Ma mère, le crabe et moi : Anne Percin

J’avais envie de lire ce roman depuis un moment et j’ai donc été ravie d’apprendre qu’il avait été sélectionné pour le Prix des Incorruptibles 4ème-3ème. Je suis contente de pouvoir vous en parler en octobre pour « Octobre Rose » le mois où l’on met en avant cette saleté de cancer du sein pour mieux le combattre.

Car oui, le « crabe » vous vous en doutez bien, c’est le cancer du sein. C’est une histoire de cancer, une histoire de mère et de fille, une histoire d’adolescence… ça aurait pu être cucul la praline, ça aurait pu être larmoyant et ce n’est rien de tout cela !

C’est un roman très réussi, plein de force et plein d’espoir tout en étant très réaliste que ce soit sur le cancer ou sur la façon dont une ado vit le cancer de sa mère. On traverse les étapes terribles de l’annonce de la maladie, de l’incompréhension, la chimio, la perte des cheveux, l’ablation du sein, l’inquiétude des proches… On pourrait pleurer et pourtant, le ton est plein d’humour, plein de verve. Il sonne juste.

Ce roman n’est pas tourné vers la mort mais vers la vie. Et aussi curieux que cela puisse paraitre, c’est un roman qui fait du bien !

J’ai eu un coup de cœur pour l’histoire et l’angle choisi par l’auteur mais aussi pour son style.

A mettre entre toutes les mains à partir de 13 ans.

*

*

*

  sélection 3ème -seconde 2016-2017

 avec Blandine: allons voir son avis!


Commentaires laissés sur Canalblog à l’époque :
  • Coucou Enna, 
Suis assez d’accord avec ton avis, c’est un roman très fort en humour et en émotion. J’ai trouvé dommage parfois que justement l’humour vienne stopper une émotion qui pourrait être encore plus forte.
Bonne journée !
Posté par Vive_les_betises, vendredi 28 octobre 2016 
  • je vois ce que tu veux dire et pourtant, je pense que l’émotion est quand même sous-jacente dans la relation mère fille et que l’humour sert à camoufler un peu cette émotion mais n’y arrive pas tout à fait. J’attends des retours d’élèves de l’atelier lecture
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016 |
  • oui cela doit etre tout un roman plein d’emotion…mais euh, le crabe c le cancer tout court….helas….bien que je n’aime pas que l’on doit le cacher, lui trouver un nom pour ne pas le prononcer….cela reste toute une discussion….un autre debat…..
Posté par rachel, vendredi 28 octobre 2016
  • non, dans ce roman, il n’y a pas vraiment de tabou, je pense que le terme « crabe » est plus pour donner un côté familier car les étapes de la maladie sont bien abordées et d’ailleurs pas seulement du point de vu de la malade mais aussi de l’entourage.
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
  • oh okidou….quand meme un livre qui doit etre fort…
Posté par rachel, dimanche 30 octobre 2016
  • Il est bien entendu sur les étagères de mon CDI !
Posté par Saxaoul, vendredi 28 octobre 2016
  • Je ne me souviens pas si tu l’as lu (mais je crois que si une belle histoire mère fille même si le sujet est dur.
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
  • Coup de cœur partagé !!
Posté par Noukette, vendredi 28 octobre 2016
  • c’est quand même fort de faire un roman à la fois drôle et émouvant sur ce sujet et surtout qui ne néglige pas le côté particulier des relations mère-ado!
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
  • L’angle choisi est génial, je suis bien d’accord avec toi.
Posté par Jerome, samedi 29 octobre 2016
  • c’est fort de réussir un tel équilibre avec un tel sujet!
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
  • Il fait aussi parti du prix ados 4e-3e. J’ai effectivement bien aimé l’angle d’attaque, le point de vue de l’ado. J’ai deux élèves qui l’ont réservé, deux qui ont perdu leurs pères d’un cancer l’année dernière… ça m’angoisse un peu !
Posté par Gambadou, samedi 29 octobre 2016
  • je me disais bien que ce roman était accessible dès la 4ème… Je comprends tes craintes mais ce sera intéressant d’avoir leur retours car cela leur parlera peut-être vraiment.
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
Posté par Blandine, dimanche 30 octobre 2016
  • la prochaine fois je tacherai de ne pas me tromper de date pour notre LC C’est un beau mélange de sensibilité d’émotion et d’humour : une réussite! je file te lire!
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
  • Je trouve que les romans sur la maladie sont de plus en plus souvent positifs et ça fait du bien
Posté par Manika, dimanche 30 octobre 2016
  • oui et ils restent réalistes je pense que les jeunes ont besoin qu’on ne leur mentent pas mais qu’on ne soit pas mièvre pour autant. Une vraie réussite!
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016
  • J’ai aussi envie de le lire, j’ai lu quelques titres d’Anne Percin et j’ai chaque fois passé un très bon moment.
Posté par Tiphanie, dimanche 30 octobre 2016
  • Je te le conseille fortement!
Posté par ennapapillon, dimanche 30 octobre 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :