Ce roman faisait partie de ceux dont j’attendais la sortie avec impatience car j’avais vraiment beaucoup aimé « Underground Railroad » de l’auteur et j’avais été très tentée par l’avis de The Autist Reading. J’avais prévu de me l’acheter en anglais mais avec le coronavirus, je n’ai pas pu aller en Angleterre ou à Jersey, donc quand j’ai vu qu’Audiolib le proposait dans ses nouveautés, je me suis dit que ce serait parfait pour l’African American History Month challenge!

Résumé de l’éditeur : « Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à coeur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l’université, il voit s’évanouir ses rêves d’avenir lorsque, à la suite d’une erreur judiciaire, on l’envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s’engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Il s’agit en réalité d’un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d’amitié. Mais l’idéalisme de l’un et le scepticisme de l’autre auront des conséquences déchirantes. »

Je suis partagée sur ce roman, peut-être parce que j’en attendais trop et j’ai été un peu déçue tout en ayant malgré tout apprécié ma lecture, ce qui peut paraître paradoxal!

J’ai aimé la présentation de la société dans laquelle se passe l’histoire… La ségrégation est montrée sans concession avec toute ses aberrations et ses injustices. La lutte pour les Droits Civiques est présentée et Martin Luther King est une référence pour Elwood, un jeune homme noir plein de promesses d’ouverture sur une vie meilleure qui passe par l’éducation supérieure. Il a toujours eu un comportement exemplaire mais se fait arrêter parce qu’il était au mauvais endroit au mauvais moment. Sa vie s’écroule quand il rejoint la Nickel Academy qui est censé être un centre de détention éducatif mais dans lequel, en fait, il n’y aucun cours, juste de l’exploitation, une forme de retour à l’esclavage avec en plus des sévices, entre maltraitance, privations, violence et viols… C’est un quotidien assez terrible…

Et pourtant, cet aspect m’a malgré tout un peu laissé sur ma faim, car je m’attendais à plus de réalisme, j’ai eu un peu l’impression que c’était un peu édulcoré, sous-entendu, ou plutôt, ce qui m’a gênée c’est que c’était raconté de façon un peu détachée qui m’a un peu empêchée d’être aussi touchée que je l’aurai voulu. Peut-être parce que j’avais déjà lu plusieurs romans qui parlaient des horreurs vécues dans les « reservation schools » où des Amérindiens étaient maltraités par les autorités Américaines et Canadiennes.

Par contre, j’ai trouvé très fort le récit de « l’après », le retour à la vie ordinaire, la peur, le traumatisme. Encore une fois, cela fait penser à l’esclavage, quand ceux qui ont réussi à s’échapper passent leur vie à regarder derrière eux dans l’angoisse d’être retrouvés. La fin du roman m’a beaucoup touchée, presque plus que les traitements des détenus.

Malgré mes quelques reserves sur le côté un peu « allégé » de la description de la vie à Nickel, j’ai aimé le style de l’auteur et je vous le recommande quand même! Je continuerai à suivre ce qu’écrit Colson Whitehead. La version audio est tout à fait réussie.

Merci à

Pour le rendez-vous : « Un livre audio » et / ou « Autour de la ségrégation »

 Chez Sylire

catégorie « être humain » de ma ligne audio

Sélectionné pour le prix Audiolib 2021

10 commentaires sur « Nickel Boys : Colson Whitehead (Lu par Stéphane Boucher) »

  1. J’ai plutôt apprécié la réserve de l’auteur concernant les violences à la Nickel Academy. Mais en audio, où on ne peut pas s’arrêter sur une phrase pleine de sous-entendus, ou revenir lire quelques lignes en arrière, je comprends que ce doit être un peu frustrant.

    J'aime

  2. C’est aussi ce titre qui me permet de compléter la catégorie « Etre humain » de ma première ligne du Petit Bac, et nos avis se rejoignent complètement. Je me suis sentie mise à distance par la narration elliptique. Dommage, le sujet est vraiment intéressant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s