Je vous écris dans le noir : Jean-Luc Seigle

Pauline Dubuisson a tué son ex-fiancé quand elle avait 21 ans, elle a été condamnée. Son père s’est suicidé suite à ce meurtre et elle n’a qu’une envie : mourir. Quand elle sort de prison et qu’elle va voir le film La Vérité de Clouzot qui raconte sa vie, avec Brigitte Bardot dans son rôle, cela la déprime complètement car cela n’est pas sa vérité… Elle part vivre au Maroc en changeant d’identité pour ne plus être associée à son histoire et à 30 ans, elle tombe amoureuse de Jean qui la demande en mariage…

Elle va alors écrire son histoire, sa vérité, pour pouvoir se confier à Jean, pour qu’il sache ce qui est réellement arrivé dans sa vie. Et elle va commencer par son enfance pendant la 2e guerre mondiale durant laquelle elle a perdu deux frères. Elle devient une jeune fille qui grandit trop vite et qui se plonge dans la promiscuité avec les hommes. Voulant devenir médecin, elle sera un temps infirmière dans un hôpital allemand ce qui aura des conséquences dramatiques à la fin de la guerre avec les « résistants de la dernière heure » qui vont la tondre et bien pire encore.

Une fois étudiante en médecine, elle tombe amoureuse de Félix un autre étudiant, mais quand il la rejette à cause de son passé, elle veut se tuer et c’est finalement lui qui meurt…

Pendant son procès, elle donne l’image d’une femme insensible et encore une fois son passé joue en sa défaveur. Elle est incomprise… Et jusqu’à la fin, même quand elle essaie de reconstruire une vie malgré ses drames et ses envies de disparaitre, elle connaitra le malheur… Comme des chaînes impossible à briser.

Ce roman qui apporte un angle très humain à une histoire vraie vraiment noire. Son procès est un peu le procès des femmes qui ne rentrent pas dans le moule de la bienpensance de l’époque. C’est une histoire très touchante.

avec Manika
Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est ACtC-3dBXsLHaHeK5UgpzCytuJwPYUh1Q1M2ywwO3JrDZ5sFPGe-CiTbIq1NX2Ag3TruBevZ7-r30WQESv-e6cBP9Jfp3KXOubzQ07ZPdxyBVxigTWM4MxmwwiVraonfu67MBnrRf2k-xAjzg9PnyqRmZYEA=w500-h349-no
Roman 2016

Où va le blog cette semaine?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est newsletter-oc3b9-vous-emc3a8ne-le-blog-cette-semaine.jpg

Où va le blog cette semaine?

Je suis très fatiguée, je me suis couchée trop tard tous les soirs et je n’ai pas beaucoup lu… J’espère recharger les batteries ce long weekend! Quant au blog, j’ai pas mal de billets en retard, là encore j’espère profiter du weekend pour avancer 😉

Quel est le programme cette semaine?

Aujourd’hui dimanche 5 juin, il y a le rappel J-1 pour la photo du 6/6 à 6h06 et/ou 18h06.

Lundi 6 juin, il y aura le rappel Jour J pour la photo du 6/6. Ce sera aussi mon dernier avis sur un livre du prix Audiolib avec « Les gardiens du phare ». Et le soir, si tout va bien vous verrez ma ou mes photos du 6/6.

Mardi 7 juin, je vous livrerai mon classement pour le prix Audiolib et je vous raconterai la visite des studio d’enregistrement et donc les coulisses des livres audio!

Mercredi 8 juin, vous retrouverez le rendez-vous mensuel « Les 5 sens d’Enna » ainsi qu’une recette de kedgeree (la recette a été cuisinée mais le billet n’est pas tapé!) et vous m’aiderez avec le tirage au sort du Book Jar.

Jeudi 9 juin, il y aura un billet avec quelques séries télé anglaises (Billet non tapé!).

Vendredi 10 juin, je vous donnerai mon avis sur « Sang trouble »(Billet non tapé alors que le livre a été lu début avril!).

Samedi 11 juin, ce sera le tirage au sort du Book Jar.

Et enfin, dimanche 12 juin, je vous parlerai de « La bibliothèque de minuit » (Billet non tapé!).

En ce moment, avec les yeux, je lis « Le dimanche des mères » de Graham Swift (j’ai abandonné « Marking time » (« A rude épreuve ») Elizabeth Jane Howard qui ne me passionnaist pas) et avec les oreilles je lis « La famille Martin » de David Foenkinos (lu par Louis Arène).

Ma prochaine lecture sera la BD « Heartstopper » de Alice Oseman et ma prochaine lecture audio sera « Les roses fauves » de Carole Martinez (Lu par Françoise Gillard).

Je vous souhaite une bonne semaine et de belles lectures à tous! A bientôt!

Bilan de mes lectures de mai 2022

En mai, j’ai lu :

Les gardiens du phare
Les femmes du North End
Cinq petits cochons
Tout peut s’oublier
Simple
La ferme des animaux
Le chagrin des vivants
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3eI_VJ2wLqtuQn40iLKtk5hrO-f5Xo1iC85VxRF9dbJs_QVvOZP9CjUBzWdMKYhK0oKqdhZqQyVTnK2KQ4tDlh0McEe4tMBIDqEO5_3SxGqdO8ld4VTwv8ZlQgleuRYyocl1YrlunW4Q-yEhX5EmydY=w95-h100-noLa bibliothèque de minuit
Ils étaient dix (BD)

J’ai abandonné :

Deceit : Clare Francil

Le roman mettait trop de temps à démarrer et je n’avais jamais vraiment envie de le reprendre…

*

9 lectures : 2 BD, 0 album jeunesse, 1 roman jeunesse, 6 romans, 0 document, 0 recueil de nouvelles/poésie/théâtre, 0 nouvelle (dont 3 livres audio, 1 coup de coeur, 1 livre en anglais, 5 livres de ma PAL (je compte les abandons de ma PAL car ils l’ont quand même quittée!) (et de ma PAL Agatha Christie = –60), sur liseuse, 1 abandon

Ma fille, mon enfant : David Ratte

L’idée de départ n’était pas mauvaise : une mère qui se révèle raciste et bornée quand Chloé, sa fille lycéenne, tombe amoureuse d’un jeune d’origine arabe. Elle fait tout pour rejeter le jeune Abdelaziz malgré toutes ses qualités et ce que ressent sa fille. Le père se retrouve entre les deux femmes : lui est tolérant et apprécie Abdelaziz et a de plus en plus de mal à supporter l’attitude de sa femme.

Et puis, il arrive un drame et je suis un peu obligée de spoiler car c’est cela qui ne m’a du tout plu dans cette BD : le jeune homme meurt dans un accident de voiture et Chloé vit évidemment cette nouvelle extrêmement mal. Elle en veut terriblement à sa mère de ne pas avoir accepté le garçon qu’elle aimait. La mère, se rendant compte qu’elle a perdu sa fille, va tout faire pour renouer le lien…

Et c’est là que je n’aime pas du tout cette BD car au fond, cela ne fait pas d’elle une femme plus ouverte qui a appris de ses erreurs et qui accepte les choix de sa fille mais qui plutôt veut retrouver sa fille sans avoir à changer puisque la raison de leur opposition a tout simplement disparu… L’autre aspect qui m’a irrité c’est le père qui semble à la fois découvrir du jour au lendemain le racisme et l’intolérance de sa femme mais qui en plus ne la remet pas plus en question que cela.

Je pense que le message de tolérance aux jeunes lecteurs auraient été plus fort si Abdelaziz n’était pas mort et si la mère avait réellement dû accepter les choix de sa fille… Et peut-être aussi si le père avait quitté la mère face à tant de racisme.

C’est donc pour moi une déception d’autant que je suis pas non plus fan des dessins.

Bastien n’a pas été emballé non plus : « Bof… Le personnage de la mère est vraiment exaspérant tant elle est raciste, et la fin assez… pas finie.« 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3eKsVyBP7Sdx9lJCOWCItkWkRPySIPoY2Q57qnLBiwu_Sqmqy_np2yd4eXniRwnWcvxO769pyTQeKdLF6PL1l5uUQLKL8NjlnWowxdS_YVgg22VoUgfC2fOBloVWj5MWmkviyeqyWejtczX-3Rr-jNW=w468-h540-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cfNF8C82b6oKDp1wigvGpmVkZ8iUZ-aeoqoPnSaThK878eKM7m0GBsGgak9_bTQQcW05MTJ7stFYKElUbtm_jiHVBBxv8YjzGlHx_6Y01-4b8KhD5Y3seeu4_XZ9AyCs9pfZerYF_8g7v-6keYJFg8=w959-h629-no

Où va le blog cette semaine?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est newsletter-oc3b9-vous-emc3a8ne-le-blog-cette-semaine.jpg

Où va le blog cette semaine?

Semaine de reprise du boulot et météo frisquette : c’est sûr les vacances sont finies et je suis fatiguée car je me suis couchée trop tard mais je reprends le rythme! Et j’arrive à lire mais j’ai encore du retard dans les billets à taper!

Quel est le programme cette semaine?

Aujourd’hui, dimanche 1er mai, vous trouverez le bilan de mes lectures d’avril

Lundi 2 mai, ce sera le rendez-vous « Oyez! Oyez! » avec les petites news bloguesques.

Mercredi 4 mai, vous trouverez mon avis sur la BD « Nellie Bly, Première journaliste d’investigation » pour le rendez-vous de la BD du mercredi et pour le mois italien.

Il y aura aussi le rappel J-1 pour la photo du 5/5 à 5h05 et/ou 17h05 !

Jeudi 5 mai, il y aura le rappel pour la photo du 5/5 à 17h05.

Vendredi 6 mai, en fin de journée je vous montrerai ce que je faisais le 5/5.

Et je vous parlerai d’une autre BD pour le mois italien : « La terre des fils ».

Et enfin, dimanche 8 mai, ce sera le rendez-vous « Les 5 sens d’Enna » et il y aura aussi une recette de penne à l’arrabiata (pour le mois italien).

En ce moment, avec les yeux, je lis « Les femmes de North End » de Katherena Vermette et avec les oreilles, je vais commencer par rattraper mon retard des émissions des Bibliomaniacs et après j’audiolirai « Les gardiens du Phare » d’Emma Stonex (lu par Guillaume Orsat et Christine Braconnier).

Ma prochaine lecture sera « Tout peut s’oublier » de Olivier Adam et ma prochaine lecture audio sera « Passé imparfait » de Julian Fellowes (Lu par Philippe Résimont) pour le mois anglais en juin.

Je vous souhaite une bonne semaine et de belles lectures à tous! A bientôt!

Les cinq sens d’Enna

Pour les 13 ans du blog, je reprends le rendez-vous de 2013 qui fait un clin d’oeil au chiffre d’anniversaire 😉

Pour ce rendez-vous, j’évoquerai les 5 sens qui m’auront marqué pendant le mois. L’ouïe, avec de la musique, des voix, des sons, des choses que j’ai entendues, la vue avec tous les livres que j’ai lus pendant la période et peut-être une image, une vidéo ou une série, l’odorat avec une odeur ou un parfum, le toucher avec un objet ou des sensations physiques et le goût avec un aliment ou une recette.

En tout cas, si vous aussi vous souhaitez évoquer vos 5 sens, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ou chez vous!

  • L’ouïe : Plein de chanson des années 1980-1990 car pour le voyage en Italie, ma collègue organisatrice nous a demandé de proposer des chansons de notre jeunesse pour un quizz avec les élèves!

L’orchestre de l’Harmonie du Cap Lihou : un orchestre amateur mais très pro qui nous permis d’écouter de la musique classique de grande qualité!

  • La vue :

Voici les livres qui sont passés sous mes yeux (ou mes oreilles) depuis le 8 du mois dernier (même les abandons) :

Au théâtre, je suis allée voir « La folle idée » du Théâtre du Crescite, une excellente pièce, très bien joué et très percutante sur le monde de l’enseignement. Des profs, qui en pleine réforme et en pleine grève longue se confrontent les uns aux autres, à leurs idées, à leur mal-être. C’est à la fois drôle par moment et déprimant car ça sonne tellement juste et c’est vraiment réaliste. J’ai beaucoup aimé et je vous le conseille que vous soyez profs ou non!

J’ai aussi revu « Les oiseaux Blues » de la compagnie Ecoute comme il pleut avec les élèves de 3e qui travaillent avec moi sur les droits des Noirs aux Etats-Unis et ce spectacle musical est très bien pour le sujet.

Au cinéma, j’ai vu le film « Mort sur le Nil » et je suis très déçue. J’ai trouvé les images assez moches, beaucoup de gros plans, acteurs qui sur-jouent et Kenneth Branagh, qui avait déjà fait le crime de l’Orient Express, veut absolument psychanalyser Hercule Poirot et franchement c’est pas la peine (et encore une fois, il fait courir Hercule Poirot… vraiment… courir!!!). Bref, je ne recommande pas ! Essayez plutôt de trouver la version de 1978 avec David Suchet!

Je suis retournée voir « West Side Story » avec des élèves (pour faire le lien avec Roméo et Juliet qu’on a étudié en classe.

A la télé, j’ai vu « Joker » : quel jeu d’acteur pour Joaquin Phoenix!

Sur Netflix, j’ai regardé une série style sitcom « Superstore » (c’est sans prétention, une comédie qui ne demande pas de réfléchir)

Voir les visages de mes élèves sans masques (dont certains que je ne connaissais pas du tout!)

Et Rome et Pompéi (je vous en parlerai en mai pour le mois Italien!)

  • L’odorat : Celui que je N’ai PAS perdu avec le Covid 😉
  • Le goût :

Et, je vous propose une recette de bricks à l’oeuf, au thon et aux épinards

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLUrDYvEzQ-uyEsFaH9X1rM50SR00IclyqjQKeV_uZf22NC5hFtDp60-VLYAc8uIpIZQlm98HzNM9JPnr5DMi8HaCKePkobj3DEFW66WWLUjJ4UehpBBsPOUiulRLf0ZyCEMezT1AVjzkLiEqx71xnp36w=s841-no

Et puis les pâtes et les pizza italiennes bien sûr!

  • Le toucher : Entre un traitement pour l’asthme, un confinement, plusieurs opérations qui m’ont obligée à être alitée ou sédentaire, j’ai pris environ 17kg en 3 ans… Je ne le vivais pas trop mal sauf que je ne me reconnaissais pas dans le miroir… Début novembre, j’ai changé mon alimentation en étant accompagnée par une diététicienne et une sophrologue, début décembre j’ai commencé le sport en salle et j’ai recommencé à courir et début mars j’ai changé mon traitement pour l’asthme pour quelque chose qui ne me cause pas de sensation de faim permanente… Aujourd’hui, j’ai perdu 6 kg. C’est peu par rapport au total et ça me ramène uniquement au poids d’avant les opérations de l’an dernier (et je suis toujours aussi rouge quand je sors du cours de cardio !) mais c’est très motivant pour moi et si j’en parle aujourd’hui c’est parce que ça ne se voit pas encore et je ne veux pas baisser les bras quand je pense à ce qu’il me reste!

Saleté de Covid qui m’a bien mise KO!

Enfin, le « Book Jar » :

Aidez moi à choisir le prochain livre issu de ma PAL que je vais lire. Ce mois-ci je vous demande de me donner un chiffre 1 et 30 pour me permettre de lire un livre issu de ma PAL de plus de 6 mois dans les commentaires ou sur la page FB du blog!

Où va le blog cette semaine?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est newsletter-oc3b9-vous-emc3a8ne-le-blog-cette-semaine.jpg

Où va le blog cette semaine?

Je viens juste de rentrer de mon voyage scolaire en Italie, magnifique mais épuisant et je repars lundi pour une semaine de vacances en famille. Je n’ai presque pas lu pendant le séjour, malgré les heures de bus, alors je n’en suis même pas à la moitié de mon pavé et je n’ai pas beaucoup de billets d’avance pour le mois d’avril alors je ne veux pas me stresser et je vais remettre le blog en pause pendant ma semaine de vacances.

Quel est le programme cette semaine?

Aujourd’hui, samedi 9 avril, je viens de mettre en ligne ma photo du 4/4 à 16h04.

Demain, dimanche 10 avril, vous trouverez en décalage de deux jours le rendez-vous « Les cinq sens d’Enna » et une recette de bricks à l’œuf, au thon et aux épinards. Vous pourrez aussi m’aider avec le tirage au sort du Book Jar.

Je reviendrai de ma pause le samedi 16 avril avec mon avis sur « Les enfants d’une autre » (« Other people’s children ») de Joanna Trollope.

Je vous laisse aussi un peu de temps pour m’envoyer vos photos du 4/4 à 4h04 et/ou 16h04 (dernier délais le vendredi 15 avril) car je mettrai la mosaïque en ligne dimanche 17 avril. Je décale aussi le tirage au sort du Book Jar ce jour là!

En ce moment, avec les yeux, je lis « Troubled Blood » de Robert Galbraith et avec les oreilles, je lis « La Maison des voix » de Donato Carrisi (Lu par Sylvain Agaësse)

Mes prochaines lectures seront la BD « Simon et Louise » de Max de Radiguès et « Feel Good » de Thomas Günzig tous les deux pour le mois Belge ce mois-ci et ma prochaine lecture audio sera « La danse de l’eau » de To-Nehisi Coates (Lu par Alex Fondja) pour le prix Audiolib.

Je vous souhaite une bonne semaine et de belles lectures à tous! A bientôt!

Les oubliés (The guardians) : John Grisham

Cullen Post est un avocat qui après avoir fait un burn-out dans une grande firme est devenu pasteur puis est revenu à la loi mais dans une association qui s’occupe de reprendre les affaires d’erreurs judicaires et qui sauvent parfois des prisonniers qui sont enfermés à tort dans le couloir de la mort ou en prison à perpétuité.

« Guardian Ministries » (je l’ai lu en anglais mais en français c’est « les Anges Guardiens » il me semble) est donc cette petite association de trois associés, qui avec très peu de moyens mais beaucoup de motivation et d’abnégation et l’aide d’un ancien prisonnier sauvé qui leur fait office de détective privé, font tout ce qui est en leur pouvoir pour sortir ces personnes de l’enfer des procès bâclés et injustes.

L’affaire qui nous intéressera le plus sera celle de Quincy Miller en prison à vie depuis 22 ans depuis qu’il a été condamné pour avoir tué Keith Russo, son ancien avocat, à Seabrook en Floride.

En mettant le nez dans les archives, Post découvre que toute l’accusation repose sur des preuves fallacieuses, des expertises bidons et des témoignages achetés ou biaisés.

Il va tout faire pour rectifier les choses sans forcément à chercher le vrai coupable, son but étant juste de faire libérer son client injustement emprisonné… Mais le fait qu’il mette son nez dans le passé réveille certaines choses et le véritable coupable ne semble pas vouloir laisser la liberté à Quincy et cette affaire revient avec violence dans le présent…

A l’époque du crime, c’était tellement plus « simple » de faire condamner un homme noir plutôt que de creuser du côté des activités de la victime et même de la police… Il était le coupable idéal, surtout dans un état où le racisme n’est pas inhabituel…

J’ai aimé ce roman, même si j’ai trouvé qu’il démarrait un peu lentement (sans doute pour présenter l’association, mais on aurait pu en arriver plus vite sur le sujet principal du roman.)

J’ai trouvé très intéressant de lire ce roman à peu près au même moment où j’ai vu le documentaire « Le 13e » qui parle de la justice pour les Noirs aux Etats-Unis (et ce nest pas un hasard si les deux billets se suivent!)

John Grisham est un auteur que j’aime beaucoup quand il parle de thèmes sociaux forts sous couvert d’enquêtes ou de romans judiciaires : L’ombre de Gray Mountain, La confession, L’allée du sycomore et La Sentence (les trois derniers entrant dans l’African American History Month challenge)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fhpD91oVu8DxcNteNlndYaeakSrcL6hOqDvO7E0giRHJkfA--gJGZ7lvg-LCqi-lO-zlFlwBijcrql3K9L1RZZ6Inc4sMiAaw8mpHpK-hNF8NT5dnGU120FqhaCXUfZV4UDRFCo21XBiD-mBPI9qc2mw=w223-h226-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3e1EgtkIAKa7-53jjHJIU6-sFYmWH8ml6PG8EGz5wm7Omixny1idKPLH0ZeUC_MoOoe2I4pJ709Rf7yMQzzs3Yi1lzyKQ1d3t5ekX3waobymwfp3EhhxZxnF6dUecK1aZ3QMHyNJ2YJO3GKwGaU_vss=w550-h363-no
par mon amie Mrs B
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3cKnU9Tv_EAlys2i5Ezyw3g8cTEp1eUkZzIK9eGl68jcg4Aj9TlHeS8A93qDollTTO7Ioi1cbcQ585K4TQTvtIB0YpyWcYzCWu0jGTw_jaewqLCr3YtkDtF3luWLHH9fGFQOAt_Zm9KKTIdBspqjoN6=w960-h480-no

Tirage au sort du Book Jar

Vous avez été 8 à avoir répondu à l’appel pour m’aider à piocher une prochaine lecture issue de ma PAL de plus de 6 mois en me donnant un chiffre entre 1 et 26 dans les commentaires, sur la page Facebook du blog ou sur la page Instagram. Merci à tous de votre participation!

J’ai noté tous ces chiffres et les titres correspondants et j’ai fait le tirage avec Bastien :

C’est donc le numéro 16 : « Et que le vaste monde poursuive sa course folle » de Colum McCann qui est dans ma PAL depuis que je l’ai acheté à la ressourcerie en juin 2021 et qui a été proposé par William (merci d’avoir participé!)!

Je vais essayer de le lire pour le 12 mars!  Si vous voulez le lire avec moi, n’hésitez pas!

Qui touche à mon corps je le tue : Valentine Goby

Résumé de l’éditeur : «Marie G., faiseuse d’anges, dans sa cellule, condamnée à mort, l’une des dernières femmes guillotinées.
Lucie L., femme avortée, dans l’obscurité de sa chambre.
Henri D., exécuteur des hautes œuvres, dans l’attente du jour qui se lève.
De l’aube à l’aube, trois corps en lutte pour la lumière, à la frontière de la vie et de la mort.»

*

Trois histoires, trois personnages mais un point commun : l’avortement à l’époque où c’était un crime. Il y a la femme qui est condamnée pour avoir pratiqué des avortements : la « faiseuse d’anges », une jeune femme qui subit elle-même un avortement et le bourreau qui va exécuter la criminelle.

On va les suivre pendant les quelques heures qui précèdent la sentence, on va découvrir leurs vies, leurs passés et comment ils vivent les instants pesants qu’ils sont en train de traverser.

De Valentine Goby, j’ai lu et eu des coups de coeur pour « Kinderzimmer« , « Un paquebot dans les arbres » et « Baumes« ! Et j’ai aussi eu l’occasion de rencontrer l’autrice et j’avais beaucoup aimé l’écouter parler. Ce livre m’avait été conseillé par mon amie Hélène et offert par mon amie Mrs B mais si je l’ai apprécié, je n’ai pas eu le coup de coeur que j’attendais. Pas au niveau du style, car la plume est toujours belle mais plus par rapport à la construction car j’ai trouvé que cela manquait un peu de cohésion, j’avais l’impression de lire des histoires complétement séparées et cela m’a gênée. J’ai aimé les mots mais je me suis un peu ennuyée malheureusement.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3dt7ts_qwfyHuTXDm11pEPN6SIhLyjuk3V8cA_4yJDCVYz5ZDEOQt4VajBcPIxGgIEA5ycwVrxm1XNFvaHJwHkCa2PkQMxAOGbEsHIp6usEdT_m4r2BKLI4hg4qPaft00c6VKLoGhSn0D5kjVaD3rMnkw=w519-h778-no

Lu en 2021

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d1ILLcqq1o-38JohpViw9acXwJKX4bLeKue-nko_9o4TuVRTxIUyx1pXLxsTgHhwwpsmXoF9bRz0Ee9Ve1mZLWUFbdrJO4r2DxZ1nv8JxBpZaYSlQRVp5ORp_gQQ5SzJNPL3DaEvVLqhat_iB3OYg8=w425-h282-no
mon amie Mrs B : Merci!
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie « verbe »