Ru : Kim Thùy (lu par l’auteur)

J’ai lu ce roman en 2014 et voici ce que j’en avais dit à l’époque :

Ru : Kim Thùy
A l’occasion de l’émission des Bibliomaniacs de juillet, comme nous allions parler de ce roman, j’ai voulu me rafraîchir la mémoire en écoutant la version audio du livre. Je l’ai trouvé sur « Audible » (même si je ne suis pas douée, je n’ai pas réussi à le charger sur mon ordinateur et je l’ai donc écouté avec mon téléphone portable !

Je suis très contente d’avoir relu le roman en audio car c’était Kim Thuy qui le lisait et cela a apporté un vrai plus à ma relecture. En effet, la première fois, j’avais été touchée par les faits et les émotions exprimées par l’auteur mais le texte ne c’était sans doute pas réellement  ancré an moi à cause de la forme, car j’avais eu une impression de survol.

 Dans la version audio, j’ai trouvé que l’auteur, par sa voix, sa façon de donner d’elle en le lisant donnait plus de corps à son texte et je l’ai trouvé beaucoup plus marquant.

Je vous conseille cette lecture audio !

 Chez Sylire(Je suis hors thème, car je ne suis allée ni au Vietnam, ni au Canada 😉

Ru : Kim Thùy

Je ne sais pas trop si ce roman est autobiographique ou romancé. Nguyen An Tinh raconte sa vie : sa jeunesse dorée au Vietnam, l’arrivée des communistes, sa fuite avec sa famille comme tant d’autres « Boat People », son passage horrible dans un camp en Malaisie, son arrivée au Québec et son retour au Vietnam plus tard.

Elle raconte par bribes ses souvenirs, ses impressions, son ressenti vis à vis des relations qu’elle a avec les gens autour d’elle : sa famille, sa mère, les soldats, ses rencontres au Québec, ses propres enfants.

On a l’impression qu’un souvenir en entraîne un autre et que la pensée divague.

J’ai aimé le style et le propos de Kim Thùy. J’ai lu des réflexions très belles, très vraies et sans doute très intimes. Et pourtant, je suis un peu restée sur ma faim. J’aurais voulu un peu plus d’épaisseur, un peu plus de matière. J’ai l’impression d’être restée en surface de quelque chose de très profond, comme si l’auteur s’était retenue.

Karine:) et  Yueyin organisent le challenge Quebec en Septembre