J’ai dévoré ce pavé de 500 pages mais sa construction ne va pas rendre son résumé facile car l’histoire fait des allers-retours dans le temps, dans de nombreux pays (principalement, l’Irlande, les Etats-Unis et l’Angleterre .. mais pas seulement) et entre les personnages, tous liés mais sans que l’on sache forcément tout de suite de quelle manière…

Le personnage central est Daniel et on va apprendre à le connaître en traversant sa vie de façon non linéaire, de son enfance à New York, ses années d’études en Angleterre, sa vie d’homme marié en Irlande. On va connaître ses vies de couples, sa femme Claudette, femme fantasque qui a plaqué la célébrité pour disparaître de la surface de la terre et se cacher en Irlande, ses enfants, ceux qu’il n’a pas eu le droit de voir grandir à cause de son ex-femme et ceux qu’il a eu avec Claudette, sa famille et belle-famille élargie, avec ses démons, son passé qui le torture, sa difficulté à faire le deuil, son désespoir qui le détruit et qui casse son équilibre familial, ses attaches avec ses enfants…

Je ne veux pas en dire plus, car je pense qu’il faut plonger dans ce roman, l’autrice nous emmenant avec Daniel, nous faisant voyager dans les faits et dans les émotions et c’est une sorte de saga tourbillonnante.

Ce roman, c’est l’histoire d’une vie avec ses hauts et ses bas, des histoires de relations humaines, d’amitiés, de famille, d’amour, des rencontres, des belles, des fugaces, des intenses, des ratées, des personnages entiers, une histoire d’amour …

Je ne peux que vous le recommander!

 chez Antigone

Certains chapitres se déroulent en Angleterre / Londres et avec l’accord des organisatrices, j’inscris donc ce roman au chez Lou, Titine et Mélanie

catégorie « couleur »

26 commentaires sur « Assez de bleu dans le ciel (This Must Be the Place) : Maggie O’Farrell »

    1. je crois que c’est parce qu’il y a tellement d’histoires qui s’entrecroise qu’on ne peut pas se souvenir d’une trame mais j’ai vraiment aimé aussi!

      J'aime

  1. Maggie O’Farrell dans tous les romans que j’ai lu d’elles a cette habitude de nous balader entre présent et passé et moi à chaque fois j’ai aimé. La famille, les liens, les secrets, les non-dits tout cela fait partie de ses thèmes et en principe toujours de très beaux personnages féminins 🙂

    J'aime

  2. Oh je l’avais emprunté à la médiathèque mais je me rappelle avoir abandonné ma lecture, pas convaincue… J’aurais dû m’accrocher davantage, sans doute… Bon dimanche, Enna !!! 🙂

    J'aime

    1. oh tu sais, il ya des livres très bien qu’on lit parfois à des moments où ça ne passe pas. Il ne faut pas regretter, tu as surement lu un autre livre qui ta plu à la place 😉

      J'aime

  3. J’avais tellement aimé ma première rencontre avec cette romancière… j’ai cependant deux autres titres dans ma PAL, il faudra que je les lise avant (tentons d’être un peu raisonnable…).

    J'aime

    1. ah oui? peut-être parce qu’elle passe d’une époque à l’autre et d’un personnage à l’autre. Ca ne m’a pas gênée mais je peux comprendre que ça donne cette impression de brouillon si on n’accroche pas trop 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s