pièce « Comme il vous plaira » (As you like it)

La bibliothèque

Quelques boutiques « so British »!

 

 

Shakepseare’s Birthplace : la maison de naissance de William Shakespeare : 

 

La chambre d’apparat

Salle à manger

Cuisine

L’atelier du père de William, fabriquant de gants

Les chambres

Sur cette vitre, des graffiti gravés dans le verre… Il parait qu’il y a les signatures de Charles Dickens et Sir Walter Scott !!!

 

La chambre des parents et le lit de William bébé

 

Anne Hathaway’s cottage

Le sol est d’époque : William Shakespeare a marché dessus!

 

 chez Titine ,  Lou et Cryssilda 

Je vous emmène à London

Vous le savez, je suis prof d’anglais dans un petit collège et j’ai déjà organisé 9 voyages à Londres pour mes élèves de 4ème-3ème, alors aujourd’hui je vous propose une petite visite guidéede London, comme si vous étiez, une ville que j’adore!

Une viste à pied du quartier « politique » de Londres :

Nous démarrons soit devant Westminster Palace soit devant devant Westminster Abbey et nous nous engageons sur Parliament Street…

Belle vue sur Big Ben…

 

 

Dans cette rue, il y a plein de cabines téléphoniques que je soupçonne d’être laissées uniquement pour le plaisir des touristes qui se prenennt tous en photos avec (celle-ci et « notre » cabine où on fait une pause photo à chaque fois 😉 : 

 

Cette année à Londres j’ai remarqué que certaines cabines rouges traditionnelles étaient transformées en distributeurs de billets et en point WiFi et je trouve cette idée géniale car cela garde l’utilisation première du téléphone mais modernisée! 

Nous poursuivons dans la même rue qui devient Whitehall :

The Cenotaph, mémorial de la guerre : 

 

La rue la mieux protégée de Londres : Downing Street

 

Women of World War Two Memorial : Hommage aux femmes pendant la guerre

 

 

Horse Guards  et The Changing of the Horse Guards :

 

Nous traversons  Horse Guards et nous retrouvons en face de Saint James’s Park. Nous prenons Horse Guard Road (après une pause pipi aux toilettes à l’entrée du parc… Information non négligeable quand on se promène avec presque 50 ados 😉 )

Arrivés à l’intérsection avec The Mall, on tourne à droite et on passe sous Admiralty Arch : 

Pour déboucher sur Trafalgar Square : 

 

En arrière plan « The National Gallery »

(No Entry… Humour anglais?)

Le plus petit poste de police de Londres

Puis nous reprenons The Mall 

 

En direction de Buckingham Palace : 

 

 

Le mémorial de Victoria

 

 

Buckingham Palace

Notez le drapeau : la Reine est là!

 

Les fameux « guards »

Pause pique nique dans Saint James’s Park, à la recherche des écureuils 😉

 

Balade le long de la Tamise entre « The Millenium Bridge » et « Tower Bridge »

Millenum Bridge et Saint Paul’s Cathedral vus depuis le Tate Modern

The Shard

The Tate Modern

Saint Paul’s Cathedral

 

HMS Belfast

The Gherkin

The City Hall

Tower Bridge 

The City Hall

The Tower of London

 

Divers lieux à voir :

Natural History Museum : 

 

British Museum :

 

Covent Garden : 

 

Picadilly Circus :  

Chinatown : 

 A pillar box ! 

 

My dear Agatha

 

Un petit tour au pub pour le traditionnel fish and chips entre collègues!

 

Petite minute « people » : un jour que nous étions devant Kensington Gardens à attendre notre car, nous avons vu passer une voiture officielle entourée de motards et nous avons aperçu une tête souriante avec un chapeau bleu avec un noeud qui nous a souri et fait un petit signe de main… J’étais sure et certaine que c’était Kate Middleton (enfin, The Duchesse Of Cambridge …) car nous savions que la Reine était en sortie officielle pendant la matinée… Alors quand le lendemain nous avons vu cette photo dans le journal, nous avons eu confirmation que c’était bien elle!! Je peux me la pèter : Non seulement j’ai VU (que dis-je, RENCONTRÉ!) Kate mais en plus elle m’a fait un signe le la main 😉

 

 chez Titine ,  Lou et Cryssilda 

Mini vacances en Haute Normandie : Le Havre, Rouen et Giverny

J’ai tendance à faire semblant d’être chauvine et de dire que la « vraie » Normandie c’est la Basse Normandie mais en réalité je n’en pense pas un mot (et surtout maintenant que la Normandie va être réunie 🙂 Nous avons profité, L’Homme et moi, d’avoir quelques jours à deux pendant que Bastien était en vacances chez mes parents pour aller faire un tour « en haut »! Et ce qui est amusant c’est qu’en parlant de cette destination sur la page Facebook du blog, j’ai eu plein de conseils de blogueurs du coin : de bons conseils… Je vous les donnerai à mon tour dans ce billet! J’ai aussi la chance d’avoir un homme qui a du nez pour choisir les chambres d’hôtes car nous avons logé dans deux lieux super : je vous en parle aussi ici!

Le Havre

Une fois passé le Pont de Normandie, nous sommes allés au Havre. J’avais un à priori sur cette ville pour y avoir été quand j’étais jeune, il y a bien 30 ans mais j’ai été agréablement surprise. J’ai trouvé que c’était une ville agréable et aérée (L’Homme n’est pas tout à fait d’accord avec moi mais bon, on était là pour faire du tourisme pas pour y habiter 😉

Nous avons commencé par visiter l’église Saint Joseph, puis nous sommes allés voir l’Espace Niemeyer que j’ai trouvé beaucoup plus élégant que dans mon souvenir d’enfant (j’y repensais comme d’un « petit Tchernobyl » 😉 Un petit tour au fil des rues puis le long de la plage de galets. L’après-midi nous sommes allés aux « Jardins Suspendus » qui est un lieu vraiment beau et paisible et qui permet de s’assoir avec une vue sur tout Le Havre et sur la mer.

Eglise Saint Joseph

Rue piétonne

 

Espace Oscar Niemeyer

Le front de mer

La plage 

Les jardins suspendus

Le midi, sur les conseils de Denis, nous avons mangé sur le front de mer (dans ce qui s’appellerait sans doute une « paillote » si nous étions à Nice) : « Le France » et les moules frites étaient délicieuses, pas chères et suivies pour ma part du plus grand café liégeois jamais vu 😉

Au Havre, j’ai beaucoup apprécié la promenade littéraire proposée comme une chasse au trésor : des bancs sont disséminés dans la ville et on peut y lire un extrait de texte littéraire correspondant au lieu où se situe le banc. J’en ai trouvé 3 mais on aurait pu en chercher bien d’autres !

Notre chambre d’hôte était adorable : comme une cabane dans les bois, sur les hauteurs du Havre. Un charme fou, une déco que j’ai adorée et un cadre fantastique : 

 Le petit déjeuner nous attendait à l’heure prévue devant la porte et nous l’avons pris avec vue sur Le Havre. Je vous recommande ce lieu pour son originalité !

Le soir pour dîner, nous avons descendu des escaliers vers le centre ville pour manger dans un restaurant conseillé par Valou : Le bistrot Parisien. Nous avons TRÈS bien mangé ! 

 

 Rouen

Ensuite, nous sommes allés à Rouen. J’y étais allée il y a une vingtaine d’année et je n’en gardais pas de souvenirs précis mais je savais que c’était une belle ville. Nous n’avons pas été déçus. Nous avons déambulé dans les rues le nez au vent et nous avons beaucoup aimé. Un passage à l’école des beaux-arts au détour d’une cour, l’église Saint Maclou, la Cathédrale, les façades anciennes et colorées, le Gros Horloge… 

L’école des Beaux-Arts

 

 

Eglise Saint Maclou

 

La cathédrale

 

Le Gros Horloge

 Abbatiale Saint Ouen

Balade dans les rues

Et puis bien sûr, sur les conseils de Valou, je ne pouvais pas ne pas aller à la librairie L’Armitière qui est vraiment belle et tentante (j’ai d’ailleurs acheté deux livres 😉

 

J’ai fait une petite pause un peu spéciale à l’heure du thé car j’ai abandonné mon homme pour rencontrer Aifelle au salon de thé « Dames Cakes » (qui m’avait aussi été conseillé par Valou 😉 J’adore les rencontres de blogueuses que je fréquente depuis longtemps : Aifelle et moi sommes presque jumelles : nos blogs ont un jour de différence et nous sommes presque du même jour de naissance (pas la même année, mais franchement, je n’y ai pas pensé une minute !) Nous avons parlé de choses et d’autres : santé, lectures, blogosphère, voyages, visites… Nous étions vraiment sur la même longueur d’ondes et c’est vraiment agréable de se rendre compte que la personne qui est derrière l’écran est bien telle qu’on se l’imaginait quand on la rencontre ! Merci Aifelle pour ce chouette moment en ta compagnie ! J’ai hâte de te revoir, peut-être chez moi la prochaine fois 😉

 Un bon goûter et en cadeau pour vous  : un petit bout d’Aifelle 😉

Et une petite touche littéraire rouennaise : les boites de troc de livres que nous avons croisées à plusieurs endroits dans la ville : j’adore ce concept et j’ai bien envie d’en parler à la mairie de ma ville pour faire voyager des livres !

 

Le soir, nous sommes allés à Isneauville à quelques minutes de Rouen pour rejoindre notre deuxième chambre d’hôtes et nous sommes aussi tombés sous le charme de La Grange d’Isneauville.  Le cadre était superbe, en pleine campagne, l’accueil très chaleureux et agréable, et les petits déjeuners, copieux et jolis (ce qui ne gâche rien), c’est vraiment une adresse que je recommande aux rouennais qui cherchent un endroit pour leurs amis ! 

 

Giverny

Avec le beau soleil nous n’avons pas envie de nous enfermer dans des musées alors peut-être était-ce l’influence de Aifelle (en tout cas c’est en pensant à elle qui aime tellement ce lieu que j’ai pensé à y aller !) nous avons pris le route pour Giverny (1 heure de voiture de Rouen). Cela faisait des années que j’avais envie d’y aller et cela a été un vrai plaisir ! Des jardins magnifiques, une maison pleine de charme, des fleurs sublimes et originales qui explosaient de couleur et des grenouilles qui chantaient (c’était bien le printemps!!), sans oublier un adorable petit village et la tombe de  Claude Monet au pied de la jolie petite église ! Une destination à ne pas manquer ! Grâces aux conseils d’Aifelle nous avons acheté notre billet « coupe file » la veille et fait la visite de la maison et des jardins sur l’heure de midi pour éviter les groupes et mangé des sandwiches achetés à Vernon pour les payer moins chers 😉

 

 

Avant de me faire disputer par les habitués de la maison de Claude Monet, les photos sont maintenant autorisées à l’intérieur de la maison : une dame nous accueille et dit à tout le monde « Tournez à gauche, les photos sans flash » 😉 C’est très récent, car une semaine avant Aifelle n’avait pas eu le droit!

Les jardins

Les jardins d’eau

 

 Le village de Giverny

En fin d’après-midi, en rentrant à la chambre d’hôtes, nous avons profité d’être à deux pas de la Forêt Verte pour aller courir dans un cadre super agréable.

 Avec plein de côtes 😉

Puis le soir nous sommes retournés à Rouen pour dîner dans la dernière adresse conseillée par Valou : La Petite Bouffe (1 Rue des Boucheries Saint-Ouen) Une excellente adresse avec des plats tous tentants et un prix très raisonnable ! On s’est régalé !

 

Nous avons donc passé un très bon moment, très dépaysant, sous un soleil très chaud (je crois bien qu’on a pris des couleurs !) et je remercie Denis, Valou, Aifelle et Estellecalim qui nous accompagnés directement ou indirectement pendant ce séjour et j’embrasse fort Steff qu’un bug de Facebook m’a empêché de rencontrer (mais ce n’est que partie remise !) Tout cela montre bien que les blogs ne sont pas que des espaces virtuels !

Pause…I’m off to London!

A l’heure où vous lirez ces lignes je serai déjà en route pour l’Angleterre (point de rendez-vous à 5h… du matin!) avec 3 gentils collègues et 52 terribles gentils (espérons-le) élèves de 4ème et 3ème.

Comme je le dis à chaque fois, je ne suis pas en vacances, même si j’apprécie beaucoup les relations que l’ont a avec les élèves à cette occasion, que j’aime beaucoup les collègues qui viennent avec moi (dont Mrs B ma twin!) et que j’adore Londres, ça va aussi être fatiguant et stressant (et particulièrement fatigant car je me remets tout juste de la grippe.)

Je pars avec une petite liste de shopping (hum hum… j’ai une « petite » LAL en anglais… comptez sur moi pour vous en parler au retour!… Ma PAL va prendre un coup comme à chaque fois… 🙂

Je mets le blog en pause, même (si j’ai vérifié) on a le wifi dans la famille d’accueil et on aura aussi un ordinateur mais je ne compte pas traîner sur internet (trop de choses à faire!!)

A bientôt!

Je vous laisse avec un billet « Carnets de blog » et quelques poèmes pour le printemps des poètes.

Je reviens le 16 mars avec un bilet audio « Soie » et une Ecoute Commune de « On ne voyait que le bonheur » avec Sophie/ Vicim.

A bientôt : bonnes lectures (de mon côté, pas sure que je lise beaucoup!)