Gâteau au chocolat et à la poudre d’amandes

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de L’Homme!

Happy Birthday!!!!!

Mon petit marmiton et moi en profitons pour vous livrer la recette du gâteau que nous avons fait pour lui 😉


Ingrédients : 150g de chocolat noir / 4 oeufs / 100 gr de sucre /100 gr de farine/ 1/2 sachet de levure / 125gr de poudre d’amandes / 125 gr de beurre ramolli / 1 C à Soupe de Maïzena

Glaçage : environ 50gr de chocolat noir/ environ 40gr de beurre / sucre glace

> Faire fondre le chocolat

> Dans un saladier mettre les jaunes d’oeufs (et réserver les blancs)

> Verser le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse

> Ajouter le beurre ramolli, le chocolat fondu et mélanger

> Incorporer la poudre d’amandes, la farine, la levure et la maïzena tamisée et mélanger délicatement.

> Dans un autre saladier, monter les blancs en neige ferme (ça fait un peu peur… mais Bastien prend son courage à deux mains et « aide » en tenant le fil 😉

et incorporer délicatement à la préparation au chocolat.

> Verser la pâte dans un moule (on a le droit de goûter la cuillère…

> Cuire 20 mn à Th 7

Glaçage :

> Faire fondre le chocolat et le beurre ensemble

> Bien mélanger en ajoutant du sucre glace jusqu’à ce que l’épaisseur vous convienne

> Etaler sur le gâteau refroidi

Kiki de Montparnasse : Catel et Bocquet

Cette bande dessinée est la biographie de Kiki de Montparnasse, personnage haut en couleur du Paris de l’entre-deux guerres, égérie de plusieurs artistes, chanteuse, artiste et femme libre et « libérée ».
 
C’est aussi une évocation de la vie artistique du Paris de cette époque, les dadaïstes, le surréalisme, l’avant-garde…. De grands noms se succèdent, les amours, les amants, les amis de Kiki…
 
C’est aussi une tranche de la vie sociale de la France de cette époque : les enfants sans pères, la pauvreté, la place des femmes, la cocaïne et les bars …
 
J’ai trouvé le personnage de Kiki touchant : elle a un tel besoin de reconnaissance et une peur de s’ennuyer dans la vie, c’est une éternelle amoureuse. Elle a su s’intégrer dans le monde des artistes auquel elle n’était pourtant pas destinée après une enfance plutôt défavorisée.
 
Le seul défaut, c’est que c’est peut-être un peu long ou plutôt « délayé », la biographie est assez exhaustive.
 
Mais c’est quand même très intéressant même s’il faut à mon avis connaître quelques noms d’artistes de cette époque pour s’y retrouver (moi-même je ne connaissais pas tout le monde.)
 Cette BD est ma lecture « Prénom » de ma catégorie « Petit Bac BD » pour le Challenge Petit Bac 2012.

Roaarrr Challenge

Plein d’avis chez K.BD

« Lire est le propre de l’homme » Témoignages et réflexions de cinquante auteurs de livres pour l’enfance et la jeunesse »

Ce petit recueil rassemble, comme son sous titre l’indique, des réflexions sur la lecture. Il est publié et diffusé gratuitement par l’Ecole des Loisirs.

Ce sont des textes, de courts essais dans lesquels les auteurs racontent leurs visons de la lecture. La lecture en générale, ou la lecture jeunesse plus précisément. Leur expériences, leur histoires personnelles ou des avis plus théoriques. Je ne vais pas vous parler de chaque réflexion en détails. Ce recueil est court mais très riche : je vous le recommande vraiment.

J’ai été particulièrement touchée par le texte « Je suis protégé par des amis discrets et passionnants » de Arthur Hubschmid, directeur éditorial et co-fondateur de l’école des loisirs.

J’ai été très émue (aux larmes) par le texte « Yvette » de Malika Ferdjoukh.

J’ai beaucoup aimé « Madame pourquoi t’écris? » de Nathalie Kuperman, « J’aime/ J’aime pas » de Marie Despléchin, « Mon frère » de Florence Seyros et « Les ailes du jars » de Xavier Laurent Petit.

Quelques citations qui m’ont marquées :

« Les livres, les histoires, sont les gardiens d’un héritage de l’humanité… On se transmet des histoires depuis l’éternité, ou presque. […] Le son? C’est le père ou la mère qui lit? Des grands-parents? Les professeurs? Ou le son de sa petite voix intérieure? Il faut la développer, l’autoriser à suivre les mots- et peut-être mieux l’apprivoiser. » P 62 (« Une immense chaîne d’histoires » Kathy Crowther)

« Et défendre la lecture, c’est d’abord défendre la liberté de la lecture. Et donc, pour commencer, les moyens d’y accéder. Ces moyens c’est l’école […] Et donc une bonne politique de l’école, avec de l’argent et une pédagogie appropriée pour la conduire. » p 79 (« Lire sert à tout » Christophe Osto)

« Mais nous lisons, et élisons. Où on ne lit plus, où on n’élit plus, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l’homme. » p 89 (« Lire est le propre de l’homme » Yvan Pommaux)

« Lire, sans cesse, et sans se laisser décourager dans un monde trop rapide, cacophonique et confus, lesté de bêtise par des injonctions faussement réalistes, n’est-ce pas se donner les moyens de vivre ses rêves et sa vie en même temps? Réaliser ses rêves d’enfants. » p 96 (« La source » Geneviève Brisac)

Cette lecture est mon livre « Sport/loisir » pour le

-7         Merci à Bulise et Liliba qui m’ont toutes les deux offert ce livre

« Connard! » de Arièle Buteaux

Ce roman est une sorte de série de nouvelles ou de portraits liés les uns aux autres par des liens d’amitiés entre certains personnages. Ces tranches de vie sont centrées sur les relations amoureuses, que ce soit sur le plaisir d’être célibataire, l‘envie d’être en couple, les tromperies, les coups de cœur et les trahisons.

Il y a un petit côté « chick litt » mais sans doute un peu plus cynique. J’ai trouvé que l’ensemble manquait d’unité et que c’était plutôt caricatural même si on reconnait parfois des situations

Je l’ai lu très vite et je l’aurai sans doute oublié aussi vite…. Mais avouez qu’un titre pareil devait passer entre mes mains pour le Petit Bac… J’ose espérer que c’est la seule raison pour laquelle Liliba me l’a offert 😉

 

Cette lecture est mon livre « Gros mot » pour le   -4

 Liliba (cliquez pour avoir son avis)

Ce mois-ci : j’ai aimé… je n’ai pas aimé…

Pour le rendez-vous mensuel du blog, cette année, j’ai transformé le  de Miss Alfie (avec son accord)…

Je vais vous dire ce que j’ai aimé ou pas entre le 8 mars et le 8 avril 2012

 

 

Au niveau du blog,  je n’ai que notre ordinateur soit bloqué par un virus : un faux message de la gendarmerie annonçant que j’étais allée sur des sites pédophiles et que je devais payer une amande de 100 euros pour débloquer mon ordinateur. Évidemment, je n’ai pas payé. J’ai appelé la gendarmerie pour l’informer de cette arnaque… Ils étaient au courant, un des gendarmes avaient même subit le même sort… Un comble! Mais il n’y avait aucun recours, comme je n’avais pas payé, je n’avais pas été arnaquée et donc il n’y avait pas de délit… sauf que l’ordinateur était quand même bloqué! Coup de chance nous avons deux sessions et celle de l’administrateur n’était pas touchée… et coup de chance bis, L’Homme s’y connait assez pour tout réparer…. mais sinon, on aurait dû payer un dépannage à nos frais….je peux vous dire que ça me met très en colère!!

Je n’ai être sollicitée plusieurs fois par semaine par le mail du blog par des éditeurs, des auteurs et autres organismes liés aux livres pour que je leur fasse de la pub. J’ai bien conscience que ce n’est lié qu’au fait que je sois dans le top 20 du classement « ebuzzing » (un classement artificiel à mon avis) et pas du tout avec la qualité de mon blog car je pense qu’ils ne font même pas l’effort d’aller en lire une page…

J’en profite pour dire aux auteurs que je ne lis pas les livres qu’ils me proposent directement car j’ai été trop mal à l’aise la fois où je l’ai fait, pensant au billet que j’allais écrire pendant ma lecture, en ayant peur de ne pas aimer… C’est la réponse que je donne à tous les auteurs qui m’écrivent. Je précise aussi que je ne veux pas de pub supplémentaire sur mon blog (celle de canalblog étant la contrepartie d’une plateforme gratuite pour moi, je la tolère même si elle est parfois douteuse…) mais je ne veux pas qu’on me fasse croire que je vais gagner de l’argent pendant que des grands groupes se feront de la pub à l’œil sur mes billets). J’ajouterai que je ne suis pas une collectionneuse de livres et que je n’accepte que les livres qui me font vraiment envie, c’est à dire que j’aurai pu acheter ou emprunter à la médiathèque alors je me donne le droit de refuser toutes ces sollicitations

Cela dit, je dois avouer que je n’ai   ne pas être sélectionnée par Babelio lors de la dernière opération Masse Critique BD car dans ce cas là, on choisi les titres qu’on aimerait recevoir et visiblement Babelio fait partie de ceux qui s’en fichent que je sois 15è me sur ebuzzing alors que du coup j’aurai aimé être sollicitée par eux…. On n’est jamais content, n’est-ce pas 😉

Au niveau du sport et de la santé, j’ai courir 19km300 en 2heures tout en me sentant en super forme. Mais je n’ai ne pas faire aussi bien lors du semi-marathon du 18 mars. Cela dit, j’ai le courir malgré ma toux et ma fatigue causées par le début d’une pneumopathie. 

Je n’ai être arrêtée une semaine pour une pneumopathie qui a ensuite été suivie d’une sinusite. Je n’ai ne pas courir pendant 15 jours, juste à la fin de mon entraînement. Je n’ai me sentir déprimée et inquiète au sujet du marathon. Mais j’ai garder à l’esprit que je serai au départ… peu importe le résultat… C’est l’intention qui compte et en étant au départ , il y a au moins une chance d’arriver alors je ne baisserai pas les bras!

Je n’ai ne pas être capable de courir 1h30 à ma dernière sortie..La fatigue et l’absence d’entraînement expliquent cela mais ça m’angoisse un peu quand même!

 J’ai m’associer à l’AFHA pour que mon marathon soit utile à une association!  J’ai voir les réactions presque immédiates et positives par mails, textos, commentaires sur le blog, partages sur les blogs ou sur facebook et déjà beaucoup de dons : plus qu’on ne l’imaginait! A ce jour, l’AFHA a déjà récolté plus de 800 euros! Je suis tellement fière! Merci, merci, merci!

En ce qui concerne  Bastien, je n’ai qu’il touche le fer à repasser chaud. Heureusement, plus de peur que de mal : j’ai immédiatement fait couler de l’eau froide sur ses doigts, donné du doliprane et la pharmacienne que j’ai vu pour de la pommade m’a rassurée en disant que j’avais eu le bon réflexe…  Par contre, j’ qu’il ait bien compris le rapprochement entre sa douleur et la chaleur et le danger… il sait que la cuisine et la table à repasser sont dangereux maintenant!

Je n’ai que Bastien tombe malade en même temps que moi, rien de grave, mais de la fièvre et des mauvaises nuits pour lui ont compliqué les choses pour moi…Sauf que lui s’est remis beaucoup plus vite que moi!

 J’le voir joyeux et bavard, encore plus qu’avant maintenant qu’il est guéri!

Au niveau du travail, j’ai que le collège et les parents restent mobilisés pour défendre les conditions de travail pour l’année prochaine, que les élus du secteur se mobilisent aussi mais je n’ai que les responsables qui ont reçu une délégation ne soient pas autant à l’écoute… à suivre…

J’airentrer dans le 21ème siècle en ayant un tout nouveau vidéoprojecteur dans ma salle! (Jusqu’ici, j’avais un rétroprojecteur et un magnétoscope… il était temps!)

Au niveau de l’actualité, je n’ai toute cette horrible affaire du « tueur au scooter ». Je n’ai être happée par l’info en continue pour en savoir plus (j’étais à la maison en congé maladie), je n’ai le côté voyeur que cela a révélé en moi... Je n’ai l’hypocrisie de tous les hommes politiques qui ont soit-disant suspendu la campagne présidentielle pour mieux se nourrir des ces événements tragiques.

 

Ce n’était donc pas un mois très positif dans l’ensemble… Heureusement pour me remonter le moral, j’ai voir le printemps pointer le bout de son nez et j’ai me plonger dans le DVD de la 2ème série de « Downton Abbaye » (Merci Charlote et Mrs B)…que j’essaie « d’économiser » car quand y en a plus…y en a plus!

 

Comme ton ombre (Into the darkest corner) : Elizabeth Haynes

Le roman commence par une retranscription d’un procès, on sait donc dès le début qu’il y a eu un problème…
 
Puis, il y a une alternance de chapitres datant soit de 2003, soit de 2007. Dans chaque époque, la narratrice est Catherine ou Cathy. C’est la même personne mais complètement différente. Catherine, en 2003 est une jeune femme de 25 ans, festive, libre et indépendante, entourée d’amis qui aiment faire la fête alors que Cathy, en 2007, est une jeune femme effacée, terrorisée par les autres, percluse de TOC.
 
On comprend que toute sa vie a basculé lorsqu’elle a rencontré Lee, un homme charmant qui passe aux yeux de tous pour l’homme idéal et à qui personne ne résiste. Catherine est emportée dans un tourbillon de sentiments amoureux avec une sexualité débridée et une grande tendresse, jusqu’à ce que Lee montre son vrai visage et se révèle être un manipulateur violent.
 
Dans la partie qui se passe en 2007, Cathy commence à se sortir de ses peurs et de ses obsessions grâce à l’aide de son nouveau voisin mais un coup de téléphone va tout bouleverser…
 
Ce thriller psychologique avec pour thème les violences domestiques, la manipulation mentale et les déstabilisation et les traumatismes que cela peut entraîner est poignant et angoissant.
 
La construction par chapitres alternés selon les époques est également passionnante car il y a des parallèles entre les deux vies de Cathy.
 
Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de thriller mais celui-ci m’a beaucoup plu de part son aspect humain. Le traitement de la manipulation de Lee m’a particulièrement touchée.

 

 

 

 

 par Charlotte (copine de Mrs B)

« Jenna Fox, pour toujours » de Mary. E Pearson

Dans un futur plus ou moins proche, Jenna Fox est une jeune fille de 17 ans qui se réveille après 18 mois de coma.

Quand elle revient à elle, elle ne se rappelle de rien, elle doit réapprendre à vivre, à déchiffrer les expressions des visages, les non-dits, le vocabulaire qu’elle a perdu. Elle doit reprendre ses marques auprès de ses parents hyper-protecteurs et de sa grand-mère plutôt distante et hostile. Elle ne comprend pas bien cet univers dans lequel elle ne semble pas vraiment appartenir.

Elle regarde des vidéos de sa vie d’avant pour essayer de se reconnaître, de reposséder sa vie.

Curieusement, elle a des connaissances exhaustives de certains sujets et retrouve des souvenirs de sa toute petite enfance. On lui interdit de sortir de chez elle, on ne lui parle jamais de l’accident qui l’a mise dans le coma… Elle sent qu’il y a quelque chose d’anormale dans sa nouvelle vie.

Quand elle commence à suivre des cours dans une école expérimentale avec d’autres élèves, elle se fait des amis et auprès d’eux en apprend beaucoup sur le monde notamment sur des questions de bioéthique qui tiennent à cœur d’une de ses amis.

Ce roman d’anticipation est vraiment passionnant, il pose des questions sur l’identité, sur la famille, sur la médecine, ses progrès, ses limite et les questionnements philosophiques qui y sont liés, sur l’éthique, la mémoire

Construit comme une sorte d’enquête personnelle, on découvre en même temps que Jenna qui elle était avant et comment elle en est arrivée là. On suit sa quête d’identité, sa recherche d’une place dans le monde.

J’ai beaucoup aimé!

 

    20                 

Lu dans le cadre du prix des  2011-2012, sélection 3ème-seconde.

Ce roman est ma 2ème lecture « Prénom » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le  

 

Des titres et un texte! Rendez-vous du mois d’avril

Je reprends mon rendez-vous mensuel (le 2 du mois) : Il s’agit écrire un texte en intégrant tous les titres des livres chroniqués sur mon blog le mois précédant (ou le votre si vous souhaitez jouer avec moi). L’idée vient de Gwenaëlle qui a plein de jeux d’écriture à vous proposer!

Voici ma liste de titres :

Peine maximale

 Les amants du Spoutnik

Un brillant avenir

Mademoiselle Scaramouche

Qui a tué l’idiot?

Jeux pour mourir

Comme ton ombre

L’apprentie de Merlin

Bienvenue

Le train bleu

Strom, le collectionneur

Kiki de Montparnasse

Et voici mon texte  :

«  Bienvenue! Entrez donc Mesdames et Messieurs! ne vous bousculez pas, il y  aura de la place pour tout le monde!

Entrez, Mademoiselle Scaramouche! Et vous, Kiki de Montparnasse, vous aussi, Monsieur Strom, le collectionneur… Entrez, monsieur et mademoiselle, les amants du Spoutnik… Et qui arrive en dernier? Entrez donc, mademoiselle l’apprentie de Merlin.

Vous êtes tous là?

Ce soir nous allons savoir qui a tué l’idiot, le clown magnifique, celui qui faisait rire et pleurer notre pays tout entier… Vous étiez tous avec lui dans le train bleu et nous allons découvrir lequel d’entre vous a voulu jouer aux jeux pour mourir en abrégeant à coups de poignard un brillant avenir qui ne méritait pas de mourir si jeune.

A celui-là, je dis : « Je t’ai suivi comme ton ombre et je t’ai démasqué! » et ce soir pas la peine d’espérer un procès équitable… Ce soir c’est moi qui déciderai de la peine maximale! »

 

Vous trouverez tous mes textes dans la rubrique « des titres et des textes »

 

Vive les bêtises a joué en novembre , en décembre, en février , en mars, en avril

 

Véronique a joué dans les commentaires du mois de janvier, dans les commentaires du mois de février, dans les commentaires du mois de mars et dans les commentaires du mois d’avril

 

Et vous?

« Strom T1 Le collectionneur » de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

Raphaël et Raphaëlle sont des jumeaux, orphelins, vivant avec leur parrain Tristan. Jusque là, ils vivaient une vie normale d’adolescent avec leurs copains, mais à l’occasion de leurs douze ans, ils découvrent qu’ils vont faire partie d’une société secrète qui siège en enseigne à ses jeunes apprentis au Louvre. Les chevaliers de l’insolite traquent depuis des siècles les phénomènes paranormaux…

Les jeunes suivent des cours pour apprendre l’histoire de l’organisation, apprendre à  se servir du « Strom » qui permet de se servir de la télépathie, de la télékinésie. Ils découvrent des êtres étranges qui vont les accompagner, ils découvrent des phénomènes étranges qui les entourent

Leur première « enquête » est celle qu’ils mènent avec leur parrain pour comprendre comment un ordinateur portable peut avoir été découvert dans une tombe égyptienne… C’est ainsi qu’ils traquent un mystérieux collectionneur

C’est un très bon roman d’aventure entre « Harry Potter » et « Men in Black ».Je l’ai lu en moins de deux jours et j’ai vraiment apprécié et je pense que ça pourrait vraiment plaire aux jeunes de 11 à 13 ans.

    19                

Lu dans le cadre du prix des  2011-2012, sélection CM2-6ème

Ce roman est ma 2ème lecture « Métier / fonction » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le  

 

« Le train bleu » de Agatha Christie

Dans cette histoire, un riche américain offre un bijou ancien et très précieux à sa fille. Cette dernière a envie de divorcer car son mari, ruiné, vit une relation avec une danseuse française alors qu’elle-même a renoué avec un amour de jeunesse, escroc notoire…

En parallèle nous rencontrons Catherine Grey, une ancienne dame de compagnie qui a reçu un gros héritage et qui va profiter un peu de la vie auprès d’une riche cousine dans le sud de la France.

Elle fait la connaissance de Mrs Kettering, la fille du riche américain, sur le train bleu qui les mènent sur le Riviera. Elles sont amenées à discuter pendant le voyage. Le mari était aussi sur le train, ainsi que la maîtresse de ce dernier, la bonne est renvoyée à Paris de façon inattendue… Le lendemain, à l’arrivée à Nice, c’est le choc : l’américaine est retrouvée assassinée et le collier a disparu…

Hercule Poirot qui était aussi sur le train mène l’enquête et prend Catherine Grey sous son aile pour l’associer aux recherches…

Il y a des histoires de cœurs, de tromperies, de pères et de filles, d’escrocs, de bonnes et de secrétaires, de revendeurs de bijoux, des hasards qui font que tout le monde finit par connaître tout le monde… En fait, c’est un peu complexe, trop d’intrigues se rejoignent sans que ça apporte grand chose (le personnage de Catherine Grey par exemple).

En fait, je dois dire que je me suis un peu ennuyée et même Hercule Poirot que j’aime beaucoup d’habitude ne semblait pas très motivé par cette enquête

Mais peut-être était-ce parce que j’étais très fatiguée et que j’ai mis plus de temps à le lire qu’en temps normal…

 

 

19 ème livre lu dans le cadre du de George (cliquez sur le logo pour en savoir plus)

 

         4 ème lecture de la version 2012 du challenge

Cette lecture est mon livre « couleur » pour la catégorie « Agatha Christie joue au Petit Bac »