Où va le blog cette semaine?

Où va le blog cette semaine?

Semaine incertaine (confinement ou pas?), assez chargée de boulot et où j’ai fini par abandonner Toni Morrison (je penser qu’elle et moi ne sommes pas vraiment en phase en ce moment!). J’ai très peu lu mais j’avance sur mes billets en retard sur le blog!

Quel est le programme cette semaine?

Hier, je vous annonçais que j’étais à nouveau jurée du Prix Audiolib, je suis très contente!

Aujourd’hui, dimanche 31 janvier, vous pouvez lire mon billet de présentation de l’African American History Month challenge et mes lectures.

Lundi 1er février, il y aura le bilan de mes lectures de janvier. Et vous aurez le rappel J-1 pour la photo du 2/2 à 2h02 et/ou 14h02.

Mardi 2 février, il y aura le billet mensuel « Oyez! Oyez! » et aussi le rappel J-1 pour la photo du 2/2 à 2h02 et/ou 14h02.

Il y aura aussi deux billets pour la thématique « Biographie » de #aahmchallengeennalit : « Les grandes vies Maya Angelou » et « Mohamed Ali Champion du monde »

Jeudi 4 février, je vous parlerai de deux livres audio : pour la thématique « Un livre audio » et / ou « Autour de la ségrégation » de #aahmchallengeennalit : « Nickel boy » et « La sentence ».

Et enfin, samedi 6 févrierr, je vous donnerai mon avis sur le roman jeunesse pour la thématique Un livre pour la jeunesse » de #aahmchallengeennalit : « Marche à l’étoile ».

En ce moment, avec les yeux, je lis « Friday black » de Nana Kwame Adjei-Brenyah (pour l’African American History Month challenge) et avec les oreilles, je poursuis l’audiolecture de « Là où elle repose » de Kimberly McCreight » (lu par Martine Lucciani). Ma prochaine lecture papier sera « Blue Pearl » de Paula Jacques et je n’ai pas encore choisi ma prochaine lecture avec les oreilles.

Je vous souhaite un bon dimanche et une bonne semaine (la meilleure possible en tout cas!) et belles lectures à tous! A bientôt!

African American History Month Challenge 2021 : ça commence demain!

Pour tout savoir sur le challenge, cliquez sur le logo

Je rappelle juste que vous pouvez trouver des idées qui correspondent à ce mois :

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici pour des informations, des vidéos et des personnalités ou des événements et ici pour des idées de lectures sur un blog américain.

Voici des idées qui correspondent à ce mois et qui peuvent vous donner des idées :

Archives sur le sujet sur Ennalit (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2018 (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2019 (cliquez)
Des découvertes à faire chez moi et les participants à l’African American History Month Challenge 2020 (cliquez)

Des idées compilées par Kathel et d’autres blogueurs :

Conseils de lecture (16) La lutte pour les droits civiques (cliquez)

Si vous voulez des idées de personnalités Afro-Américaines à découvrir voici un lien (en anglais) :

44 personnalités noires qui ont eu un impact sur la société américaines et mondiale dans divers domaines (cliquez)

Pour échanger pendant le mois ou pendant l’année et pour trouver d’autres idées :

il y a un groupe Facebook

Sur Instagram vous pouvez préciser #aahmchallengeennalit 

Cette année je vous propose des thématiques pour certaines journées, les autres jours, vous pouvez bien évidemment parler de ces mêmes thématiques ou de tout autre choses! Vous êtes libres de les suivre ou pas, d’ailleurs, le principe de ce challenge c’est de faire des découvertes ou de faire découvrir des choses sur les Afro-Américains dans tous les domaines!

Voici mon programme -qui est uniquement indicatif : certains livres sont déjà lus d’autres ne le seront sans doute pas ce mois-ci et d’autres seront peut-être lus en plus mais je ne sais pas encore avec certitude car même en lisant en priorité ma PAL et même en ayant commencé à lire en janvier, il y a des pavés et trop d’envies de lectures!  Je vais essayer de suivre les thématiques mais cela dépendra du temps!

  • Le 2 février : « Une biographie / une personnalité Afro-Américaine » : Les grandes vies Maya Angelou (LU) /  Mohamed Ali champion du monde Jonah Winter (LU)
  • Le 4 février : « Un livre audio » et / ou « Autour de la ségrégation » : Nickel boys : Colson Whitehead (LU) / La sentence : John Grisham (LU)
  • Le 6 février : « Un livre pour la jeunesse » : Marche à l’étoile : Hélène Montardre (LU)
  • Le 8 février (ou n’importe quel dimanche du mois pour les marmitonnes de Syl!) : une recette ou quelque chose en lien avec la nourriture : Banana Bread
  • Le 10 février : « Une BD » : O’Boys tome 1, 2, 3 : Philippe Thirault et Steve Cuzor  (LU)
  • Le 12 février : « Une autrice Afro-Américaine » : pour moi, « You can’t keep a good woman down » d’Alice Walker (LU) un titre tiré au sort parmi mes romans d’elle pour une relecture.
  • Le 14 février : « Autour de l’art » (Art : peinture, photo, sculptures / Musique / Cinéma / Théâtre /  Expo / artistes afro-américains ou artistes qui représentent la vie des Afro-Américains) Hate Jazz : Gonzales et Altuna (LU) / Le rêve de Méteor Slim :  Duchazeau (LU) / « Bird » un film de Clint Eastwood.
  • Le 16 février : « Etre noir aux Etats-Unis » : Un mariage américain : Tayari Jones (LU)
  • Le 18 février : « Autour de Toni Morrison » (en l’honneur de son anniversaire) 
  • Le 20 février : « Un texte publié en 2020 ou 2021 » : Friday black : Nana Kwame Adjei-Brenyah
  • Le 22 février : « Autour des Droits Civiques aux Etats-Unis » (en l’honneur de la date de l’assassinat de Malcolm X) : Noire, La vie méconnue de Claudette Colvin » de Emilie Plateau (LU)
  • Le 24 février : « Autour de l’esclavage » : Blue Pearl de Paula Jacques 
  • Le 26 février : « Une histoire avec une (des) héroïne(s) afro-américaine(s) » : Les suprêmes : Edward Kesley Moore 
  • Le 28 février : »Autour du racisme » : « When they see us » (Série Netflix) (VU) / La mémoire est une chienne indocile : Elliot Perlman (si possible car c’est un pavé!) 

Le prix Audiolib 2021

Je viens d’apprendre une bonne nouvelle!

Pour la 9ème année consécutive, je suis membre du jury du Prix Audiolib, organisé par la maison d’édition et j’ai toujours grand plaisir à participer à ce prix!

Je suis très contente à l’idée de faire des découvertes vers lesquelles je ne seraient peut-être pas allée de moi même. Je suis aussi très contente de retrouver des copines blogueuses parmi les jurés!

Voici les titres que je vais être amenée à lire avec les oreilles entre janvier et mai :

  • J’ai déjà lu « Nickel Boys » (j’en parlerai dans quelques jours) et j’ai eu un coup de coeur pour « Là où chantent les écrevisses ».
  • J’avais noté « Betty » et « Taqawan » dans ma LAL alors je suis ravie de les découvrir!
  • Je suis contente de retrouver Isabelle Carré avec « Du côté des Indiens » car j’avais aimé « Les rêveurs » écrit et lu par elle.
  • Je suis un peu inquiète pour « Le Banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs » car si j’avais beaucoup aimé « Parle-leur de batailles, de rois et d’elephants » de Mathias Enard, je n’avais même pas réussi à lire « Boussole »…
  • Je suis vraiment curieuse de me faire ma propre opinion sur « Le Consentement » dont on a tant entendu parlé.
  • Et ça sera une découverte totale pour « Rhapsodie des oubliés« , « Le Poète » et « La Soustraction des possibles » dont je n’ai jamais entendu parler avant!

J’ai hâte de recevoir les premiers livres!

Alma (T1 : Le vent se lève) : Timothée de Fombelle

J’ai repéré ce roman jeunesse dans une des émissions des Bibliomaniacs consacrée à la littérature jeunesse (au passage, dans cette émission, j’ai repéré aussi « Enola Holmes pour Bastien et il aime beaucoup et en a déjà lu trois ou quatre tomes!) et je l’ai emprunté pour Bastien à la médiathèque mais j’ai fini par le lire avant lui!

Résumé de l’éditeur : « 1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d’Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d’un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d’un immense trésor. Dans le tourbillon de l’Atlantique, entre l’Afrique, l’Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l’un vers l’autre.« 

J’ai mis un peu de temps à entrer dans le roman mais une fois que je me suis familiarisée avec les personnages, j’ai vraiment beaucoup aimé. Il y a de l’aventure, de la découverte de deux mondes : l’Afrique, à la fois pleine de poésie et de beauté mais aussi de noirceur et l’Europe et son commerce triangulaire.

L’aventure est présente dans les deux univers. la jeune Alma va traverser des territoires africains totalement inconnus pour elle quand elle recherche son frère. Elle n’a aucune idée de ce que les hommes sont capables de faire après une vie protégée mais elle est intelligente et vive et sait se débrouiller pour survivre et mener sa quête. De son côté, Joseph un adolescent téméraire, rejoint un navire participant au commerce d’esclaves par la ruse et il lie des liens avec plusieurs personnages à bord. Il est question d’une autre quête, ou plutôt plusieurs, entourées de mystère qui ont trait à la piraterie et à l’escroquerie mais qui mèneront Joseph à rencontrer Alma.

En parallèle de ces deux personnages, on découvre aussi Amélie la fille de l’armateur du bateau, qui doit prendre des décisions pour prendre sa vie en main à un jeune âge et qui part à la recherche du bateau de son père … On se doute bien que dans le 2e tome, Amelie rejoindra d’une façon ou d’une autre Alma et Joseph et je pense que je le lirai car j’ai bien envie d’en savoir plus.

J’ai aimé l’aspect historique qui me semble bien documenté sur la traite des esclaves, que ce soit par ce qui se passait en Afrique ou en Europe. J’ai aussi aimé le côté presque fantastique ou en tout cas un peu magique qui entoure Alma et sa famille. Et puis il y a un souffle épique dans ces aventures d’un autre temps qui plaira à mon avis aux jeunes lecteurs.

Je pense que le 2e tome pourra être lu pour l’African American History Month challenge car on parle à un moment des besoins d’esclaves en Louisiane mais j’ai lu ce premier tome juste après avoir lu « Marche à l’étoile » dont je vous parlerai en février et qui parle d’un jeune esclave aux Etats-Unis qui part à la recherche de ses origines et j’y ai vu beaucoup de points communs, c’était intéressant, « Alma » m’a fait penser à une sorte de « prequel ».

Ce roman peut à mon avis aussi bien être lu par des adultes, des ados que des enfants (bons lecteurs quand même car il y a des aspects qui nécessitent quand même une bonne compréhension de l’implicite et quelques connaissances historiques je pense.) C’est très bien écrit, très agréable!

Et je précise que Bastien (11 ans) l’a lu et il a aimé aussi!

catégorie « météo » de ma ligne jeunesse

Les vieux fourneaux -Tome 6- L’oreille bouchée : Lupano et Cauuet

Mimile a invité Antoine et Pierrot à le rejoindre en Guyane. Autant Antoine est enthousiaste à l’idée de partir en voyage et s’émerveille de tout, autant Pierrot est totalement réfractaire et il passe son temps à ronchonner.

La découverte de la Guyane sera l’occasion pour les trois amis de renouer avec leurs souvenirs d’enfance quand ils jouaient aux pirates mais ça sera aussi l’occasion de mettre en lumière un sujet plus politique en abordant les dangers de l’extraction de l’or en Guyane et un côté écologique et social.

A chaque fois qu’un nouveau tome des Vieux Fourneaux sort, je l’offre à mon frère et … je le lis avant 😉 J’ai retrouvé les personnages avec plaisir comme on retrouve une bande de copains mais je dois avouer que je suis un peu moins enthousiaste et surtout l’histoire m’a moins marquée et j’ai du mal à me souvenir en détails de l’histoire seulement quelques temps après ma lecture. Je ne sais pas si c’est parce que ce tome sort un peu trop les personnages de leur univers, leur donnant un petit côté artificiel.

Mais cela ne m’empêchera pas de lire la suite!

Les vieux fourneaux -Tome1- Ceux qui restent
Les vieux fourneaux -Tome 2- Bonny and Pierrot 
Les vieux fourneaux -Tome 3- Celui qui part
Les vieux fourneaux -Tome 4- La magicienne
Les vieux fourneaux -Tome 5- Bons pour l’asile

catégorie « objet » de ma ligne BD

Sixtine -3 Le salut du pirate : Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac

Après avoir lu le tome 1 et le tome 2, j’ai retrouvé Sixtine dans ce tome 3.

Billet rapide car au moment où j’écris ce billet cela fait déjà un moment que j’ai lu cette BD et je dois admettre que je n’en garde pas beaucoup de souvenir.

Résumé de l’éditeur : « Coincée dans la pièce secrète de son père, Sixtine découvre le monde des ombres, accompagnée de ses amis, Martin et Sophie. Mais la jeune fille est surtout concentrée sur les secrets qui se dévoilent à elle… Elle comprend que les pirates lui ont caché beaucoup de choses. En colère, elle ne veut plus les voir et, petit à petit, s’isole.« 

Je me suis moins intéressée à ce tome. Je ne saurais pas trop dire pourquoi. Peut-être parce que cette fois-ci on entre plus dans un aspect plus fantastique? En tout cas je me suis moins intéressée à la vie de Sixtine. C’est un tome plus noir tant dans le thème que dans les dessins.

Je pense toutefois lire le tome 4 car je suis quand même curieuse de savoir la suite!

catégorie « prénom » pour ma ligne jeunesse

La Chambre des merveilles : Julien Sandrel (Lu par Sophie Duez)

Thelma est la mère de Louis ,12 ans, un jeune ado passionné de skate. Elle l’élève seule et est une workaholique qui a du mal à se détacher de son téléphone quand il s’agit de son travail. Le premier chapitre présente le quotidien de cette mère et ce fils avec une grande tension car dès le début on sait qu’un drame va arriver.
Louis se retrouve dans le coma et Thelma est bouleversée et décide de se consacrer à lui à 100 %. Sa propre mère qui est très différente d’elle va se rapprocher d’elle et Thelma va découvrir un carnet écrit par Louis. Dans ce carnet « des merveilles », son fils a rassemblé ses rêves et toutes les choses qu’il a envie d’accomplir avant de mourir. Thelma décide de transformer la chambre d’hôpital de Louis en « chambre des merveilles » en faisant tout ce qu’il a noté dans son carnet et en le filmant pour le transmettre et essayer de passer au travers du mur du coma.
Thelma va se transformer radicalement dans cette période, elle va changer de vie et de point de vue sur le monde, elle va faire des rencontres, apprendre à connaître son fils et se rapprocher de sa mère.

Je ne m’attendais à rien en le commençant ou plutôt je m’attendais à trouver cette lecture un peu cucul la praline et j’ai été cueillie : j’ai audiolu le premier chapitre avec l’impression d’avoir une main qui m’arrachait le cœur et j’ai failli pleurer plusieurs fois en écoutant les deux chapitres suivants… Cette lecture a bousculé mon cœur de maman car en plus Louis me faisait un peu penser à Bastien.

Après, quand certains passages auraient pu sombrer dans le mélo (ce que je déteste) il y a toujours eu des passages plus profonds ou plus émouvants qui éviter de sombrer dans le mièvre. J’ai vraiment aimé ce roman mais je pense sincèrement que la version audio a beaucoup participé à mon intérêt car la lecture par Sophie Duez était excellente. Elle a vraiment bien su jouer sur les émotions.

Une très bonne surprise!

 Chez Sylire

catégorie « aliment » de ma ligne audio

Où va le blog cette semaine?

Où va le blog cette semaine?

Cette semaine, je n’ai pas lu du tout (10 pages en tout), j’ai eu beaucoup de travail, beaucoup de fatigue, un peu de sport et un vendredi soir et samedi avec ma meilleure amie (ce qui m’a donné un petit goût de la « vie d’avant ». J’ai encore beaucoup de travail dans les jours et semaines à venir alors comme  je n’arrivais pas entrer dans « Tar Baby » de Toni Morrison, je le mets de côte pour une autre fois!

Quel est le programme cette semaine?

Aujourd’hui, dimanche 24 janvier, vous pouvez lire un billet sur la lecture audio de « Fendre l’armure ».

Mardi 26 janvier, vous pourrez lire un avis sur une autre lecture audio avec « La chambre des merveilles ».

Jeudi 28 janvier, je vous parlerai de deux BD :  « Sixtine » T3 pour la jeunesse et « Les Vieux Fourneaux » T6.

Samedi 30 janvier, je vous donnerai mon avis sur le roman jeunesse « Alma ».

Et enfin, dimanche 31 janvier, ce sera mon billet de présentation de l’African American History Month challenge.

En ce moment, avec les yeux, je  viens de commencer « The bluest eye » (« L’oeil le plus bleu » de Toni Morrison (pour l’African American History Month challenge) et avec les oreilles, je vais commencer l’audiolecture de « Là où elle repose : Kimberly McCreight » (lu par Martine Lucciani). Ma prochaine lecture papier sera « Le rêve de Meteor Slim » de Frantz Duchazeau et je n’ai pas encore choisi ma prochaine lecture avec les oreilles.

Je vous souhaite un bon dimanche et une bonne semaine (la meilleure possible en tout cas!) et belles lectures à tous! A bientôt!

Fendre l’armure : Anna Gavalda (lu par Rachel Arditi, Gregori Baquet, Stéphane Boucher et Chloé Lambert)

J’ai rencontré Anna Gavalda il y a longtemps avec « Je voudrai que quelqu’un m’attende quelque part », des nouvelles que j’avais beaucoup aimées. Ce recueil de 7 nouvelles raconte des tranches de vies et je dois commencer par dire qu’elles sont extrêmement bien lues par les différents acteurs qui font vraiment vivre les textes.

J’ai beaucoup aimé la première, « L’amour courtois » particulièrement bien lue et qui a mon avis se prête particulièrement à la version audio car le language est très parlé et ça apporte un vrai plus. L’histoire d’une jeune femme qui a du mal à se laisser approcher par les autres.

Dans « La maquisarde », c’est une histoire très touchante d’une jeune mère, veuve qui a du mal à se remettre et qui boit trop, qui rencontre une autre jeune femme.

Dans « Happy Meal », un homme raconte le calvaire d’être obligé d’aller au MacDo pour faire plaisir à une jeune personne.

Dans « Mes points de vie », c’est l’histoire d’un homme qui est convoqué par la directrice de l’école de son fils et qui va prendre une leçon de vie.

Et dans « Un garçon », c’est un jeune homme qui rentre en train d’un weekend alcoolisé et qui revient sur sa jeunesse.

J’ai aimé la plupart de ces nouvelles qui ne sont pas toutes égales et qui sont assez différentes, mais je n’ai pas du tout accroché à celle qui s’appelle « Le fantassin » auquel je ne comprenais rien 😉 et que j’ai abandonnée.

Elles ont pour thématique l’amour, que ce soit l’amour filial ou des relations amoureuses, qu’elles soient heureuses ou contrariées.

par Sylire : cliquez sur son nom pour voir son avis.

 Chez Sylire

catégorie « objet » pour ma ligne audio

La maison de la plage : Séverine Vidal et Victor L.Pinel

Résumé de l’éditeur : « Une maison familiale en bord de mer. Le récit suit ses habitants, à trois périodes différentes (de nos jours, en 1968 et en 1960). Des liens forts et sensibles existent entre eux, traces laissées par les uns s’imprimant dans les vies des autres.
Julie, une trentenaire parisienne, revient avec sa cousine Coline dans la maison de famille, en Loire-Atlantique. Elle a perdu son compagnon quelques mois auparavant. Elle est enceinte de sept mois et demi. Julie et Coline attendent le reste de la famille. Tout le monde se réunit dans la maison de la plage parce que l’oncle Albert souhaite la vendre pour récupérer sa part. Du récit, se dégage une atmosphère de vacances avec ses grandes tablées familiales, ponctuées de blagues, de discussions teintées de nostalgie puisque tous croient passer leur dernier été à la maison de la plage. Julie a une relation assez particulière avec cette maison. Sa chambre est repeinte en jaune, à l’exception d’un petit carré caché derrière un miroir, où l’ancien papier peint des années 60 a été conservé. Elle se souvient que sa grand-mère, Lucette, aujourd’hui décédée, lui avait fait promettre, si elle voulait un jour repeindre la chambre  ; de ne surtout jamais toucher à ce petit carré derrière le miroir. Cette promesse est la clé de ce récit familial et intimiste… »

*

Cette BD commence comme une histoire de famille, autour d’une maison de vacances, la maison des grands-parents. Le fait que l’un des frères veuille vendre la maison crée des tensions dans la famille car tout le monde est attaché au lieu et aux souvenirs. Il y a beaucoup d’émotions liées à certains évènements dramatiques dans les vies des uns et des autres mais aussi beaucoup de joies dans les souvenirs évoqués.

Il y a aussi un petit mystère autour de la promesse que la grand-mère a faite dès l’achat de cette maison de ne pas changer un pan de la tapisserie d’une des chambres.

La deuxième partie de la BD change d’époque et raconte la vie d’une des habitantes de la maison de la plage avant qu’elle appartienne à la famille de la première partie. Et c’est une autre histoire d’enfance très touchante qui est racontée.

Je pensais lire une bande dessinée un peu légère sur une histoire d’été et c’est une histoire beaucoup plus profonde et émouvante. J’ai aimé l’ambiance, les dessins et les couleurs et je vous recommande cet album.

Album repéré chez Jérôme.