« Le baiser du serpent » de Thomas Scotto

Salomé a 13 ans et ses parents sont danseurs dans un cabaret où elle va souvent les voir. Sa grand-mère, qui n’approuve pas du tout de cette profession, accepte de venir les voir à l’occasion de l’anniversaire de Salomé mais ce soir-là c’est un drame qui va clôturer le spectacle. Une enquête est menée pour savoir qui est le coupable.

Dans ce petit roman noir, il y a un mystère et une mort. On se demande qui est le coupable mais on sait dès le début qu’un serpent est impliqué puisque le narrateur de certains chapitres est le coupable. (Mais bon, le mystère n’a pas tenu très longtemps pour moi). Des thèmes forts sont abordés, comme l’esclavage moderne mais beaucoup trop survolés à mon goût. Le passage concernant les relations entre la grand-mère, ancienne danseuse classique et les parents danseurs de cabaret est vraiment anecdotique et me parait un peu en trop. Je pense que ce roman aurait mérité d’être un peu plus étoffé.

Ce roman pourrait plaire aux lecteurs de 11 à 14 ans.

                 

Lecture « animal » pour ma ligne jeunesse du