Une prière pour Owen (A prayer for Owen Meany) : John Irving

« Une prière pour Owen » est un roman de plus de 600 pages aux multiples facettes…autant dire que j’ai eu du mal à rassembler mes pensées pour en parler sans oublier des éléments importants et sans trop en dire…

John Irving est un vrai conteur et il sait développer des petites histoires presque anecdotiques pour les intégrer dans une grande histoire foisonnante. Tout tombe en place, tout se trouve lié.

Alors…L’histoire… Dans les années 80, le narrateur, Johnny Wheelwright raconte depuis le Canada où il vit depuis 20 ans son amitié avec Owen Meany depuis l’âge de 11 ans. Owen et Johnny sont meilleurs amis même si socialement dans leur petite ville du New Hampshire, ils n’étaient pas prédestinés à l’être. Même si Owen est un garçon assez spécial : très petit et frêle, avec une voix étrange et criarde qui ne module pas (et qui ne changera jamais) et une grande assurance. Ils sont meilleurs amis même si c’est la balle de base-ball frappée par Owen qui a tué la mère de Johnny…

La trame de ce roman c’est tout d’abord une amitié indéfectible qui nous fait traverser l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte de Owen et Johnny.

C’est aussi la religion : les doutes et les certitudes… Depuis le mort de la mère de Johnny, Owen se sent en quelque sorte « le bras de Dieu » et il est intimement persuadé que Dieu veut qu’il fasse certaines choses. Il a des visions et voit au-delà de son intérêt personnel.

C’est aussi une peinture d’une petite ville de province et de son lycée privé avec des personnages plein d’humanité, très attachants et justes.

En arrière plan et prenant de plus en place dans la vie des deux garçons, il y a aussi la guerre du Vietnam.

Ce roman est drôle et sérieux, futile et historique, émouvant et touchant. Très bien construit, très riche, c’est une belle fresque dans laquelle on avance sans cesser d’être curieux de ce qui va suivre…

Je ne vous raconterai bien sûr pas la fin… mais j’ai pleuré…

22 commentaires sur « Une prière pour Owen (A prayer for Owen Meany) : John Irving »

  1. J’ai toujours beaucoup aimé les livres de cet auteur jusqu’ici. Tu as raison ce sont des fresques drôles et sérieuses à la fois mais toujours émouvantes.

    J'aime

  2. @Mango : à part « pas de pitié pour les ours » que j’ai essayé de lire plusieurs fois sans succès, j’aime beaucoup Irving, mon préféré est « Le monde selon Garp ».

    J'aime

    1. @Madeleine : J’ai pris mon temps pour le lire mais j’ai beaucoup aimé. John Irving sait vraiment nous emporter!
      Posté par enna, samedi 12 juin 2010

      J'aime

    1. @emeraldae : moi ça m’a redonné envie d’en lire d’autres de lui car j’aime son univers et sa façon de raconter les histoires! J’ai « son of the circus » dans ma pal…
      Posté par enna, dimanche 13 juin 2010

      J'aime

  3. Oh, je l’ai lu il y a longtemps, juste après Le monde selon Garp évidemment, j’avais beaucoup aimé comme toi, c’est vrai que la fin est très prenante. Tu me donnes envie de lire à nouveau Irving !

    J'aime

    1. @Emmyne : on s’attend à quelque chose, on attend avec impatience de savoir ce qui va arriver et quand la fin arrive : émotion… Il est fort ce Irving!
      Posté par enna, dimanche 13 juin 2010

      J'aime

    1. @Valérie : Je n’ai pas lu celui là, mais je sais que je n’avais que moyennenemt aimé « Mariage poids moyen » et jamais réussi à rentrer dans « liberté pour les ours », mais il y en a tant d’autres que j’ai aimé : « Hotel New Hampshire », « La part de Dieu, l’oeuvre du diable » (ou le contraire?)…
      Posté par enna, dimanche 13 juin 2010

      J'aime

  4. Il n’y a pas eu un film à partir de ce livre? Si c’est bien celui auquel je pense, on pleure effectivement beaucoup à la fin!
    bon dimanche

    J'aime

    1. @Sabine : Tu m’intrigues, je vais chercher! En tout cas j’avais beaucoup aimé le film tiré du Monde selon Garp!
      Posté par enna, dimanche 13 juin 2010
      j’ai trouvé sur wiki qu’il y avait une adaptation cinématographique faite en 98, mais sans le titre du film. Il y a bien un accident de car?
      Posté par Sabine, lundi 14 juin 2010
      @Sabine : Comme je ne me souvenais pas d’un accident de bus, je suis allée voir sur wikipedia en anglais. Ils disent qu’un film a bien été librement adapté du livre, qu’ils ont retiré lamajeur partie de la fin de la 2eme moitié du roman et changé la fin. D’ailleurs, John Irving a refusé que le film porte le même titre que le roman ou les personnages aient les même noms car il ne voulait pas que les lecteurs du livre aillent voir le film en pensant qu’il ait un lien avec le livre… Dur, dur…mais ça ne me donne plus envie de le voir
      Posté par enna, lundi 14 juin 2010

      J'aime

  5. Je veux vraiment le lire celui-là ! C’est vrai que je rechigne souvent à entamer un roman « trop » long, mais je suis sûre que je pourrais aimer Irving (j’ai seulement lu Le Monde selon Garp). Et puis s’il fait pleurer à la fin…

    J'aime

    1. @Cocola : je l’avais depuis longtemps dans ma PAL et j’ai attendu car le volume me faisait un peu peur et puis je me suis lancée (et ça m’a pris du temps pour le lire car avec le bébé c’est quand même plus compliqué de lire des pavés Mais je suis contente d’avoir « osé » m’y plonger c’est une belle lecture!
      Posté par enna, dimanche 13 juin 2010

      J'aime

  6. Je pense que j’ai ce livre dans ma PAL depuis mon adolescence!! Je l’ai commencé plusieurs fois pour l’abandonner… je devrais peut-être le reprendre maintenant que je suis plus âgée et que mes goûts sont différents???

    J'aime

    1. @Jules : je pense qu’effectivement que c’est un livre qui peut peut-être dérouter à l’adolescence (le début est un chouia lent et il y a toutes ces questions de religion… mais adultes on a plus de recul… Je devrais peut-être donner ENCORE une chance à « Liberté pour les ours » alors??!
      Posté par enna, dimanche 13 juin 2010

      J'aime

    1. @Mathilde : C’est vrai que ça démarre un peu lentement mais dès qu’on s’attache aux personnages, on entre bien dedans. je suis sure qu’il y aura des passages qui me reviendront, cocasse ou sérieux car c’est un livre tellement riche!
      Posté par enna, lundi 14 juin 2010

      J'aime

    1. @Mrs B : Je suis contente qu’il te plaise! Tu verras, c’est un roman qui marque, les personnages sont vraiment très fouillés et touchants!
      Posté par enna, samedi 21 août 2010

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :