J’avais vu passer ce roman dans sa version française sur les réseaux sociaux l’année dernière et à Noël, je l’ai offert en anglais à ma maman (mais en fait, comme il était sorti en 1990, elle l’avait déjà lu!) et j’en ai donc profité puisqu’elle me l’a prêté.

Je vais commencer par dire que j’ai eu un peu de mal à vraiment rentrer dans ce roman de presque 600 pages, car le début, disons les 150 premières pages servent surtout à présenter les nombreux personnages mais une fois que tout le monde se retrouve au même endroit, j’ai vraiment bien accroché.

C’est une saga familiale dans une famille anglaise très aisée dans les années 1930 (plus précisément pour ce premier tome de la saga, en 1937 et 1938). Nous sommes dans la style d’environment de la famille de « Downtown Abbey » pour ceux qui connaissent la série, ça m’a aussi un peu fait penser à la première saison de « The Crown » et bien entendu, je ne pouvais que penser à Agatha Christie aussi pour l’ambiance des grandes maisonnées de familles riches dans la campagne anglaise! De l’argent, des habitudes de hautes société avec les domestiques et du patrimoine, des enfants gâtés, des adultes un peu déconnectés de la réalité… Tout une ambiance so British!

Les Cazalet sont une famille constituées de trois frères, Hugh, Edward et Rupert, et d’une soeur, Rachel. Les trois frères et leurs femmes et enfants, viennent chaque étés dans la grande demeure familiale dans le Sussex pour passer l’été auprès de leur parents et de leur soeur (qui n’est pas mariée et se dévoue à ses parents).

Le lieu est idyllique et la vie des ces gens aisés pourrait sembler facile mais leurs histoires de couple et de parents sont loin d’être simples… Je ne vais pas rentrer dans les détails mais cette famille élargie est en fait une microsociété où l’on retrouve toutes les tensions, les ressentiments, les secrets, les liens forts que l’on peut rencontrer partout mais en concentré. Il y a aussi des passages très noirs qui sont évoqués et qui je l’imagine seront à nouveau traités dans la suite.

Avec le souvenir de la 1ere guerre mondiale qui a affecté les deux frères aînés à des niveaux différents et l’ombre de la 2e guerre mondiale qui commence à noircir, les Cazalet sont pourtant un peu en dehors de la réalité.

J’ai le 2e tome dans ma PAL que j’avais acheté d’occasion en anglais aussi. Je le lirai plus tard (peut-être pour le mois anglais 2020!) car je n’aime pas trop rester dans les séries mais je serais contente de les retrouver.

En préparant ce billet j’ai découvert qu’une série en avait été tirée en 2001!

par ma maman après que je lui ai offert
catégorie « météo »
chez Cryssilda, Lou et Titine

Pour la thématique « Années 30, 40, 50 » car le roman se passe en 1937 et 1938.

6 commentaires sur « Etés anglais (The light years) : Elizabeth Jane Howard »

  1. Un goût très british que j’avais bien apprécié … Effectivement, la réalité semble parfois leur échapper mais il y a des thèmes assez récurrent, comme l’équilibre dans le couple qui ne sont pas si détonants, et les relations sociales sont évoquées avec une certaine finesse. je me souviens avoir aimé par exemple le personnage de la vieille gouvernante.

    J'aime

  2. Bin ok je ne devrais pas…mais je le fais…na…tu remontes dans le temps…2020 ?…;)…en tout cas cela semble etre une saga qui t’a tout retourne…;)

    J'aime

  3. 600 pages ! C’est bon pour le challenge Pavé de l’été ça !!!! J’ai vu pas mal de commentaires positifs sur cette saga mais je ne sais pas il y a qq chose qui me retiens….

    J'aime

    1. Oui, ma version anglaise en tout cas faisait 600 pages. Je comprends, parfois quand on a trop vu passer un livre sur internet, on n’a moins envie de le lire.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s