« Seuls T3 Le clan du requin » de Gazzotti et Vehlmann

 

Dans ce 3eme tome, on retrouve les 5 amis sur la route. Ils ont quitté la grande ville et ils sont partis à la recherche d’autres humain en bus aménagé.

Ils tombent sur une bande d’enfants qui vivent entre eux dans le parc d’attraction « Treasure Island » dans lequel il y a, entre autre, un requin dans un bassin. Les enfants vivent en communauté sous le commandement de Saul, le fils du propriétaire du parc.

Saul a décidé que les enfants doivent être « mariés », associés par deux. Ils découvrent que Saul a des idées dominatrices assez inquiétantes. Il a décidé de punir Dodji qui s’est rébellé et Leila ne supporte pas qu’on lui dise quoi penser.

La solidarité entre les membres du groupe des 5 est très importante et grâce à cela ils vont pouvoir rester ensemble.

A la fin, Terry se souvient que Yvan avait eu un souvenir lorsqu’il avait trop bu dans le tome 2.

Les dernières pages de la BD sont assez angoissantes car on réalise qu’ils ont été surveillés…

J’ai refermé cet album en ayant vraiment envie de lire la suite.

 

Et puis une BD jeunesse dans laquelle on trouve une petite pointe de féminisme ça fait du bien 😉

       

 

 

 

  Lecture « animal » pour ma ligne BD du 

« Quatre soeurs » de Malika Ferdjoukh

Ce roman est un « pavé » qui a d’abord été édité en quatre tomes (correspondant aux quatre parties de ce volume) alors je ne vais pas vous raconter les détails de cette histoire mais je peux vous dire que c’est un régal de lecture jeunesse qui se dévore!

Une année dans la vie de 5 sœurs (oui, oui, 5, malgré le titre!) qui vivent ensemble  (avec quelques animaux) dans leur villa du bord de mer un peu délabrée, seules depuis la mort accidentelle de leurs parents. Charlie, 23 ans s’occupe du mieux qu’elle peut de ses sœurs : Geneviève, 16 ans, la plus sérieuse mais qui prend des cours de boxe thaïe en cachette, Bettina, 14 ans, très peste-ado mais qui se découvre un cœur plus sensible qu’elle même ne le pensait, Hortense, 11 ans, qui se prend de passion pour le théâtre, et Enid, 9 ans, un peu aventurière garçon manqué.

La vie, n’est pas simple, financièrement mais aussi au quotidien avec ces personnalités si différentes. Les filles s’adorent mais vivre ensemble c’est parfois compliqué, entre les histoires de cœur, les histoires d’amitié, les animaux et les secrets qu’elles ont parfois les unes pour les autres. Il y a aussi d’autres personnages récurrents, comme Tata Lucrèce qui apporte une touche de comédie et Basile le petit ami de Charlie qui est prêt a adopter toute la famille… Mais il y a aussi les fantômes des parents qui apparaissent à chacune des filles à des moments variés de leurs vies.

Dans ce roman, il y a des moments drôles, des moments futiles et quotidiens qui parleront aux ados et puis des moments vraiment très touchants et émouvants. Entre rires et larmes, entre quotidien, aventures et drames, j’ai trouvé ce roman très réussi!

Je le conseille aux lectrices (oui, je pense quand même que ça plaira vraiment plus aux filles qu’aux garçons, il faut être honnête!) de 12 à 16 ans mais les adultes passeront aussi un bon moment de lecture!

Il y a quelques années, j’ai aussi lu le 1er tome de la BD tirée de ce roman et j’avais beaucoup aimé.

 par La Belle Jeune Fille ma nièce à qui je l’avais offert il y a quelques années!

 (2011) – 23

Lecture « famille » pour ma ligne jeunesse du 

 

La vérité sort de la bouche de Little Boy B

4 ans et 11 mois et je continue à vous faire part de ses petites phrases et ses bons mots volontaires ou involontaires!

Pour des raisons techniques quelques petites phrases de l’été ont été perdues : je note ses mots dans un mémo sur mon téléphone portable et à la fin de l’été j’ai eu un problème et j’ai du faire réinitialiser mon téléphone et si j’ai pu garder les photos et les contacts, j’ai perdu ce mémo avant de l’avoir tapé sur l’ordi 😦  Alors je suis un peu triste car forcement je ne me suis pas souvenue de tout mais quelques unes me sont revenues…

 

Accident chez ses grands-parents, il saigne énormément (gros gros stress pour moi) mais rien de grave, ce n’est que la lèvre. Quand il raconte la scène à son père qui n’était pas là : 

« Ça faisait comme une fontaine de sang!« 

 

Dans la rue, Bastien s’écrit : 

« Une voiture en or!!! »    (Enfin, plutôt jaune moutarde brillant 😉 : 

 

Il nous montre une croix sur un calvaire : 

« Oh! Ils ont cette sculpture dans leur chambre Papounet et Granny! » (La sculpture en question est un Christ sur la croix…)

 

Au parc, chez nous, il y a des alpagas. Bastien explique à son cousin : 

« Les lamas, c’est un peu comme un cheval, un peu comme un ours! »

 

A la plage, il va jouer sur des rochers pendant que je lis : 

« On va jouer au papa et à la maman. Moi je suis le papa et je vais au boulot, c’est les rochers, et toi tu es la maman, tu restes à la maison. Tu es à la retraite! » (hum…d’où ça sort, ça? A la maison, on travaille tous les deux pourtant!)

 

Quand il crachine : 

« Il pleut pas : il gouttine!« 

 

Quand le ciel se couvre : 

« Quand il y a du soleil et des nuages, ça fait un gris magnifique! » (et pendant les vacances, il nous a régulièrement dit : « Regardez : c’est ça le gris magnifique!« 

 

Dans le parc, il y a un homme allongé sur le ventre : 

« Regarde, il y a un monsieur qui dort! Il a peut-être bu trop de bière. Une bouteille ou deux! »

 

Nous sommes allés au zoo de Beauval où il y a des pandas : 

« Un panda c’est un ours polaire avec des taches de vache! »

 

Il portait un tee-shirt avec un ara rouge : 

« Hé! Regardez les aras! Regardez mon tee-shirt!

 

A cause d’un épisode pluvieux, nous sommes allés au cinéma en famille, pour la première fois, pour voir « Planes 2 » : 

Et après le film : « J’aimerai bien être pompier! » « J’aimerai bien être Dusty, moi!« 

 

Nous sommes à côté d’une famille de touristes italiens. Bastien se plante devant eux et me demande, en toute « discrétion » : 

« Ils parlent quelle langue les gens, là?« 

 

Dans la résidence des vacances, il y a une volière avec des colombes et des tourterelles.

« Maman, tu as vu les pigeons blancs dans la cage?!« 

 

On s’arrête pour manger au pied d’un château : 

« Ils avaient de la chance les chevaliers, ils pouvaient manger ici quand ils voulaient!« 

 

Dans un château on voit des trophées de chasse : 

« Hein maman c’est pas des vrais animaux?! » (Heu…ben si…)

 

Nous allons chez des amis qui ont des enfants que Bastien aime beaucoup.

« Tu viens on va voir tes copains.

C’est pas des copains!

-C’est quoi alors?

C’est des amis!

-C’est quoi la différence?

Les copains c’est des enfants de l’école et les amis, c’est des enfants qui sont pas à l’école mais qu’on aime quand même. » 

 

Ma mère m’a offert un petit pochon de lavande séchée pour mettre dans les draps et Bastien a dit bien fort : « Ah non! j’en veux pas dans mes draps, moi : ça sent pas bon!« 

 

Je préviens Bastien que je vais dans la cuisine pour préparer le repas et que je vais écouter mon livre audio (il est dans la pièce à côté) :

« Mais pourquoi tu écoutes toujours ton livre audio! Moi j’aime bien te parler!

-Mais je n’écoute que pendant que je cuisine! Et si tu as quelque chose à me dire tu viens dans la cuisine et je t’écouterai!

Ben ça sert à rien alors d’écouter ton livre audio parce que tu vas toujours le couper!« 

 

« Demande avant de te servir de l’agrapheuse.

Je dois toujours demander. Je trouve que c’est mieux de demander, au moins on se fait pas disputer! » 

 

Une expression qu’on a entendu tout l’été et encore maintenant : « Peu importe » sur tout les tons!

 

La rentrée en Grande section de Maternelle s’est bien passée  : 

Dès le premier jour il a testé les activités périscolaires. En grande section de maternelle : plus de moment repos!

« On a fait des comptines et j’étais é-pui-sé! Je préfère les siestes moi!

-Mais, c’est fini les siestes à l’école…

Ooh… C’est nul!« 

 

« Comment s’est passée la première journée?

Très bien, je me suis pas fait disputer mais Cédric et Alban oui! Si j’étais Cédric, j’aimerais pas être Cédric! J’aimerai pas aller au coin tout le temps!« 

 

« La maîtresse elle veut qu’on fasse les 1 de haut en bas (dit avec la liaison « hauTenbas ») et moi, je préfère les faire de bas-T-en haut!« 

 

« J’ai fait un rêve pendant toute la nuit : j’ai rêvé que je faisais un dessin! Mais je l’ai pas fini alors je voudrais faire le même rêve cette nuit pour finir mon dessin!« 

 

Jusqu’ici Bastien dormait avec sa tétine (il ne la prenait plus dans la journée mais pour dormir, c’était systématique). On a toujours dit « Le jour de tes 5 ans : elle va à la poubelle » et il avait bien intégré cette idée… Et puis depuis quelques jours il avait des aphtes et comme on lui a dit qu’ils étaient sans doute causés par cette vieille tétine. Le mercredi 10 septembre, Bastien a décidé de lui-même de la jeter… (Oui, bon, il l’a jetée et je l’ai reprise quand même en cachette…au cas ou) et depuis, il dort sans tétine et sans problème!
Avant de se coucher, le premier soir, il m’a dit : « Je suis content de moi aujourd’hui : j’ai jeté tétine et j’ai eu mon premier bon point à l’école! » 

 

Bon, je ne vous cache pas qu’on a eu aussi quelques petits moments de bêtises à répétition le weekend dernier : coller une feuille au mur, mettre de l’eau dans le bureau, asperger ma chambre de citronnelle, mettre du blanco sur le sol… Bref, je me suis fâchée, je me suis ensuite sentie mauvaise mère et puis grâce aux copines j’ai relativisé : c’est juste un petit garçon de presque 5 ans qui teste les limites (et il les a trouvé samedi soir! 😉

 

« Meurtres en bleu marine » de C.J Box (Lu par Marc-Henri Boisse)

 

J’avais lu ce roman en 2009 pour le Prix de Elle et j’en gardais un bon souvenir. Voilà d’ailleurs ce que j’en disais à l’époque : 

« Dans une petite ville de la campagne de l’Idaho, des personnages bien différents se croisent. On y rencontre des policiers retraités de Los Angeles qui se serrent les coudes, un vieux cow-boy solitaire et déterminé, un banquier qui a un cas de conscience, un autre policier à la retraite en visite à la recherche de réponses sur une affaire vieille de sept ans, une mère de famille dépassée par les événements et surtout deux enfants témoins d’un meurtre.

Deux enfants qui sont contraints de s’enfuir car ils ne savent pas à qui ils peuvent faire confiance dans cette ville où les « gentils » ne sont pas ceux que l’on croit et les « méchants » ne sont pas ceux qu’on voudrait faire croire…

L’intrigue se déroule sur trois jours. Pleine de rebondissements et de révélations, le rythme est soutenu. Construit comme un film, ce polar est très accrocheur et tient en haleine car même si on sait dès le début de qui il faut se méfier on ne sait pas si les « héros » vont s’en sortir…ni comment !

Polar très efficace, avec en toile de fond l’opposition d’une communauté rurale tranquille et soudée qui change au contact du mode de vie plus dur et anonyme apporté par les nouveaux arrivant de grandes villes comme Los Angeles.

Les personnages sont bien campés et pendant toute ma lecture j’ai « vu » le personnage de Jess Rawlins sous les traits de Clint Eastwood qui serait parfait pour ce rôle…« 

 

J’ai vraiment beaucoup aimé cette relecture audio. Marc-Henri Boisse rend vraiment bien l’ambiance de la région assez sauvage de l’Idaho et les deux mondes qui rentrent en collision. Il sait très bien faire passer le côté « rugueux » de tous les personnages : du cowboy solitaire aux flics véreux. C’est une version audio très réussie et qui est très bien lue par Marc-Henri Boisse!  

Je vous recommande ce roman assez classique mais avec du suspense!

 

 

                                                        par Vive les bêtises! Merci! Son billet est ici.

 

Lecture « couleur » pour ma ligne LIVRES AUDIO du