Compte-rendu de mon « non-marathon » de La Rochelle 2013

Flash back…

Fin octobre, alors que j’étais au top de ma préparation marathon, un mois avant le grand jour, j’ai commencé à ressentir une petite douleur au mollet qui ne partait pas et qui a même empiré… Je suis allée aux urgences un samedi pour savoir ce qui n’allait pas quand j’ai du m’arrêter de courir à cause d’une très forte douleur au mollet. Mais à l’échographie, je n’avais ni phlébite, ni hématome, ni déchirure musculaire… Juste une forte douleur. Le médecin urgentiste, à qui j’avais dit que je courais un marathon m’a dit d’arrêter de courir une semaine et de voir… J’aime autant vous dire que j’étais désespérée ce samedi, j’ai pas mal pleuré! Pas seulement pour ma course et ma préparation (je me sentais tellement bien juste avant d’avoir mal!) mais surtout pour l’AFHA, l’association et tous ceux qui avaient déjà fait des dons… Et puis avec les encouragements de mes amis et ma famille, j’ai repris du courage et de la motivation (appelez-moi « Madame Mental d’Acier »!) et j’ai décidé que je ne ferai aucun effort jusqu’au jour du marathon.
Une semaine avant le marathon, le vendredi soir, je suis allée chez le médecin du sport car j’avais encore mal au mollet et le verdict était une (un?) aponevrose du jumeau interne… Il pensait que je ne pourrai pas finir le marathon mais ne m’interdisait pas d’y aller du moment que j’arrêtais si j’avais mal. Il m’a prescrit 5 séances de kiné dans la semaine pour aider la cicatrisation (normalement il faut 3 semaines pour que ça guérisse tout seul). J’ai appelé un kiné qui me prend pour le premier rendez-vous lundi matin 7h45. Le kiné m’a quand même dit « Et c’est raisonnable de courir un marathon dans une semaine? » Je lui ai dit que je ne me faisais pas d’illusions pour le finir et que je m’arrêterai si j’ai mal. J’ai aussi un rendez-vous chez l’ostéopathe lundi midi pour vérifier la posture…
Et puis le samedi matin, j’ai fait un faux mouvement dans les escaliers et j’ai eu une TRÈS forte douleur au mollet et je ne pouvais plus poser le pied par terre… J’étais vraiment désespérée… Je n’imaginais pas courir une semaine plus tard…
Et puis, quand vendredi d’avant le marathon,  le kiné s’est montré très optimiste, je me suis mise à y recroire un peu, je me voyais bien pouvoir courir quelques kilomètres… Le moral est revenu! Mais le samedi, juste avant de partir à La Rochelle, j’ai fait quelques foulées en chaussures de ville jusqu’à la boulangerie (5-6 pas) et j’ai eu mal au mollet alors là, je dois avouer que le soufflé est retombé aussitôt… J’ai vite été réaliste en me disant que j’avais été bien idiote d’y croire car en si peu de temps je ne devais pas trop rêver de pouvoir recourir… Le moral est donc redescendu d’un coup!
 
Je suis quand même allée chercher mon dossard et on a aussi repéré la voiture qui allait peut-être s’occuper de moi 😉

Dimanche 24 novembre : c’est le jour J!
 
J’ai préparé mes affaires la veille chez mon frère pour m’habiller sans réveiller personne de bon matin et je n’ai pas très bien dormi, ouvrant un oeil toutes les heures en me disant que je n’allais pas réussir à courir…

Petit déjeuner de winner… gâteau énergétique et eau et habillage de runner… Je suis prête!

Mon frère Fanfan, en bon rochellais, m’emmène tout près de la ligne de départ et je suis très stressée… je n’ai pas encore fait un pas de course, je ne sais toujours pas si je vais passer la ligne de départ en courant ou en marchant… Puis, en suivant les conseils du kiné, j’ai trottiné quelques minutes et étiré mes mollets et…je n’ai pas eu mal du tout! Quelle joie! J’étais rassurée!
 
Sur la ligne de départ, il fait très froid, même si la chaleur humaine et la bonne humeur sont au rendez-vous! Je retire mon coupe-vent le temps d’une photo pour prouver que j’étais bien sur la ligne de départ au nom de l’AFHA :

9h: C’est parti! Je cours tranquillement et je ne ressens aucune douleur. Je cours en souriant tellement je suis heureuse de ne pas avoir mal!


9h36: Je passe aux 5km, toujours pas mal, je me sens même bien!
 
Au alentours de 6 km, mon fan-club m’attend!

10h13 : J’arrive à 10 km et je me sens toujours bien, pas du tout mal, je commence sérieusement à m’imaginer sur la ligne d’arrivée, j’ai toujours un sourire jusqu’aux oreilles!
 
10h51: 15km, toujours OK, pas de douleur ni de lassitude.
 
A partir du 17ème kilomètre, il commence à faire très froid à cause du vent assez fort (même les champions s’en sont plaints 😉 et je commence à courber l’échine. A cause du froid, je ne bois pas assez, d’autant qu’aux ravitaillements, l’eau est proposée sous forme de verres d’eau et elle est très froide alors je n’en bois qu’un à chaque fois ce qui n’est pas suffisant (d’habitude je bois plus à chaque ravitaillement).
 
11h30 : je passe les 20km mais je suis sur le point d’arrêter car je sens une raideur dans le mollet gauche, le mollet blessé/réparé… Mais je veux quand même arriver à 21 km, le symbolique semi-marathon…
 
11h45 : J’abandonne après avoir passé le panneau de 21km(même si ce passage n’a visiblement pas été validé sur le site, je le vois bien sur ma montre GPS 😉
 
Je suis complètement à plat, un peu désorientée quand j’appelle mon frère pour qu’il vienne me chercher, au point où il faut que je raccroche car je n’arrivais pas à parler et marcher en même temps car j’avais vraiment mal aux jambes. Je marche pour récupérer et rejoindre mon frère. J’ai envie de pleurer. Je suis submergée par la déception d’avoir abandonné même si c’est paradoxal vu que quelques heures plus tôt je ne pensais même pas pouvoir courir 1km…
 
Dans la voiture, je me sens vaseuse et je finis même par vomir (désolée pour les détails) ce qui ne m’étais jamais arrivé après une course. Ce n’était que de l’eau alors j’en déduis que mon estomac n’a pas supporté l’eau glacée des ravitaillements. Puis en remontant dans la voiture, je suis prise d’une très forte crampe à la jambe gauche que j’ai du mal à faire passer, mon frère est même obligé de sortir pour venir m’aider… Cela confirme que j’ai sans doute bien fait de m’arrêter même si la douleur n’est pas si forte.
 
Un bon bain, quelques étirements des mollets, un peu de repos et une bonne après-midi et soirée en famille (et du champagne!) et le corps va mieux!
 
La tête par contre est encore emmêlée… Je ne sais pas ce que je ressens… Je sais que je devrais être contente de moi parce que j’ai réussi à courir 21km alors que j’étais blessée la semaine précédente. Je sais que je devrais être fière d’avoir osé me présenter sur la ligne de départ pour honorer l’AFHA et tous ceux qui ont fait des dons alors que je n’avais aucune certitude de pouvoir courir ne serait-ce qu’un pas… Mais en même temps je ne peux pas m’empêcher d’être déçue de ne pas être allée plus loin car finalement, pendant la course, jusqu’au 17ème kilomètre, je me voyais finir… D’un autre côté, je pense que je me suis arrêtée à temps car aujourd’hui, lundi, j’ai une légère douleur au mollet et qui sait dans quel état j’aurai été si j’avais continué (sur le reportage de France 3, j’ai vu quelqu’un qui arrivait dans un piteux état… ça aurait pu être moi!)
 
Donc le bilan personnel et mitigé -fière et déçue en même temps… Du coup, après celui-ci et après le marathon de Paris en 2012, ça me motive pour me replonger dans un autre marathon dès cette année, quand mon mollet sera parfaitement remis!
 
Par contre, une chose est sure, je suis vraiment fière de VOUS! Vous qui avez donné, vous qui avez donné envie à d’autres de donner, vous qui avez relayé l’information, vous qui avez fait l’effort de découvrir cette maladie! Avant la course, nous avions atteint les 1800 euro, je suis sure que nous pouvons dépasser les 2000 euros!
Et je suis sure d’une chose c’est que, le weekend dernier après m’être blessée au point de ne pas pouvoir marcher, si ça n’avait pas été  pour Maëlys et l’AFHA, je ne serai sans doute pas allée jusqu’à La Rochelle « pour l’honneur » et donc je n’aurai même pas couru ces 21km! Alors s’il y a eu un petit miracle, c’est sans doute grâce à l’impulsion donnée par tous ceux qui m’ont soutenue et encouragée et que je ne voulais pas décevoir!
 
Et puis le miracle, il vient aussi de mon kiné qui m’a quand même sacrément bien rafistolée! Quand je lui dis qu’il est un peu magicien, il me répond : « Je ne fais que mon métier et j’essaie de le faire bien! » Alors merci M. B!!
 
MERCI à tous! Ça aura quand même été une belle aventure, n’est-ce pas?

Commentaires laissés sur canalblog à l’époque :
  • Tu peux être fière de toi malgré tout
Posté par cartonsdemma, lundi 25 novembre 2013
  • Merci Je vais finir par faire dominer cet aspect de la course dans ma tête Je suis surtout contente pour l’association!
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • C’est toujours aussi émouvant de lire ton compte rendu de Marathon (même si cela était un semi cette fois-ci) je continue à dire que c’est inespéré et que tu as bien mérité de pouvoir courir ces 21 kms. BRAVO
Posté par Sandrine(SD49), lundi 25 novembre 2013
  • Merci! Je suis encore un peu dans les sentiments mêlés même si les réactions sont positives. Mais bon, je sens quand même mon mollet plus que vendredi alors je ne regrette pas d’avoir arrêté là. Par contre, ça me donne encore plus envie d’en finir un! Merci pour tous tes encouragements avant et pendant la course!
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Bravo pour ton implication et ta ténacité! moi si je cours 100m je crache mes poumons, alors 21 km en ayant une douleur, chapeau!
Posté par Eva, lundi 25 novembre 2013
  • Merci en fait je n’ai eu la douleur que le dernier kilomètre heureusement Je suis assez fière de ne pas avoir baissé les bras quand je croyais que je ne pourrai pas courir et du coup je vais me dire que ce n’est pas si mal
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Bonjour Enna, tu as couru 21 km, c’est énorme ! J’espère que tu vas mieux. Bonne semaine.
Posté par Coccinelle, lundi 25 novembre 2013
  • en fait, 21 km c’est une distance que je connais bien maintenant et donc je suis un peu déçue mais j’en oublie presque que le weekend dernier je ne pouvais plus marcher alors oui, ce n’est pas si mal En fait, maintenant que j’ai fait des étirements, je dois dire que ça va!
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Well done!!!!!
Posté par MrsB, lundi 25 novembre 2013
  • Thanks! (j’ai un peu de mal à prendre les félicitations, je ne m’en sens pas vraiment digne ça viendra
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Bravo car c’est déjà énorme et je ne pourrait même pas le faire!!!! Et pour quelqu’un qui avait déjà repéré la voiture « abandon », c’est bien!!! et il faut te ménager, si tu es blessée gravement, tu ne feras pas de marathon de si tôt! Et c’est fou de servir de l’eau glacial, c’est pas très recommandé ça!! en tout cas, félicitations!
Posté par Nag, lundi 25 novembre 2013
  • Merci! En fait, c’est pour ça que j’ai arrêté : je ne voulais pas me blesser pour plus longtemps que nécessaire. En fait l’eau n’était pas tant servie glaciale que le temps tellement froid qu’elle le devenait
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Tu aurais forcé, tu le regretterais sans doute amèrement aujourd’hui. Tu as fait vraiment ton maximum, c’est déjà énorme, tu es peut-être trop exigeante avec toi-même
Posté par aifelle1, lundi 25 novembre 2013
  • merci pas tant exigeante qu’emportée par l’euphorie du début de la course où je me suis vraiment vue finir (alors qu’à 8h30 le même jour je ne me voyais même pas passer la ligne de DÉPART en courant
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Tu veux bien arrêter oui, tu DOIS ETRE FIERE DE TOI !!!!! On s’en fiche que tu le l’aies pas fini, ce fichu marathon !!!!!
Posté par liliba, lundi 25 novembre 2013
  • hi hi non je ne m’en fiche pas mais celui là je ne pouvais pas le finir mais le suivant oui ! merci d’être fière de moi
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Fière et admirative ! Et tu as bien fait d’arrêter : aucune bonne cause ne valait que tu te blesses !
Posté par liliba, lundi 25 novembre 2013
  • merci oui, le kiné me l’avait dit et je ne voulais pas arrêter de courir pendant des mois alors finalement, je commence à me dire que ce n’est pas si mal que ça
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Je suis toute émue à te lire!!! Tu as fait ton possible (et au-delà!) alors sois fière et ne te tracasse plus! We are proud of you!
Posté par Jules, lundi 25 novembre 2013
  • Merci ce sont tous vos commentaires si gentils qui me rendent toute émue Je commence à prendre un peu conscience de l’ampleur de ce qui s’est passé dimanche
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Enna, tu m’épates, tu peux être fière de toi. C’est un vrai roman à suspense ton histoire. Moi je vois surtout un talent d’auteur !!! Encore bravo pour ce courage et cette énergie. Tu peux être fière. Pas mitigée. Fière. bises
Posté par BouDu, lundi 25 novembre 2013
  • hi hi, merci (voilà tu vas me faire rougir Je suis assez fière de l’impact que mon action a eu pour l’association, je vois le compteur des dons monter et ça c’est une vrai fierté!
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • et bin oui didonc…ouaaaaaaaahhh 21km!! ouah bravo y’a pas a dire!
Posté par rachel, lundi 25 novembre 2013
  • Merci disons que 21 km quand on ne marchait pas une semaine avant c’est presque comme un marathon 😉
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • bin ici ils font des semi-marathons….alors tu es bien arrivee!
Posté par rachel, mardi 26 novembre 2013
  • oui, il faudrait que j’arrive à voir ça comme ça
Posté par ennapapillon, mardi 26 novembre 2013
  • bin oui ici il n’y a que les pros qui font les marathons…donc tres peu..tou(te)s font le semi-marathon!…
Posté par rachel, mardi 26 novembre 2013
  • quand tu dis « ici », tu parles d’où? En fait, il y a pas mal d’amateurs qui font des marathons quand même et il y a même des gens qui font des très bons temps (moi je me contente d’essayer de les finir, le premier à Paris j’ai fait 5h32 et celui-ci je ne l’ai pas fini mais je n’ai pas dit mon dernier mot
Posté par ennapapillon, mardi 26 novembre 2013
  • Félicitations ! Et aucune déception à avoir. Ce que tu as fait est déjà énorme. Courir 21 km quand tu risquais de ne même pas pouvoir en courir un seul ! Un peu de repos et je suis sure que tu verras toi aussi que ce que tu as fait valait le coup.
Posté par Petite Fleur, lundi 25 novembre 2013
  • Merci! Tu as raison, c’est comme si pendant la course j’avais complètement oublié que je ne pouvais pas courir juste avant et du coup mon cerveau n’a imprimé que l’échec…je commence à voir le côté positif!
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • 21 km, pfiou, mais c’est génial. Bravo !!
Posté par Claudine, lundi 25 novembre 2013
  • Merci oui, en fait c’est surtout que 21 km après le weekend précédant c’était assez inespéré
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Tu as fait tout ce que tu pouvais, tu n’as donc aucun regret à avoir. C’est la dure loi du sport, malheureusement !
Posté par saxaoul, lundi 25 novembre 2013
  • J’essaie de voir le côté positif c’est frustrant le sport quand même! mais je n’ai pas dit mon dernier mot, j’espère qu’il y aura un marathon pour moi en 2013
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • 21 kms c’est énorme !!!! Moi je dis c’est p’tt un demi marathon en terme kilométrique mais pas dans ce que tu as fait !!! Bravo Enna ! Oui je suis admirative de ton engagement et de ta volonté ! Bisous
Posté par Didi, lundi 25 novembre 2013
  • Merci, ça me touche beaucoup! En fait voilà, je dois me dire que ce n’était pas semi-marathon normal
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Du coup dans le titre de ton billet je mettrais mon demi marathon ! Ou semi ! Purée 21 kms ce n’est pas rien !!! Il faut que tu vois la partie du verre remplie ! Et puis au vu de ton engagement et de ton entrainement et de ton kiné magicien le prochain sera l’entier ! Bisous
Posté par Didi, lundi 25 novembre 2013
  • C’est vrai mais c’est aussi parce que les semi-marathons j’en ai déjà fait plein (et c’est d’ailleurs une course que j’aime bien faire) mais je m’étais remise à croire à une possible réussite pendant la course Par contre, la solidarité a été une vraie réussite, les gens se sont montrés vraiment réceptifs et ça c’est formidable!
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Un grand BRAVO pour ce semi marathon… vu l’état dans lequel tu étais le week-end dernier, c’était inespéré !
Posté par aproposdelivres, lundi 25 novembre 2013
  • Merci! Oui, c’est ce que je commence enfin à admettre : je dois me souvenir que je n’arrivais plus à marcher le WE précédent et du coup la course de dimanche prend une toute autre ampleur
Posté par ennapapillon, lundi 25 novembre 2013
  • Et tu peux être fière de toi, bravo!!
Posté par Tiphanie, mardi 26 novembre 2013
  • Merci Aujourd’hui j’ai très mal à la cuisse gauche, sans doute parce que j’ai du compenser le mollet alors je n’ai plus de regret, je ne sais pas dans quel état je serai si j’avais continué! Je ferai mieux la prochaine fois
Posté par ennapapillon, mardi 26 novembre 2013
  • Félicitations Enna ! Un semi-marathon, c’est déjà pas mal ! Et le plus important c’est que tu n’es pas aggravé ta blessure. Repose-toi bien, soigne-toi bien et on sera là pour le prochain marathon, même si tu ne le cours qu’à titre personnel.
Posté par Midola, mercredi 27 novembre 2013
  • merci! je sais maintenant que j’ai bien fait d’arrêter car j’ai mal au
mollet et j’ai très envie de recourir pour un prochain marathon! même s’il n’est pas solidaire, il sera la suite de celui-ci (et je compte bien vous en parler
Posté par ennapapillon, mercredi 27 novembre 2013
  • Nous venons de lire le détail de ta course oui je dis nous car mon D qui connait les difficultés de la courses attendait également ton résultat.Tu as été super résistante d’aller jusqu’au semi avec une blessure et dans le froid .cette course demande un moral d’acier et tu as prouvé que tu l’avais .Bravo
Posté par evalire, mercredi 27 novembre 2013
  • Merci pour vos gentils mots (je suis toute émue d’être lue en famille comme ça Je crois que le côté positif sera le mental : je crois que je l’ai alors quand je reprendrai l’entraînement pour le prochain marathon j’aurai encore plus l’envie de le finir! Et pour parler temps (puisque D s’y connaît j’ai couru le semi en 2h38 dimanche alors que mon meilleur temps de semi est de 2h16 et qu’en juin j’avais couru un autre semi, non entraînée et plus lourde (mais pas blessée) en 2h34 alors je pense que sans blessure j’aurai bien couru ce marathon
Posté par ennapapillon, mercredi 27 novembre 2013
  • L’essentiel est de participer et de porter ce beau projet ! Comme tu l’as remarqué … j’ai loupé le coche moi aussi ! Pppfff … (non ! je ne le fais pas exprès … mais le blog est un peu de côté en ce moment … envie de mettre mon énergie ailleurs ! du coup, je passe à côté de pas mal de choses !) Alors je participe quand même ou j’attends l’an prochain ??? elle « fait partie » du téléthon cette maladie ?
Posté par CStef., mardi 10 décembre 2013
  • Il n’est pas trop tard pour envoyer un don pour le marathon inachevé! L’association sera ravie d’avoir encore des sous! je tenterai le marathon de Caen en juin mais celui là sera un marathon égoïste j’ai demandé à mon amie pour le téléthon, ils ne touchent pas directement d’argent mais le droit d’utiliser une salle de conférence à Paris une fois par an, il me semble, ce qui n’est pas négligeable quand on sait les prix et toute recherche est bonne car dans le domaine des gènes, une avancée sur une maladie peut faire bouger les choses pour d’autres. mais elle ne touche de l’argent directement pour l’AFHA que quand ça passe par l’AFHA.
Posté par ennapapillon, mardi 10 décembre 2013
  • J’avais eu des nouvelles grâce à Galéa. Tu es une championne, et c’est bien toi qui m’a donnée l’impulsion pour faire de mon (futur, octobre 2014 précisément, il y a le temps !) premier marathon un acte solidaire. Merci à toi !
Posté par sophielastyliste, jeudi 19 décembre 2013
  • Je n’ai pas encore dit mon dernier mot pour le marathon cet année (même si je ne suis pas encore remise, j’ai encore des séances de kiné pour mon mollet et je n’ai recouru que 35 mn la semaine dernière et le kiné m’a dit de me remettre au repos) Je suis vraiment contente pour ton projet et si j’ai eu le moindre rôle je suis encore plus contente! J’en profite pour te remercier pour ta participation et je vais bien suivre de près ton aventure!
Posté par ennapapillon, jeudi 19 décembre 2013

23 commentaires sur « Compte-rendu de mon « non-marathon » de La Rochelle 2013 »

  1. C’est toujours aussi émouvant de lire ton compte rendu de Marathon (même si cela était un semi cette fois-ci) je continue à dire que c’est inespéré et que tu as bien mérité de pouvoir courir ces 21 kms. BRAVO

    J'aime

  2. Bravo car c’est déjà énorme et je ne pourrait même pas le faire!!!! Et pour quelqu’un qui avait déjà repéré la voiture « abandon », c’est bien!!! et il faut te ménager, si tu es blessée gravement, tu ne feras pas de marathon de si tôt! Et c’est fou de servir de l’eau glacial, c’est pas très recommandé ça!! en tout cas, félicitations!

    J'aime

  3. Enna, tu m’épates, tu peux être fière de toi. C’est un vrai roman à suspense ton histoire. Moi je vois surtout un talent d’auteur !!! Encore bravo pour ce courage et cette énergie. Tu peux être fière. Pas mitigée. Fière. bises

    J'aime

  4. Félicitations ! Et aucune déception à avoir. Ce que tu as fait est déjà énorme. Courir 21 km quand tu risquais de ne même pas pouvoir en courir un seul ! Un peu de repos et je suis sure que tu verras toi aussi que ce que tu as fait valait le coup.

    J'aime

  5. 21 kms c’est énorme !!!! Moi je dis c’est p’tt un demi marathon en terme kilométrique mais pas dans ce que tu as fait !!! Bravo Enna ! Oui je suis admirative de ton engagement et de ta volonté ! Bisous

    J'aime

  6. Merci! Oui, c’est ce que je commence enfin à admettre : je dois me souvenir
    que je n’arrivais plus à marcher le WE précédent et du coup la course de
    dimanche prend une toute autre ampleur
    Le 25 novembre 2013 21:10, aproposdelivres a écrit
    :

    J'aime

  7. Félicitations Enna ! Un semi-marathon, c’est déjà pas mal ! Et le plus important c’est que tu n’es pas aggravé ta blessure. Repose-toi bien, soigne-toi bien et on sera là pour le prochain marathon, même si tu ne le cours qu’à titre personnel.

    J'aime

  8. Nous venons de lire le détail de ta course oui je dis nous car mon D qui connait les difficultés de la courses attendait également ton résultat.Tu as été super résistante d’aller jusqu’au semi avec une blessure et dans le froid .cette course demande un moral d’acier et tu as prouvé que tu l’avais .Bravo

    J'aime

  9. L’essentiel est de participer et de porter ce beau projet !
    Comme tu l’as remarqué … j’ai loupé le coche moi aussi ! Pppfff … (non ! je ne le fais pas exprès … mais le blog est un peu de côté en ce moment … envie de mettre mon énergie ailleurs ! du coup, je passe à côté de pas mal de choses !)
    Alors je participe quand même ou j’attends l’an prochain ??? elle « fait partie » du téléthon cette maladie ?

    J'aime

  10. J’avais eu des nouvelles grâce à Galéa. Tu es une championne, et c’est bien toi qui m’a donnée l’impulsion pour faire de mon (futur, octobre 2014 précisément, il y a le temps !) premier marathon un acte solidaire. Merci à toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :