Un océan d’amour : Lupano et Panaccione

A force de voir cette couverture de BD passer sur la blogo, j’ai sauté dessus dès que je l’ai vu à la médiathèque. Et je suis ravie car ça a été un coup de cœur.

L’histoire est celle d’un pêcheur breton qui part un matin sur son bateau laissant sa femme comme d’habitude… Mais cette fois les choses ne se passent pas du tout comme prévu ! Son petit chalutier fait une mauvaise rencontre avec un monstrueux bateau de pêche démesuré et commence alors pour lui une aventure maritime où il est accompagné d’un goéland et nourri aux sardines en boîtes, il va risquer la mort à plusieurs reprises il fait aussi de mauvaises rencontres.

De son côté, sa femme, après avoir attendu le retour de son homme sur le quai avec sa robe noire et blanche et sa coiffe bretonne, traverse des angoisses terribles en ne le voyant pas revenir. Après avoir cherché conseils auprès d’une voyante puis de Dieu, sa quête va la mener sur un paquebot de luxe qui va à La Havane. Partout où elle passe, elle apporte sa petite touche bretonne !

Je ne veux pas vous spoiler mais je vous annonce quand même un happy end pour ces deux personnages hauts en couleurs qui malgré les apparences s’aiment beaucoup !

Cet album qui a la particularité d’être sans parole est extrêmement vivant et expressif et à la fois drôle et touchant. Les dessins sont parfois comiques parfois grandioses selon les scènes.

Une BD à conseiller à tous les Bretons mais pas seulement ! A découvrir sans modération !

  chez Stephie

Publicités

Cet être exceptionnel : Coralie Bru

Je ne vais pas faire de secret, Coralie Bru est une bonne copine mais si je parle de son roman (comme je l’avais fait de son précédant roman « Deux Minutes« ) c’est parce que je l’ai aimé car si cela n’avait pas été le cas, je n’en aurais pas parlé. C’est la seule entorse à ma petite règle personnelle de parler de toutes mes lectures que ce soient des coups de cœur ou des coups de griffe : je ne parle des livres de mes amis que si j’ai aimé pour ne pas les blesser (et heureusement que je n’ai pas trop d’amis auteurs car ce serait un peu stressant 😉 Et à vrai dire, je n’avais même pas dit à Coralie que j’avais commencé son roman avant d’être sûre que je l’aimais! Vous voyez d’ailleurs mon coup de coeur en tête de billet!

Ce qui était vraiment un très bon signe, c’était que pendant ma lecture j’oubliais complètement que c’était  ma copine qui l’avait écrit, je le lisais comme le roman d’un auteur confirmé… Et d’ailleurs, j’en profite pour pousser un petit coup de gueule. Coralie Bru n’est pas encore éditée chez un éditeur (ni « Deux minutes » pour lequel j’avais aussi eu un coup de cœur) : il faut passer par Amazon (papier ou numérique) ou la FNAC pour les Kobo et je ne comprends VRAIMENT PAS que des romans de cette qualité ne soient pas édités quand on voit certaines productions plus que médiocres qui sortent en librairie!

Bon, comme toujours quand j’ai un coup de coeur, je trouve ça difficile d’en parler car j’ai juste envie de vous dire : « Lisez-le! », « Achetez-le! », « Parlez-en autour de vous! », « Publiez-le! » (enfin, si vous êtes éditeur évidemment 😉 Mais je sais bien que mon enthousiasme ne suffira pas alors je vais essayer de vous expliquer ce qui m’a tant plu (mais je ne sais pas par où commencer)!

L’histoire est celle d’Esmée, une jeune femme qui malgré sa vie plutôt tranquille et pas malheureuse se met en tête de postuler pour la sélection des personnes civiles qui traverseront l’espace pour rejoindre une planète prête à être peuplée par les humains. Si ce petit côté « science fiction » vous effraie, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas mon truc non plus et cet aspect est plus une toile de fond scientifique dans une société similaire à la nôtre.

Esmée ne parle pas tout de suite de son envie à Maxime, l’homme avec qui elle vit depuis des années, mais son besoin presque viscéral de partir va façonner leurs vies à tous les deux : leur couple, leur amitié et leur vision du monde.

Esmée est une femme déterminée et Maxime ne se doutait pas de sa force mais au fil du roman, en creusant les personnalités des différents personnages, on se rend compte que leurs forces et leurs failles sont multiples et ils ont tous leur caractère « exceptionnel ». Un autre personnage de femme apparaît en fin de roman avec ses propres forces et faiblesses et elle a aussi son propre aspect « exceptionnel ».

L’histoire est très riche, les personnages sont extrêmement bien écrits, ils sont profonds, ils sont plein de creux et de bosses, ils se font du bien, ils se font du mal et on peut se reconnaître un peu dans chacun d’entre eux!

Quant à l’histoire, on y croit complètement! Il y est question de recherche de soi, de volonté, de sa place dans le monde, d’ambition, de la place de la famille, du couple, de maternité (une partie sur les difficultés à avoir des enfants qui m’a beaucoup touchée et qui je suis sure parlera à de nombreuses lectrices, d’autant que ce n’est pas un sujet souvent évoqué) et puis à mon avis, on peut dire que les rêves sont au coeur du roman, les rêves et le télescopage impossibles de certains rêves.

Vraiment je vous encourage à le découvrir (je veux même que L’Homme le lise!)

Pour la petite histoire, je l’ai lu sur ma liseuse cet été quand j’étais à New-York et quand j’ai visité le porte avion « Intrepid », j’ai pu voir une capsule spatiale « Gemini 3 » juste au moment où dans le roman Esmée était dans son aventure spatiale! J’adore quand la fiction rejoint la réalité!

L’avis d’Eva

 

Déménagement

mailboxes.jpgCela va faire 9 ans que je blogue, j’étais chez Canalblog car à l’époque c’était la plateforme la plus jolie à mon goût et elle était très simple… Et puis depuis quelques années, cette plateforme devenait de plus en plus capricieuse… pannes et bugs à répétition, maintenances longues et fréquentes… Et cet été pendant ma pause, j’ai vu chez mes copines blogueuses que cela empirait… Cela a été la goutte d’eau…

L’idée de partir qui me trottait dans la tête depuis que ma copine Saxaoul avait déménagé chez WordPress s’est confirmée quand Antigone, elle aussi lassée de canalblog, a sauté le pas…

Alors me voilà sur WordPress, je vais bidouiller pendant quelques temps pour la présentation et je vais faire de mon mieux (ou du mieux d’une tierce personne qui va faire le boulot pour moi) pour rapatrier mon ancien blog ici car j’y tiens beaucoup. Pour l’instant, peut-être que les billets apparaîtront en double chez canalblog et ici, le temps que je maîtrise bien tout car j’ai déjà pas mal de billets programmés sur mon ancien chez moi… Et puis, il faut aussi que je prévienne les participants de mes challenges du changement…

Mais vous pouvez dès aujourd’hui enregistrer cette adresse : ennalit.wordpress.com

A bientôt!

« Mauv@ise connexion » de Jo Witek

Le roman commence comme un témoignage. Julie, 18 ans, annonce qu’elle va nous raconter ce qui lui est arrivé quand elle avait 14 ans.

Elle était une jeune fille futile, un peu « pétasse » qui s’amuse avec sa meilleure amie et qui rêve de devenir mannequin.

Un soir, elle commence à discuter avec un garçon de 20 ans sur internet. Elle lui fait croire qu’elle a 16 ans et s’appelle Marilou. Leur relation est d’abord épistolaire et platonique, puis des sentiments amoureux très forts émergent pour Julie/Marilou à travers les écrits. Son amie Katia essaie de la mettre en garde contre les dérives de ce genre de relations mais Laurent (le jeune homme qui se fait passer pour un photographe de mode) réussit à persuader la jeune amoureuse de se couper de sa copine qui selon lui ne peut pas les comprendre.

Petit à petit, par webcam, il réussit aussi à la manipuler et la persuade de faire des choses sexuelles qui la mettent mal à l’aise mais elle n’arrive pas à couper les ponts même si elle finit par se rendre compte que ce n’est normal.

J’ai pris ce roman par hasard au CDI juste pour son titre et c’est une bonne découverte : un sujet sérieux et bien amené et je pense que les jeunes filles de 13-14 ans et plus devraient lire car même si c’est une fiction, il y a ce caractère témoignage sans détails trop sordides qui montre très bien comment on peut se faire prendre dans les dérives psychologiques de certaines relations amoureuses qui, au départ, sont consenties mais peuvent devenir malsaines.

   

 catégorie « gros mot » pour ma ligne jeunesse


Commentaires laissés sur Canalblog :

  • punaise il est fort celui-la….mais avec toutes ces alertes, cela continue pour certaines petites filles…helas… Posté par rachelsamedi 26 août 2017
  • oui, il faut vraiment toujours insister auprès des jeunes filles! Posté par Enna, dimanche 27 août 2017
  • meme elle pense que cela ne peut pas leur arriver…cela fait peur…
    Posté par racheldimanche 27 août 2017
  • tu as bien raison malheureusement!Posté par Ennalundi 28 août 2017
  • J’aime beaucoup cette auteure Posté par Manikadimanche 27 août 2017
  • J’ai aussi beaucoup aimé un autre titre d’elle « le récit (presque) intégral
    de mon premier baiser »! Posté par Ennadimanche 27 août 2017
    Oh je retiens, j’avais lu Mentine de l’auteur. Posté par Tiphaniemardi 29 août 2017
  • Et moi je retiens « Mentine »  Posté par Ennamardi 29 août 2017 |
  • de la même auteure, j’avais adoré une histoire de train peuplé de créatures fantastiques, « peur express » je crois Posté par FondantGrignotemardi 29 août 2017 |
  • Il faudra que j’approfondisse son oeuvre car j’ai aimé les deux que j’ai lu
    d’elle! Posté par Enna, mardi 29 août 2017

Baby-sitter blues : Marie-Aude Murail

Emilien est un ado qui veut se payer un magnétoscope (oui… il y a quelques aspects de ce roman qui sont très datés : magnétoscope, walkman, francs…) et son argent de poche ne lui suffit pas alors il commence à faire du baby-sitting. Enfant unique, il n’y connait rien en petite enfance mais il a beaucoup de bon sens et il improvise avec les enfants plus grands qui l’apprécient ainsi que leurs parents. Il aime particulièrement le petit Anthony, un bébé de 6 mois, pour lequel il va même jusqu’à lire des guides pour jeunes parents.

Quand il doit arrêter cette activité pour ne pas empiéter sur ses études, la filleule de sa mère, Martine-Marie lui conseille de donner des cours de français. C’est à cette époque, il tombe sous le charme d’Amandine, la cousine de Martine-Marie qui a un secret pas très moral qu’il a promis de garder jusqu’à ce que cela ait des répercussions dans sa propre vie et qu’il cherche à se venger.

J’ai pris ce roman au CDI purement sur le nom de l’auteur et encore une fois, ce roman de Marie-Aude Murail sait parler de la vie des adolescents entre futilité, humour, émotions douces amères et faits de société.

A découvrir dès 12 ans.

On me signale en commentaire un fait très intéressant : la série des « Emilien » a fait l’objet d’une réédition complète en 2006, retravaillée par son auteur qui a soigneusement converti les francs en euros, le magnétoscope convoité en PC, le match France-URSS (sic) et France-Belgique, etc. Après Baby-sitter blues, il y en a six autres. Emilien vieillit au long des sept épisodes comme, dix ans après, un certain Harry Potter vieillira lui aussi au long de sept livres… Tous les détails ici : http://marieaude.murail.pagesperso-orange.fr/1niveau/central/3niveau/221emiliens.htm 

Challenge Petit Bac 2017 : catégorie « Loisir » pour ma ligne jeunesse

Lectures communes 2017

 

 

Liste des livres jeunesse lus ici

Voici la liste des livres lus sur le blog :

  1. The absolutely true diary of a part time Indian (Le premier qui pleure a perdu) : Sherman Alexie (2017 +)
  2. Le garçon qui parlait avec les mains : Sandrine Beau et Gwenaëlle Doumont (Billet avec Bastien) (2017)
  3. Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers : Benjamin Alire Sáenz (2017 )
  4. Le peintre qui changea le monde : Hubert Ben Kemoun et Justine Brax (Billet avec Bastien) (2017)
  5. Jeanne Moreau a le sourire à l’envers : Simon Boulerice (lu par Olivier Morin et Émilie Bibeau) (2016)
  6. Nina : Alice Brière-Haquet et Bruno Liance (Billet avec Bastien)  (2016 )
  7. 21 jours en octobre : Magali Favre (2017)
  8. Kill the Indian in the child : Elise Fontenaille  (2017 +)
  9. Mon amie Anne Frank : Alison Leslie Gold (2017)
  10. Yankov : Rachel Hausefater (2016 )
  11. L’été des pas perdus : Rachel Hausfater (2017)
  12. Sweet sixteen : Annelise Heurtier (2013 +)
  13. Le passeur : Lois Lowry (2017 )
  14. Yasuke : Frédéric Marais (2017 +)
  15. Le jour des baleines (Why the whales came) : Michael Morpurgo (2017)
  16. Le tueur à la cravate : Marie-Aude Murail (2017 +)
  17. Baby-sitter blues : Marie-Aude Murail (2017)
  18. Sauveur et fils (saison 2) : Marie-Aude Murail (2017 +)
  19. Sauveur & fils (Saison 1) : Marie-Aude Murail (2017 +)
  20. Bande de zazous : Guillaume Nail (2017 + avec Bastien)
  21. Qui veut la peau de Barack et Angela? : Guillaume Nail (2017 avec Bastien)
  22. La femme noire qui refusa de se soumettre -Rosa Parks : Eric Simard (2012)
  23. Je suis un homme -Martin Luther King : Eric Simard (2012)
  24. Mauv@ise connexion : Jo Witek (2017)

Ma PAL : qu’est-ce que je vais lire?

Ma PAL, c’est ma Pile à Lire, c’est à dire les livres qui sont chez moi et que je veux/dois lire!

Je compte les livres qui m’appartiennent (cadeaux ou achats), ceux que mes amis me prêtent et les SP (Services Presse) 
Je ne compte pas les emprunts à la médiathèque ou au CDI car je ne me sens pas obligée de les lire et je ne compte pas non plus les livres audio et les livres numériques car ils sont « immatériels » 😉

 

1er janvier 2014 = 62/ 1er janvier 2015 = 43 / 1er janvier 2016 = 42/

Actuellement = 42

PAL Historique : les livres arrivés chez moi avant 2011, en 2011 et en 2012… 1

PAL 2015 :  les livres arrivés chez moi en 2015  : 3

PAL 2016 :   les livres arrivés chez moi en 2016 : 9

 PAL 2017  :  les livres arrivés chez moi en 2017 : 23

PAL 2018 : les livres arrivés chez moi en 2018 : 6

  1. Atkinson Kate : Life after life PAL 2015
  2. Les Culottées : Pénélope Bagieu (offert par Fanfan et Steph à Noël) PAL 2017
  3. Barbanègre Raphaëlle : Les saisons de Montréal (Envoyé par La Pastèque en janvier) PAL 2018
  4. Beaulieu Baptiste : La ballade de l’enfant gris (trouvé dans la cabine à livre en juin) PAL 2017
  5. Butler Nickolas : Retour à Little Wing (repéré chez Laure) (offert par Anne B) PAL 2016
  6. Bryson Bill : A walk in the woods (acheté à Londres Mars, repéré chez les Bibliomaniacs) PAL 2017
  7. Cannon Joanna : The trouble with goats and sheep (Acheté à Londres mars) PAL 2017
  8. Christie Agatha : Une autobiographie PAL Historique
  9. De Rosnay Tatiana : A l’encre Russe (offert par Mum à Noël)  PAL 2015
  10. Denné Sylvère et Sophie Ladame : Bleu Amer (acheté en janvier) PAL 2018
  11. Sophie Doudet : Un ado nommé Rimbaud (gagné chez Sophie Hérisson) PAL 2017
  12. Diane Ducret : L’homme idéal existe. Il est québécois. (Offert par L’Homme à Noël) PAL 2017
  13. Kit de Waal : My name is Leon (acheté à Jersey en octobre) PAL 2017
  14. Didier Daeninckx : « Meurtre pour mémoire » (acheté en novembre pour l’offrir à L’Homme à Noël) PAL 2017
  15. Didier Daeninckx : « Caché dans la maison des fous » (acheté en novembre) PAL 2017
  16. Dugain Marc : Avenue des géants (offert par Elise) PAL 2016
  17. Ernaux Annie : les années (offert par Aifelle) PAL 2016
  18. Fellowes Julian : Past imperfect (Passé imparfait) (Prêté par Mum) PAL 2016
  19. Franzen Jonathan : Purity (Gagné chez Blandine) PAL 2016
  20. Gardner Lisa : Preuves d’amour (Love you more) PAL 2015
  21. Golding William : Lord of the flies (acheté à Londres Mars, repéré chez les Bibliomaniacs) PAL 2017
  22. Goldstyn Jacques : Azadah (Envoyé par La Pastèque en janvier) PAL 2018
  23. Grimaldi Virginie : Tu comprendras quand tu seras plus grande (trouvé dans la cabine à livre en juin) PAL 2017
  24. A painted house : John Grisham (prêté par Catherine) PAL 2017
  25. Kureishi Hanif : Intimité (Offert par Alex en janvier) PAL 2018
  26. Laferrière Dany : Le Cri des oiseaux fous  (acheté à Etonnants Voyageurs) PAL 2017 (Québec)
  27. Erwan Larher : Le livre que je ne voulais pas écrire PAL 2018
  28. Mathis Ayana : Les douze tribus d’Hattie PAL 2017 
  29. Modiano Patrick : Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier (trouvé dans la cabine à livre en juin) PAL 2017
  30. Toni Morrison : Tar Baby (prêté par une collègue) PAL 2017
  31. Morton Kate : The forgotten garden PAL 2016
  32. Sarah Moss : The tidal zone (acheté à Jersey en octobre) PAL 2017
  33. Dear Ijeawele, or a feminist manifesto in fifteen suggestions : Chimamanda Ngozi Adichie  (Acheté à NY) PAL 2017
  34. North Anna : The Life and Death of Sophie Stark PAL 2016
  35. O’Farrel Maggie : After you’d gone  (prêté par Mum) PAL 2016
  36. O’Farrel Maggie : This must be the place (acheté à Londres mars)  PAL 2017
  37. Ricard – Morvan – Gautier : Guerres civiles Première partie PAL 2017
  38. Ricard – Morvan – Gautier : Guerres civiles Deuxième partie PAL 2017
  39. Van Cauwelaert Didier : Le journal intime d’un arbre (offert par Steph à Noël) PAL 2018
  40. La balade nationale (les origines) : Sylvain Venayre et Etienne Davodeau (offert à L’Homme pour Noël) PAL 2017
  41. Another Brooklyn : Jacqueline Woodson  (Acheté à NY) PAL 2017
  42. Zusak Markus : le voleur de livre (offert par Anne B)  PAL 2016

 

Ma PAL audio (je ne la « compte » pas officiellement 😉 ) :

  1. Le libraire : Gérard Bessette (Québec)
  2. HHhH : Laurent Binet
  3. C’était au temps des mammouths laineux  : Serge Bouchard (Québec)
  4. Intimidation : Harlan Coben
  5. La fille d’avant : JP Delaney
  6. Le fleuve : Sylvie Drapeau (Québec)
  7. Le charme discret de l’intestin : Giulia Enders
  8. La déesse des petites victoires : Yannick Grannec
  9. Au fond de l’eau : Paula Hawkins
  10. Dieu n’habite pas La Havane : Yasmina Kahdra
  11. La faiseuse d’ange : Camilla Lackberg
  12. Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo : Dany Laferrière
  13. Le premier miracle : Gilles Legardinier
  14. Les bottes suédoises : Henning Mankell
  15. Anne, la maison aux pignons verts : Lucy Maud Montgomery
  16.  L’amour et les forêts de Eric Reinhardt
  17. Un peu plus loin sur la droite : Fred Vargas
  18. Quand sort la recluse : Fred Vargas
  19. Une vie : Simone Veil
  20. La maison des hautes falaises : Karen Viggers
  21. La curée : Emile Zola
  22. Nana : Emile Zola

Ma PAL numérique (je ne la « compte » pas officiellement 😉 ) :

  1. Laver les ombres : Jeanne Benameur
  2. Mourir sur Seine :  Bussi Michel
  3. La tresse : Laetitia Colombani
  4. Les Loyautés : Delphine de Vigan
  5. Papillon de nuit : Ellory R.J.
  6. Les années cerises : Claudie Gallay
  7. Les morsures de l’ombre :  Karine Giebel
  8. Patients : Grand corps malade
  9. Les mères : Samantha Hayes
  10. Les fantômes du vieux pays : Nathan Hill
  11. Le Fil des souvenirs : Victoria Hislop
  12.  Je suis un écrivain japonais – Dany Laferriere (Québec)
  13. La Parole perdue : Frédéric Lenoir et Violette Cabesos
  14. Juste quelqu’un de bien : Angela Morelli
  15. Ça a commencé comme ça : Angela Morelli
  16. Simple : Marie-Aude Murail
  17. My Sister, My Love : Joyce Carol Oates
  18. Journal d’un corps : Daniel Pennac
  19. Bon rétablissement : Marie-Sabine Roger
  20. Immortelle randonnée : Jean-Christophe Rufin
  21. Chanson douce : Leila Slimani
  22. L’atelier des miracles : Valérie Tong Cuong
  23. La délivrance : Jennifer Tremblay (Québec)
  24. La Ferme du bout du monde : Sarah Vaughan
  25. L’If et la rose : Mary Westmacott  (Agatha Christie)

« Mes » Agatha Christie

christie01

 Je suis une grande fan d’Agatha Christie, depuis l’adolescence.

Il y a des années, j’ai commencé à collectionner les Agatha Christie de la collection « Le Club des Masques » (ceux avec une image devant et les quatrièmes de couverture de couleurs différentes).  ACh(Comme celui-là) Je me promenais partout avec ma liste de titres au cas où je croiserai un bouquiniste! J’ai toujours gardé ma collection (qui se monte maintenant à 74 titres) malgré les déménagements…

Je ne me souviens pas forcément de ceux que j’ai lu ou pas car j’ai lu énormément d’Agatha Christie quand j’étais jeune ado. Je vais les choisir au hasard mais je vais commencer par « Christmas pudding » et « Le Noël d’Hercule Poirot » que je compte lire autour de Noël.

Si vous ne connaissez pas Agatha Christie, je vous recommande fortement « ABC contre Poirot », « Le Crime de l’Orient Express », « Dix petits nègres », « Le Meurtre de Roger Ackroyd » (surtout ne lisez rien sur ce roman avant de le lire pour ne pas gacher votre plaisir!), et « Mort sur le Nil » qui sont à mon avis des incontournables!

ABC contre Poirot

L’Affaire Prothero

A l’hôtel Bertham

Allo Hercule Poirot

5 Associés contre le crime

Un Cadavre dans la bibliothèque

Carte sur table

Le Chat et les pigeons

Le Cheval pâle

10 Christmas pudding

Cinq heures vingt cinq

Le Club du mardi continue

Le Couteau sur la nuque

Le Crime du golf

15 Le Crime de l’Orient Express

Le Crime est notre affaire

Destination inconnue

Dix petits nègres

Drame en trois actes

20 Les Écuries d’Augias

 Les Enquêtes d’Hercule Poirot

La Fête du potiron

Le Flux et le reflux

L’Heure zéro

25 L’Homme au complet marron

 Les Indiscrétions d’Hercule Poirot

Je ne suis pas coupable

Jeux de glace

La Maison biscornue

30 La Maison du péril

Le Major parlait trop

 Une Mémoire d’éléphant

Meurtre au champagne

Le Meurtre de Roger Ackroyd

35 Meurtre en Mésopotamie

Un Meurtre est-il facile

 Un Meurtre sera commis le …

Le Miroir du mort

Le Miroir se brisa

 40 Miss Marple au club du mardi

Mon petit doigt m’a dit

La Mort dans les nuages

La Mort n’est pas une fin

Mort sur le Nil

45 Mr Brown

Mr Parker Pyne professeur de bonheur

 Mr Quinn est en voyage

Mrs Mac Ginty est morte

Le Mystère de Listerdale

 50 La Mystérieuse affaire de Styles / The Mysterious Affair at Styles

Le Mystérieux Mr Quinn

 Némesis

N ou M

Le Noël d’Hercule Poirot

55 Le Nuit qui ne finit pas

Les Pendules

 Pension Vanilos

La Plume empoisonnée

Une Poignée de seigle

60 Poirot joue le jeu / Dead man’s folly

Pourquoi pas Evans?

 Les Quatre

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

65  Le Secret des Chimneys

Les Sept cadrans

Témoin à charge

Témoin indésirable

Témoin muet

 70 Le Train bleu

Le Train de seize heures cinquante

 Les travaux d’Hercule

La Troisième fille

Un deux trois

75  Les Vacances d’Hercule Poirot

Le Vallon

+ en anglais

Curtain: Poirot’s Last Case